Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 juillet 2008 7 20 /07 /juillet /2008 00:01

DKheaderDes mois et des mois de buzz médiatique, de suspense et de rumeurs aboutissent enfin avec la sortie en salles de The Dark Knight, soit la suite des aventures du nouvel homme chauve -souris que Chris Nolan avait rebooté avec Batman Begins en 2005. Après tant d’attente, le film se devait d’être à la hauteur de l’excellente campagne marketing orchestrée avec une maestria remarquable.

Le réalisateur du Prestige ne déçoit pas, bien au contraire, il place ici la barre encore plus haut et efface les frontières entre les genres, faisant de cette adaptation de comics book un polar sombre et violent se mesurant aux plus grands films du registre. Plus ancré encore dans la réalité que le premier opus, Bruce Wayne/Batman doit faire face à son plus redoutable ennemi, le Joker, dans une Gotham City corrompue et contaminée par la mafia et la pègre. Dans la peau du millionnaire justicier, Christian Bale approfondit son personnage, plus torturé que jamais, tiraillé par les responsabilités de sa double vie. Il sera aidé dans sa lutte contre le crime par des vieux de la veille comme le commissaire Gordon campé par Gary Oldman, qui trouve dans cette suite matière à  étoffer son rôle. Son fidèle confident Alfred (Michael Caine que l’on retrouve à chaque fois avec plaisir) est bien sûr de la partie, et si James Bond a Q, Bruce Wayne peut compter sur Lucius Fox (Morgan Freeman) pour lui fournir les dernières avancées technologiques nécessaires à son combat (dont une nouvelle Batpod sensationnelle).

Parmi les nouveaux venus, Aaron Eckhart endosse le rôle du nouveau procureur de la ville, Harvey Dent, voué à une tragique destinée. L’acteur a su dépeindre l’ambition et la détermination de l’homme visant à nettoyer les rues de Gotham des criminels, tout en l’affublant de nuances inquiétantes, prémices d’un futur aux deux visages. Mais celui vers qui tous les yeux sont rivés est sans aucun doute le regretté Heath Ledger, qui livre ici une performance phénoménale et incarne un Joker anarchique et redoutable. Complètement habité par le personnage, le regard perçant, il ne joue pas, il EST le méchant par excellence qui ne se soucie guère des dégâts qu’il cause avec allégresse et non sans un humour aliéné. Sa prestation est telle qu’elle fait oublier dès sa première apparition (magistrale) la version de Jack Nicholson qui paraît désormais bien fade, et regretter encore plus sa mort prématurée. Il est juste magistral. Tellement que le buzz autour d’une nomination posthume à l’Oscar commence à prendre de l’ampleur.
TDKbanner
Outre le casting parfait, The Dark Knight est aussi un excellent polar noir, qui s’articule autour d’un scénario riche et haletant et abordant des thèmes aussi divers que la politique et le social. Résolument sombre, le spectre du 11 septembre plane sur le film (le Joker est un terroriste qui n’a aucune tendresse pour le genre humain) et la population est ici dépeinte avec pessimisme (et réalisme ?). Contrairement au patriotisme d’un Spiderman, Batman est une peinture noire peu reluisante de l’Amérique paranoïaque. Les scènes de bravoure sont également de très bonne facture. Moins brouillonnes que sur Begins, les combats sont percutants et surtout, lisibles. La course poursuite dans les rues de Gotham impliquant une Batmobile survoltée, un Joker au volant d’un poids lourds nerveux qui finira par faire trois saltos, reste un monument du film. Le tout évidemment dans un univers esthétique bleu sombre de toute beauté, et accompagné d’une partition dantesque issue de la collaboration entre Hans Zimmer et James Newton Howard, deux grands noms de la musique de film.
jokedr
The Dark Knight parvient à dépasser son statut de simple blockbuster estival et se hisse sur la panthéon des grands films de genre. Fort d’un casting remarquable qui nous livre des performances incroyables, d’une réalisation sans faille et à un esthétisme marqué, Chris Nolan vient de réaliser Le Parrain des films de superhéros, rien que ça !
note10

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Film streaming 09/05/2014 01:26

Le Joker est réussi mais c'est vrai que ce Batman n'a pas la même ambiance et le même charme qu'avait fait Tim Burton dans ses deux supers opus.

La Rouquine 14/08/2008 23:16

Ce film parvient à donner un tout autre visage à son personnage principal et ouvre de nouvelles perspectives à la franchise à l'image de Casino Royale pour James Bond.Le film est entièrement maîtrisé et recèle de tension, de retournement de situation et de vrais jeux d'acteur.Du grand, du très grand qu'il ne faut surtout pas attendre d'aller voir au risque d'en être écœuré par un battage médiatique trop important ou un bouche à oreille faisant montrer les attentes.Foncez !

Djoune 06/08/2008 22:09

J'ai adoré mais je ne mettrais jamais un 10 donc je m'oppose à une notation si farfelue. Je l'ai vu aussi le jour de sa sortie étant sur le territoire américain. Heat est le phénomène du film (allez pas voir la VF hein ...) et Batman perso en VO me fait horriblement peur.

Jonathan D. 06/08/2008 20:14

J'aime beaucoup les films Batman, qui est mon super héros favori, et celui-ci s'annonce vraiment prometteur !

Kinoo 30/07/2008 00:29

@Connard: Et bien moi j'ai bien aimé WANTED, mais The Dark Knight c'est clairement la cour des grands, des très grands!@Debox: Et tu ravaleras tes paroles sur Heath Ledger quand je te saoulais à l'époque de sa mort ;)@Valentin: Allez courage plus que 2 semaines. En même temps t'es à côté de la Belgique non ? Il est sorti là bas ;)@Cecile: Ca doit être les oreilles pointues, ou encore les têtons apparents sur le costume risible de Clooney dans BATMAN & ROBIN qui t'attirent!:D@Elodie: Merci pour ton gentil com, ça fait plaisir!@ Content que ça t'ait plu, Heath mérite absolument au moins une nomination posthume !