Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 mai 2008 3 28 /05 /mai /2008 13:47

21header

Le poker et les jeux de cartes entres amis sont devenus une mode indéniable en l’espace de quelques années, même Patrick Bruel ne se casse plus la voix pour pouvoir jouer. Le cinéma aussi s’y est mis, et ce ne sont pas Scorcese ou même James Bond qui diront le contraire. Las Vegas 21 est le dernier film à abattre ses cartes,  sorte de teen movie dont le mentor n’est autre que Kevin Spacey. Ce dernier incarne un professeur de mathématiques qui élaborent avec ses meilleurs élèves, une tactique imparable basé sur le comptage de cartes pour gagner un max au blackjack à Vegas. Sa dernière recrue, Ben Campbell, qui se laisse prendre au jeu pour payer ses futures études à Harvard. Seulement voilà, l’argent facile, la plastique de sa camarade Jill lui monte vite à la tête, et ce n’est pas le chef de la sécurité Cole Williams (Laurence Fishburne) qui va l’aider dans cette affaire.
21banner
Las Vegas 21 est construit sur des bases scénaristiques conventionnelles mais s’avère un divertissement bien ficelé. Le film traduit bien l’exaltation du héros face à Las Vegas et à ses affres et tentations. Le rythme est assez soutenu pour ne pas perdre l’attention du spectateur, il faut dire que filmer une partie de cartes et la rendre intéressante est un défi en lui-même. Les interprétations du casting sont pour la plupart convaincantes. Kevin Spacey est comme à son habitude parfait, Laurence Fishburne surjoue mais ça passe, quant à Kate Bosworth (Loïs Lane dans le dernier Superman) elle joue de sa plastique avec talent. Le héros joué par Jim Sturgess, vu dans Across the Universe, manque un peu de charisme pour porter un tel film sur ses épaules, on aurait plutôt misé sur un Shia Laboeuf, tout comme les seconds rôles vite oubliés. Le film est un thriller qui abat trop rapidement ses cartes, avec des retournements de situations prévisibles, et qui mise sur un montage clipesque un peu facile. Mais si on met tout cela de côté, Las Vegas 21 est un honnête divertissement dont on accepte avec plaisir la partie. Dans les salles le O4 juin
note6

Partager cet article

Repost 0

commentaires