Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 juin 2009 2 30 /06 /juin /2009 18:44

Le réalisateur Abel Ferry fait ses débuts au cinéma avec Vertige, un long-métrage qui mélange le thriller d’haute altitude façon Cliffangher et le film de genre à la française. Le résultat a le mérite de sortir des sentiers battus de ce qu’il se fait en France mais reste néanmoins un divertissement de bien pauvre facture. Le scénario est simpliste au possible et raconte comment le périple de cinq jeunes amis avides de sensations fortes, va se transformer en cauchemar lorsqu’ils décident de se lancer dans une via ferrata fermée. A la décharge du film, les scènes d’escalades ont été tournées en décors réels (pour avoir été sur le tournage, vous pouvez me croire), ce qui confère à la première partie du film une crédibilité que n’avaient pas Sylvester Stallone ou les héros de Vertical Limit par exemple. Les plans vertigineux et les scènes de bravoure sur une passerelle qui explose sont par conséquent efficaces et prenants. Mais ça s’arrête là, les dialogues sont pauvres et débités par un casting visiblement pas dirigé. Fanny Valette minaude tandis que Johan Libéreau doit se contenter de jouer le peureux de service pendant tout le film. Ceux qui s’en sortent le mieux sont Nicolas Giraud et la jeune Maud Wyler, résolument les plus convaincants. Quand à la seconde partie, durant laquelle les héros sont pourchassés par un humain/monstre/mutant au look ridicule, elle sombre dans les clichés du genre et dans le grand guignol aux effets qui prêtent plus à sourire qu’aux frissons.

Partager cet article

Repost 0
Published by Kinoo - dans Cinéma
commenter cet article

commentaires