Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 décembre 2008 2 30 /12 /décembre /2008 00:05
2008 a été une très bonne année cinéma comme vous avez pu le voir dans notre TOP 15, mais elle n’a pas été exempte de son lot de daubes. A noter que j’ai quand même un certain instinct et que j’évite assez souvent d’aller voir des films qui sentent le navet à des kilomètres. Mais il arrive que je sois extrêmement déçu suite à une séance et ce fut le cas quelques fois en 2008. Si le retour d’Indiana Jones a été plutôt faiblard, on ne peut pas parler de daubes, par contre pour le classement suivant, le mot est tout à fait approprié. Dans les moins pires, on retrouve Super Heros Movie, une énième parodie « Movie » qui s’amuse à parodier le genre des surhommes en collants. Sans imagination, quelques gags font rire, mais au bout du compte, le film est plutôt pathétique. Dans le même genre, 2008 nous a livré Spartatouille que je n’ai heureusement pas vu. Après Matrix, les frères Washowski ont osé nous pondre Speed Racer cette année. Une adaptation gerbante du dessin animé japonais de l’enfance de nos parents. Des effets spéciaux à en vomir au service d’un scénario débile et des acteurs qui se demandent ce qu’ils font là. Autre déception, Star Wars Clone Wars, qui n’est autre que le pilote d’une série de dessins animés basé sur l’univers de George Lucas, au design anguleux et douteux, qui s’est payé le luxe du grand écran. Les jeux vidéos sur grand écran c’est pas la joie et Max Payne va dans ce sens. Mark Wahlberg a l’air de s’ennuyer ferme dans ce film vide de tout (scénario stupide, pas de scènes d’action avant 1H de film…). A oublier ! Gil Kenan s’attaque au film en prises de vues réelles après Monster House et le résultat est loin d’être convaincant à part le design réussi : duo d’acteurs tête à claques, histoire niaiseuse, Bill Murray qui s’emmerde… On zappe La Cité de l'Ombre !


Mark Wahlberg n’a pas eu beaucoup de chance cette année, avant Max Payne, il s’est laissé embarquer par M. Night Shyamalan dans son Phénomènes. L’un des plus gros foutages de gueule de l’année : la scène où le héros discute avec une plante restera dans les annales. L’époque d’Incassable ou du Sixième Sens est bien loin. En France, le plus gros gaspillage du cinéma français s’appelle Astérix aux Jeux Olympiques, avec à la réalisation un producteur avide de ramasser le maximum de pognons. Résultat : un film creux qui accumule les gags ineptes et les guest-stars inutiles. Un ratage monumental qui se fera éclipser par les Chtis. Never Back Down représente ce que le cinéma américain peut faire de plus affligea. Un téléfilm pour ado mal dans sa peau dont le héros s’entraîne dur pour se venger des méchants beaux gosses du lycée qui l’embêtent. On se demande toujours comment un acteur comme Djimoun Hounsou a accepté de figurer dans un film aussi affligeant. Roland Emerich est capable du pire (Independance Day) comme du moins pire (Le Jour d’Après), cette année il a définitivement opté pour le pire du pire avec 10.000. Un espèce de film préhistorique totalement hérétique qui emprunte allègrement à l’Apocalypto de Mel Gibson, avec des héros homos sapiens à la barbe finement taillé et au torse intégralement dépilé. Nul !



Et enfin, ce qui doit être la plus grosse déception de l’année, et qui pourtant était porteuse de tant d’espoir : le face à face tant attendu entre Robert DeNiro et Al Pacino. La Loi et l’Ordre s’avère être au final un vulgaire polar insipide. Le pire épisode des Experts est plus regardable que ce nanar dont on se demande quel atout a bien pu attirer deux monstres du cinéma comme DeNiro et Pacino ? Bref, 2008 nous a aussi réservé son lot de déconvenues, mais il faut de tout pour faire un monde et ce serait quand même bien monotone si on avait que des chefs-d’œuvre non ? Quels ont été vos pires films cette année ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Kinoo - dans Cinéma
commenter cet article

commentaires

coming soonn 29/01/2009 11:49

"Un téléfilm pour ado mal dans sa peau dont le héros s’entraîne dur pour se venger des méchants beaux gosses du lycée qui l’embêtent." le petit pitch fait déjà peur!!!!!!!!!!!