Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 octobre 2008 1 20 /10 /octobre /2008 17:00
Je reviens de la projection de Quantum Of Solace et j’ai beaucoup aimé (ma critique dans la semaine). Pourtant, avant Casino Royale, je n’étais pas un grand fan de James Bond, je visionnais avec plaisir ceux de la période Sean Connery ou Roger Moore, mais j’ai détesté les Pierce Brosnan. Mais si il y a bien une chose que l’on retient parmi tant d’autres éléments qui font d’un film un film de 007, ce sont bien les Bondgirls. . Que serait un film de James Bond sans les beautés dangereuses que 007 séduit et charme au détour d’un martini vodka ?

Dans Quantum of Solace, Olga Kyrulenko s’en sort d’ailleurs avec les honneurs. En plus de sa beauté incontestable, elle a su insufflé à son personnage les nuances nécessaire au rôle, véritable pendant féminin de Daniel Craig dans le scénario plutôt que simple faire-valoir plantureux. Une belle surprise. Mais avant elle, l’Agent 007 s’est fait beaucoup plaisir et voici les James Bond Girls qui m’ont le plus marquées :

L’image que tout le monde a en tête lorsqu’on évoque les James Bond Girls est bien sûr celle d’Ursula Andress émergeant de la mer, en bikini et en chantant Under the Mango Tree. L’une des plus célèbres scènes de la saga et du cinéma en général. L’actrice a eu le privilège d’être la première Bond Girl de l’histoire et a placé la barre très haut pour les futures conquêtes de l’espion. Barre qu’a atteint sans problème Jane Seymour dans le rôle de Solitaire, une jeune femme qui a le pouvoir de lire le futur dans les cartes, du moment qu’elle reste vierge. Alors âgée de 22 ans, l’actrice de Dr Quinn était la plus jeune Bond Girl de l’histoire. De toute façon, qu’elle ait 22, 40 ou 50 ans, Jane Seymour reste toujours magnifique.


Durant la période Brosnan, on a eu droit à des Bondgirls très charismatiques à l’image de la beauté froide Famke Janssen. Dans Golden Eye, elle jouait Xenia, une espionne russe et sexy du KGB qui tuait ses victimes par la force de ses puissantes cuisses. Ca calme tout de suite les ardeurs ! Dans Meurs Un Autre Jour, Halle Berry rendait hommage à Ursula Andress en sortant d’une baignade en bikini orange, exhibant son corps sculptural et humide, et déclencha autant de passion sur les grands écrans du monde entier que son aînée. Rien qu’avec cette scène torride et méga hot, la carrière de la comédienne était lancée. Enfin, dans le Casino Royale de 2006, Eva Green faisait une femme fatale originale dans la peau de Vesper Lynd. Même si physiquement je ne suis pas sous le charme, elle a le mérite d’être une Bond Girl étoffée dont l’espion tombera véritablement amoureux. Pour moi, les six dessus sont les plus marquantes et les plus belles, surtout Jane Seymour évidemment… Et vous ? Quelles sont vos Bond Girls favorites ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Kinoo - dans Cinéma
commenter cet article

commentaires

Bounets 23/10/2008 15:59

Personnellement j'ai aussi adoré Shirley Eaton, une beauté très 60's.

Et même si elle ne fait pas long feu dans Goldfinger, sa mort reste l'une des plus "belles" de l'histoire de 007, puisqu'elle meurt sous une couche d'or recouvrant tout son corps... http://www.007magazine.co.uk/images/merchandise/autographs/shirley_eaton8.jpg

Kinoo 24/10/2008 21:57


Tu seras ravi de voir un hommage génial à cette scène dont tu parles dans Quantum of Solace, mais je n'en dis pas plus ;)


Ptiguigui 21/10/2008 07:03

Euh... Le premier que j'ai vu m'a forcément marqué: voir Sophie Marceau en femme fatale c'est la pire chose qui m'est été donnée de voir!

Heureusement qu'il y a eu Halle Berry après !

vinsh 20/10/2008 20:27

Famke Janssen était géniale et psychotique à souhait dans Goldeneye. Diana Rigg avait donné une dimension particulière à son personnage dans Au service secret de sa majesté (la seule James Bond Girl à avoir réussi à épouser Bond, tout de même!), avec une gravité qu'on a un peu retrouvé en 2006 dans le personnage de Vesper. Et sinon, bah Halle Berry, comme tout le monde, hein! ;)

K3vin 20/10/2008 18:36

Aucune ne m'a profondément marqué. Mais en tout cas je suis déjà sous le charme de Olga Kurylenko.

Elodie 20/10/2008 18:07

Celle que je prefère je ne sais pas, mais la plus pitoyable reste pour moi Denise Richard !
Quand à Jane Seymour, tu m'en apprend une belle !