Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 juillet 2009 4 09 /07 /juillet /2009 15:00

La filmographie de Johnny Depp n’est pas parfaite mais elle s’en approche. Le comédien depuis ses débuts n’a pas hésité à choisir des rôles là où l’on ne l’attendait pas. Jeune premier dans la série 21 Jump Street, il n’a pas hésité à jouer pour le controversé John Waters dans Cry Baby et à devenir l’égérie de l’univers gothique et bizarre de Tim Burton. Audacieux et téméraire, il n’hésite pas à se noyer sous des litres de maquillages, des perruques ou des costumes excentriques pour ses rôles et d’un film à l’autre, change de visage et surprend son public. Il n’y a qu’à comparer les photos de Public Enemies avec les premiers clichés d’Alice in Wonderland pour s’en convaincre. La sortie du film de Michael Mann dans nos salles est l’occasion idéale de revenir sur les meilleurs rôles de l’un des acteurs les plus doués de sa génération.


Edward aux Mains d’Argent est sans doute l’un des personnages les plus importants dans la carrière de Johnny Depp. C’est le rôle qui lui a permis de sortir de son statut de star pour midinettes et surtout la première rencontre avec Tim Burton, qui sera le début d’une collaboration fructueuse qui continue encore aujourd’hui. Il y incarne une créature mi-humaine, mi-monstre dont le créateur est décédé avant de le terminer (ses mains sont encore des lames aiguisées). Johnny Depp insuffle à son personnage une naïveté touchante et une sensibilité exacerbée lorsqu’il apprend à découvrir les sentiments humains, le tout en étant quasiment muet. Une performance qui va lui ouvrir les portes d’Hollywood. Autre rôle marquant de sa jeune carrière, Johnny Depp le trouvera en Gilbert Grape, celui d’un adolescent qui a la lourde responsabilité de s’occuper de son frère handicapé mental (joué par un Leonardo DiCaprio impressionnant) et de sa mère obèse. Un rôle qu’il assure tout en nuances, entre la frustration et la colère qu’il renferme et les moments intenses et délicats ou il n’en peut plus. Le comédien livre une prouesse d’acteur remarquable. Dans une nouvelle collaboration avec Tim Burton, Johnny Depp s’est lancé le défi d’interpréter le pire réalisateur qu’Hollywood ait connu dans Ed Wood. Un portrait qu’il dresse avec une tendresse sincère et sa relation avec Lugosi est touchante. Il n’hésite pas non plus à se tourner en ridicule pour les besoins du rôle, quitte à se travestir pour exprimer l’amour du personnage pour l’agora. Une prestation haute en couleur pour un film en noir et blanc, il fallait le faire !


Dans Donnie Brasco, le comédien incarne un jeune agent du FBI chargé par Al Pacino d’infiltrer la mafia de Brooklyn. Habité par son personnage, il fait preuve d’une justesse incroyable et fait un duo de choc face à Al Pacino. Terry Gilliam fait appel à Johnny Depp pour tourner Las Vegas Parano, adapté d'un roman d’Hunter S. Thompson (qui deviendra un grand ami du comédien). Dans le film, il incarne le journaliste Raoul Duke qui embarque avec son avocat joué par Benicio Del Toro pour un road trip à Las Vegas, le coffre rempli de drogue en tout genre. Un rôle délirant dans lequel il se lâche totalement et n’hésite pas à s’enlaidir, encouragé par les expérimentations cinématographiques du réalisateur en grande forme. Un film culte parmi les cultes. Ce qui est énorme avec Johnny Depp, c’est que quand bien même il se retrouve en tête d’affiche d’un blockbuster hollywoodien comme Pirates des Caraïbes: La Malédiction du Black Pearl, il s’en sort avec les honneurs. Donnant des sueurs froides aux cadres de Disney qui ne voyaient pas les manières du Capitaine Jack Sparrow d’un très bon œil, Johnny Depp savoure aujourd’hui le succès de son travail. Le pirate imbibé de rhum sans foi ni loi, inspiré par le Rolling Stone Keith Richards, est devenu l’un des personnages les plus emblématiques du paysage cinématographique mondial, et a totalement éclipsé les fades Orlando Bloom et Keira Knightley dans la trilogie fort d’un charisme et d’un humour à toute épreuve. La Capitaine Jack Sparrow voguera à nouveau bientôt pour un quatrième opus, fort du raz-de-marée provoqué par les trois premiers films, autour duquel le secret est pour le moment bien gardé.


Désireux de choisir des films que ses enfants pourront regarder, Johnny Depp poursuit sur sa lancée. Après le pirate, il incarne le créateur de Peter Pan, James Barrie dans le biopic Neverland, dans lequel l’auteur est dépeint comme un grand enfant qui semble vivre la vie comme une pièce de théâtre perpétuelle. Johnny Depp livre une performance enthousiasmante, touchante et fait preuve d’une alchimie parfaite avec Kate Winslet et son jeune partenaire Freddie Highmore. Un jeune acteur qu’il recommandera à son ami Tim Burton lors de la pré-production de Charlie & la Chocolaterie, dans lequel il fait un Willy Wonka déluré, résolument bizarre mais également émouvant. Avec sa coupe à la Mireille Mathieu, Johnny Depp a révélé s’être inspiré de Michael Jackson pour certains aspects de son personnage, notamment dans l’intonation de sa voix. Enfin, dans Sweeney Todd, il incarne le barbier assoiffé de vengeance et qui tranche les gorges des londoniens en chantant. Un rôle très sombre pour lequel il a affûté ses talents de chanteur (il fait partie d’un groupe de rock) et son regard est hantant pendant tout le film. On l’a vu, Johnny Depp ne s’est pas laissé prendre au piège d’Hollywood en acceptant les rôles de beaux gosses stéréotypés après ses débuts de jeune premier. Au contraire, il a su se construire une filmographie éclectique et variée en se donnant à 100% dans chacun de ses rôles, dont certains resteront cultes à tout jamais. Chapeau bas monsieur Depp !

Public Enemies: Actuellement dans les salles

Partager cet article

Repost 0
Published by Kinoo - dans Entertainment
commenter cet article

commentaires

Apollone 22/07/2009 16:35

N'aurez-tu pas oublié quelques films? J'ai adoré Fenêtre secrète et neuvième porte qui sont encore une autre registre!!! Ton analyse est bien menée! Bravo et merci ^^

Djidane 15/07/2009 23:46

Très bon article même si j'ai l'impression que tu as (volontairement?) oublié Dead Man de Jarmusch où je l'avais trouvé bouleversant

coming soonn 09/07/2009 17:49

ton article rends très bien hommage au talent de cet acteur. Vivement de le voir en Chapelier Fou!!!

Kinoo 10/07/2009 00:06


Merci! Vivement Alice ouaip ^^


Catherine 09/07/2009 16:56

J'ai pas vu tous les films de J. Depp (mais presque lol), et il est vraiment excellent dans chacun d'eux! Sauf, Las Vegas Parano, mais ça c'est mon avis perso! Je supporte pas ce film et du coup j'aime pas trop le rôle de Johnny Depp lol! En tout cas c'est un des rares acteurs, dont on ne dit pas que ses films sont bons juste parce qu'il "est" dedans, mais ses films sont bons parce qu'il "joue" dedans! C'est un acteur énorme!

Kinoo 10/07/2009 00:06


Las Vegas Parano, c'est clair qu'il faut adhérer au délire, c'est pas donné à tous :D Mais c'est là le mérite de Depp, de s'investir dans des projets pas forcément facile (dès ses débuts avec Cry
baby de Waters!)


Mac Garner 09/07/2009 16:54

Un grand acteur en soit. Chacun de ses rôles est excellent. Une liste plutôt balèze à laquelle il faudra ajouter Le Chapelier Fou dans le prochain Alice aux pays des merveilles.

Cool ton article ;)

Kinoo 10/07/2009 00:05


J'ai eu du mal à choisir quels rôles étaient ses meilleurs, en fin de compte il y a très peu de ratés (je mettrai Intrusion, un écart purement commercial et peut-être Fenêtre Secrète).