Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 mars 2008 1 17 /03 /mars /2008 20:30

vantageheader
Après Cloverfield et Redacted, Hollywood se prend toujours plus au jeu des images et des médias. Avec Angles d'Attaques, le réalisateur Pete Travis joue avec les points de vue en décortiquant les minutes précédant, pendant et après un terrible attentat visant le président des Etats-Unis dans la ville de Salamanque en Espagne, pendant un sommet international crucial dans la lutte contre le terrorisme. Ainsi, huit inconnus, avec chacun leur propre angle de vision de l’évènement, vont voir leurs destins s’entremêler pour réunir toutes les pièces du puzzle. Le film s’avère être un thriller haletant et très efficace. Mais le concept du retour dans le temps continuel, au cœur du long-métrage, peut s’avérer très vite exaspérant.

vantagepoint

Voir l’action remonter le temps à un moment précis est un exercice frustrant et très répétitif et coupe le rythme effréné de la chose. La mise en scène nerveuse utilise le maximum de méthodes de filmer pour accentuer les différents angles de vues des personnages (caméra à l’épaule façon Jason Bourne, régie de télévision etc…). Le casting est convaincant, dominé par le charismatique Dennis Quaid. Il est secondé par un Matthew Fox en forme et un Forest Whitaker inspiré. On évite cependant pas quelques clichés typiques du genre : le terroriste utilise un téléphone portable qui fait absolument tout sauf la lessive et le Président américain est un bad ass qui sait se défendre. Au final, Angles d’Attaques offre un spectacle bien ficelé mais l’on a la sensation bizarre de se retrouver devant un épisode de 24 Heures Chrono sur grand écran, à qui il emprunte beaucoup de codes. Dans les salles le 19 mars.

note7

Partager cet article

Repost 0

commentaires