Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 août 2007 4 16 /08 /août /2007 21:34

planetterror

rose_rosario_rollingstoneDeuxième programme du diptyque délirant de Grindhouse, Planète Terreur fait suite au Boulevard de la Mort de Tarentino, sorti au début de l’été. Robert Rodriguez, à qui l’on doit Sin City et Once Upon a Time in Mexico entre autre, reprend les codes de cet hommage aux films Grindhouse, en s’attaquant au film de zombies. Et ce dernier se fait visiblement plaisir et nous pond un film jouissif et totalement barré. Le scénario, qui reste très léger, relate les conséquences d’un gaz mortel transformant les honnêtes gens en zombies assoiffés de chair humaine, et est prétexte à un défile de scènes d’action kitch et intenses à la fois. Les zombies sont repoussants à souhait, avec une peau qui causerait la faillite de Biactol et sont au coeur de scènes comico-gores que John Carpenter ne renieraient pas. Les scènes de bravoure sont jouissives, clichées à l’image des poses héroïques des protagonistes après la bataille. Mais Planète Terreur est surtout drôle et décalé, comme l’échappée du restaurant en flammes avec une armada de véhicules insolites ou encore quand le héros déboule dans l’hôpital tout azimut !). Si l’action est au rendez-vous, l’humour est tout aussi prédominant avec un second degré maîtrisé et des dialogues savoureux déjà cultes (la sauce barbecue parfaite). Grindhouse oblige, l’image est sale avec plein de rayures, les couleurs un tantinet délavées et il manque carrément une bobine (et pas des moindres ! Les salauds !). Mais on s’y fait vite et on prend un pied énorme à suivre les aventures d’El Rey et surtout de Chérie Darling, campée par une divine et sulfureuse Rose McGowan (n’arrivez pas en retard, vous rateriez la torride leçon de go go dancing). Au rayon des guest-stars, on note Naveen Andrews échappé de LOST ou encore Bruce Willis en militaire assassin de Ben Laden détonnant, sans oublier Fergie des Black Eyed Peas dans une gentille démonstration d’autodérision visant les lolitas sans cervelle. On retrouve aussi les habitués aux délires tarentinesques (comme le shérif déjà vu dans Kill Bill). Bref, Planète Terreur ne se prend absolument pas au sérieux et délivre un spectacle haut en couleurs qui réjouira les amateurs de divertissement old school, à la sauce Rodriguez. Grindhouse au final s’avère un délire de potes qui s’est réalisé avec style. Vivement un DVD regroupant les deux films ainsi que les fausses bandes-annonces comme celle que l’on découvre avant Planète Terreur, le délirant Machette.
notes8

Partager cet article

Repost 0

commentaires

PM 17/08/2007 11:12

Oui j'ai beaucoup plus aimé ce film que celui de Tarantino. Rodriguez joue la carte grindhouse à fond là où tarantino ne s'en est servi que comme un prétexte pour filmer ce qu'il avait envie! Rose MacGowan est délicieuse, mais pas les zombies... C'est gore à souhait!^^ Quant aux BA, celle de Machette est géniale, mais il y aussi Thanksgiving, et Don't. Hilarant ^^