Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 mars 2008 5 07 /03 /mars /2008 01:00

run

david_schwimmerQuand un Friends se met derrière la caméra pour tourner son premier long-métrage, cela donne Cours Toujours Dennis. David Schwimmer, l’inoubliable Ross de la série culte des amis new-yorkais, devient réalisateur et met en scène la révélation de Hot Fuzz, Simon Pegg, dans une comédie romantique inspirée mais qui manque un peu d’ambition. Dennis est un agent de sécurité qui vit dans le regret de l’erreur de sa vie. Cinq ans auparavant, il abandonne sa fiancée Libby sur l’autel, le jour de leur mariage. Et pour en rajouter une couche, cette dernière était enceinte. Aujourd’hui, il se rend compte qu’il l’aime toujours mais malgré son embonpoint, il ne fait pas le poids face au nouveau compagnon de Libby, un golden boy clinquant incarné par un Hank Azaria toujours très drôle. Pour la reconquérir, il ne voit qu’une solution, courir le marathon de Londres. Si l’humour new-yorkais transposé dans la flegmatique capitale londonienne est une recette originale qui prend bien, l’ensemble manque un peu d’endurance. Sur les starting blocks, Simon Pegg reste un atout majeur pour qui veut faire une comédie réussie. Face à lui, on retrouve Thandie Newton toujours aussi rayonnante, qui doit faire preuve ici de sobriété. La course aux gags est un peu évidente parfois et certains tombent à plat. La mise en scène classique et un peu trop sage a tendance à s’essouffler lors de scènes un peu longuettes. Sur la ligne d’arrivée, on passe tout de même un excellent moment, notamment grâce au nonsense des scènes entre Simon Pegg et son partenaire british délirant, Dylan Moran. Un premier essai plutôt bien transformé pour David Schwimmer dont on attend le prochain film de pied ferme.

note6

Image41

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Aéléa 07/03/2008 15:39

Oh, nouveau design !