Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 novembre 2008 5 07 /11 /novembre /2008 21:00

C’est par une journée froide et grise que je me dirige vers l’hôtel Georges V, non loin des Champs Elysées. Une météo maussade qui me remet dans l’ambiance du film Max Payne, et ça tombe plutôt bien puisque c’est Mark Wahlberg que je vais rencontrer, lors d’une conférence de presse assez intimiste. Bon, le comédien a un peu une réputation de bad boy et de dur à cuire. Ce n’est pas son dernier rôle qui changera cette image. Et dire qu’il a commencé comme chanteur dans un boys band (New Kids On the Block) et qu’il a été mannequin pour Calvin Klein. Mais ne faisons pas trop les malins, Mark Wahlberg a quand même travaillé avec les plus grands et dans des films vraiment bons. Pêle-mêle : Boogie Nights de Paul Thomas Anderson, Les Infiltrés de Martin Scorcese ou encore The Yards et La Nuit Nous Appartient de James Gray. Il a également joué dans le film de David O Russel que j’adore, I Heart Huckabees (je vous le conseille vivement, il y a aussi Jude Law, Naomi Watt et Adam Goldberg au casting). Et dois-je préciser qu’il vient de boucler le tournage de The Lovely Bones, le dernier film de Peter Jackson, dans lequel il joue un père dont la fille assassinée observe la vie du paradis.

De gauche à droite: Boogie Nights; Les Infiltrés; La Nuit Nous Appartient; une photo de tournage de the Lovely Bones.

Revenons donc à la conférence de presse, où j’arrive en bon deuxième pour m’installer au premier rang. Le temps de brancher la caméra sur l’installation sonore de la salle, et je suis fin prêt. On annonce son arrivée, décontracté, Mark Wahlberg franchit la porte. Classe, cintré dans un costume noir et chemise blanche, cravate rayée, il en impose. Ce qui frappe tout de suite, c’est qu’il est au naturel. Pas de fausseté dans son discours, dans ses gestes, pas de superficialité promotionnelle. Il répond aux questions sans langues de bois, souriant et très sympathique. Bref, à l’opposé de son image de mauvais garçon. Un journaliste pose une question ridicule en dessinant des parallèles entre le film (qui est un film d’action je le rappelle) et la fascination des Américains pour les armes à feu, la politique de la vengeance plus proche de celle de McCain que d’Obama. Moi et ma voisine ne pouvons nous empêcher de soupirer et de rire jaune face à ce lot d’inepties, surtout que Wahlberg a soutenu Obama pendant la campagne. L’acteur nous voir et nous lance un regard complice, amusé.


Quant à moi, je profite de sa présence pour aborder le fait que son ami Joaquin Phoenix a annoncé la fin de sa carrière d’acteur pour se consacrer à la musique, et lui demande si, premièrement c’était sérieux et si l’idée ne lui avait pas aussi effleuré l’esprit à un moment de sa carrière. Il me répondra que Joaquin est quelqu’un de passionné et que si il décide de se lancer dans la musique, il le soutiendra. Toutefois, il ajoute que « les médias accordent peut-être un peu trop d’importance à des déclarations recueillies à la volée et que Joaquin est peut-être en train de bien rigoler. Mais on ne sait jamais. » La séance touche à sa fin, et il nous salue avant de partir continuer sa tournée de promotion, en nous disant de boire du Bordeaux pour lui. Mouais, c’est la crise Mr. Wahlberg tout de même !

Les photos en taille réelle, comme d'habitude, sur ma galerie FlickR: cliquez ici

Partager cet article

Repost 0
Published by Kinoo - dans Rencontres
commenter cet article

commentaires

Elodie 08/11/2008 11:46

Maintenant tu rencontres mes membres de Harem, on aura tout vu =p
(la réponse sur Joaquin est sympa)

anderton 08/11/2008 10:33

Compte-rendu très sympa !