Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 juillet 2009 2 07 /07 /juillet /2009 17:00

Auteur de comics respecté et adulé, Frank Miller s’était essayé à la réalisation avec brio aux côtés de Robert Rodriguez pour le portage de son Sin City en 2005. Pour sa première fois en solo derrière la caméra, il adapte l’œuvre de l’un de ses maîtres : The Spirit de Will Eisner, ou les aventures d’un vengeur masqué, ancien policier revenu d’entre les morts, qui lutte contre le mal dans les rues de Central City. Visuellement, le film est indéniablement réussi, même si le fait que Miller appose son style graphique à la Sin City sur l’œuvre d’Eisner peut faire crier au scandale. Le blanc et le noir donnent aux images de la ville une atmosphère glauque, humide et viscérale très bien rendue et The Spirit prend des allures de polar à l’ancienne très agréable. Les plans sont remplis d’audace et d’inventivité, surtout quand il faut filmer les voluptueuses stars féminines Eva Mendes et Scarlett Johansson, plus sensuelles que jamais.


Mais si le film atteint des sommets visuels, il botte en touche sur beaucoup d’aspects, à commencer par le scénario mal construit. Le début est horriblement long à se mettre en place, les scènes se succèdent sans génie et les dialogues sont risibles. Le ton sombre du polar cède sa place à du grand guignol dont le délire va parfois trop loin pour être appréciable, à l’image de l’interprétation de Samuel Jackson dans la peau du vilain Octopus, un one-man-show cabotin amusant mais irritant à la longue. Quand au héros du film incarné par Gabriel Macht, il demeure invisible la faute à un manque cruel de charisme. Au final, The Spirit est une adaptation pas du tout fidèle de l’œuvre d’Eisner mais offre un spectacle visuel brillant et un casting très glamour, mais qui néglige un peu trop le fond au détriment de la forme. On sent que Miller a de l'énergie et de la fougue à revendre, il faudrait juste qu'il mette tout ça au profit d'un bon scénario et qu'il n'oublie pas de diriger ses acteurs.


Test DVD : L’image est parfaite et retranscrit le style graphique de Miller avec une netteté à toute épreuve, et le son n’a rien à lui envier tant l’immersion est prenante. Côté bonus, le commentaire audio de Frank Miller est anecdotique mais plaisant à écouter. Le documentaire sur le réalisateur et auteur le présente sur les toits de New York pendant qu’il se remémore ses débuts de dessinateur et ses influences dans le monde du comic book. Un making-of d’une vingtaine de minutes revient sur les coulisses du film, notamment sur le travail de l’esthétique visuelle et les effets spéciaux. Le montage souligne également l’œuvre de Will Eisner et son héritage dans l’industrie de la bande dessinée yankee. Court mais intéressant. Enfin, une fin alternative sous forme de storyboard nous est présentée et des bandes-annonces complètent cette édition bien remplie, en ces temps où le Blu-Ray est plus souvent avantagé.

Rendez-vous demain sur IBWK.FR pour tenter votre chance au concours The Spirit afin de gagner un DVD du film.

Partager cet article

Repost 0
Published by Kinoo - dans Cinéma
commenter cet article

commentaires