Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 janvier 2009 2 20 /01 /janvier /2009 17:57

Mainte fois reporté, Bryan Singer dévoile enfin son thriller historique qui raconte la tentative d’assassinat sur Hitler, commandité par un groupe de nazis mené par Tom Cruise. Inspiré par des faits réels, Walkyrie offre une plongée prenante dans les coulisses de cette conspiration, une sorte de Mission Impossible en pleine Seconde Guerre Mondiale. Tom Cruise incarne le Colonel Claus on Stauffenberg, héros de guerre mutilé (un oeil en moins et un seul bras valide) et leader du groupe d’officiers qui réfutent les idéologies du Führer et qui décident de le renverser par la manière la plus radicale qui soit : le tuer. Même si l’on connaît forcément le dénouement, les scénaristes sont tout de même parvenu à monter un thriller haletant au suspense efficace. De la genèse du complot au jour J, la mise en scène de Singer demeure toujours aussi inventive et offre des plans assez impressionnants et couvre les évènements de manière très (trop?) technique. Le fait que le tout ait été tourné en Allemagne ajoute à l’authenticité du projet. On regrette qu’il ne se soit pas autant attardé sur ses personnages, qui manquent de profondeur et dont les motivations ne sont pas toujours claires.


En tête d’affiche, Tom Cruise offre un jeu très sobre, peut-être pour faire oublier ses frasques délirantes dans la vie réelle, mais demeure très convaincant. A ses côtés, un casting royal de première classe constitue le reste de l’équipe : Kenneth Branagh, Terrence Stamp, Bill Nighy ou encore Tom Wilkinson dans des uniformes nazis mais sans l’accent allemand…un détail qui a sa petite importance tout de même. Ils sont néanmoins tous très bons et composent des personnages déterminés mais pas à l’abri de l’erreur et des faiblesses humaines. Efficace mais pas parfait, Walkyrie place un rayon de lumière sur un épisode peu connu de la Seconde Guerre Mondiale, dans laquelle tous les Allemands n’étaient pas forcément des adorateurs du Führer, et ne boudons pas notre plaisir devant les talents de mise en scène de Bryan Singer qui reste toujours en forme (la scène du coup est palpitante). C'est juste dommage que le tout reste trop sage, sans coup d'éclat, par rapport à un thème aussi fort.
Sortie en Salles: 28.O1.O9


Partager cet article

Repost 0
Published by Kinoo - dans Cinéma
commenter cet article

commentaires