Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 janvier 2008 2 22 /01 /janvier /2008 16:00

nocountrybanner
Un film noir cinglant et percutant aux paysages et personnages hauts en couleurs. Au sommet de leur art, les frères Coen adaptent le roman de Cormac McCarthy et signent un thriller noir percutant qui approche allègrement la perfection. En s’emparant d’une valise remplie de billets verts trouvée sur les lieux d’une scène de crime, Llewyn ne se doutait sûrement pas de ce que son acte anodin allait déclencher. Une réaction en chaîne qui le met au centre d’une chasse à l’homme trépidante. Porté par un casting de premier choix, le film des frangins virtuoses dépeint un nouveau Far West plus violent et sans valeurs en laissant la parodie de côté en faveur d’un humour noir diablement efficace.
NOCOUNTRY

Aux trousses d’un Josh Brolin pragmatique, Javier Bardem, colossal, délivre une performance hallucinante dans la peau d’un tueur à gages psychopathe, dont le calme contraste avec la violence de ses crimes sanguinolents. A la fois terrifiant et imposant, le comédien espagnol manie aussi l’humour noir avec une aisance déconcertante et assène des répliques cinglantes. Un méchant que l’on adore détester, dans la plus grande tradition du cinéma hollywoodien. Sur son chemin, le « vieil homme » du titre, le shérif Bell, dépassé par la nouvelle réalité plus violente de son « pays » où les cow-boys chevauchent désormais des voitures et s’affrontent à coup de fusils à pompe, tente de se raccrocher à ses valeurs. Une interprétation subtile tout en sobriété de Tommy Lee Jones qui confirme son statut de très grand acteur. Si la narration linéaire prend son temps, l’ennui ne s’installe à aucun moment dans l’intrigue. L’ensemble est totalement maîtrisé, du montage précis et toujours juste, à la mise en scène brillante et sans faille. Les dialogues, que le Dude de The Big Lebowski n’auraient pas reniés, sont savoureux, et les paysages arides du Rio Grande sont sublimés à travers l’objectif des frères Coen. La musique est d’ailleurs absente, comme si considérée comme de trop pour pouvoir admirer la beauté des plans à l’état pur. Cette œuvre sonne comme une apogée du style Coen, après quelques essais pas toujours fructueux (Ladykillers, Intolérable Cruauté…), et qui n’aura jamais été aussi abouti. Un voyage mouvementé, drôlet et intense à ne manquer sous aucun prétexte. Dans les salles le 23 janvier 2008
notes9

Partager cet article

Repost 0

commentaires

neil 29/01/2008 18:19

Oui, un grand retour des frères Coen après quelques films plus moyens. Javier Bardem y est phénoménal et l'ambiance noire, la légère pointe d'humour au second degré sont très appréciables.

Kinoo 25/01/2008 22:41

@Florian: oui je vois toujours mes films en VO :), j'ai la chance d'être à Paris donc plus de VF forcée pour moi.

Florian 25/01/2008 22:23

j'ai trouvé la prestation de Javier Bardem époustouflante, en revanche j'ai été un peu gêné au début par la voix du doubleur de Tommy Lee Jones qui n'était pas celle que j'ai l'habitude d'entendre. Mais toi tu l'as peut être vu en VO?