Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mars 2011 4 03 /03 /mars /2011 00:01

Trente après, Grease reste un incontournable pour tous les spectateurs avides de retourner dans les années 50, le temps d’une comédie musicale diablement efficace. Malgré des critiques assassines lors de sa sortie, Grease a remporté un succès phénoménal à travers le monde et au fil des années. Et il n’est pas difficile de voir pourquoi. Si le scénario est un peu niais et les personnages stéréotypés, le film se rattrape aisément sur l’énergie déployé par le casting dans les numéros musicaux dynamiques. John Travolta, alors fraîchement sorti de La Fièvre du Samedi Soir, confirme ses talents de danseur et d’acteur en incarnant Danny Zuko, un jeune rebelle en blouson noir qui s’éprend de la belle mais sainte-nitouche  Sandy pendant les vacances d’été. Cette dernière est jouée par Olivia Newton-John qui a trouvé avec ce personnage, le rôle d’une vie.


Les chansons résonnent encore aujourd’hui, alternant balades à fort taux de guimauve (Sandy), rocks énervés (Greased Lightenning) ou des sons plus discos. Grâce à la mise en scène soignée et les chorégraphies débordantes d’énergie, certaines scènes sont de l’ordre du culte : Summer Nights qui met en place les personnages et leurs histoires en quelques minutes,  You’re the One That I Want et son décor de fête foraine parfaitement utilisée, We Go Together et sa démentielle chorégraphie etc… Il faut aussi ajouter le plaisir de se fondre dans les codes visuels et les clichés des années 50, synonyme d’insouciance et de bonne humeur à travers les jukebox, les milkshakes, les coupes gominés des garçons, les jupes bigarrées des filles, les belles voitures… Avec ses répliques faciles et son kitsch charmant, Grease est un excellent remède contre la morosité, dont les mélodies et les numéros de danse vous feront à coups sûrs retrouver le sourire.

Partager cet article

Repost 0
Published by Kinoo - dans Cinéma
commenter cet article

commentaires

Zirgouflex 19/07/2009 19:11

Bonne restauration ou pas, je vais être obligée d'aller au ciné. C'est trop culte et Grease a pris trop de place dans mon enfance pour rester à la maison.

Le défi ? Ne pas chanter...

Hyacinthe 16/07/2009 05:01

En effet, la restauration du film est plutôt réussi. La copie numérique est exempte de défauts de la pellicule, mais trop souvent, le plans larges restent flous :( C'est d'autant plus visible que le contraste avec les gros plans sur les visages (qui sont ultra-nets) est flagrant !
Côté son, rien à redire, les passages chantés prennent bien de l'ampleur dans les surrounds, sinon le film garde un mixage frontal de l'époque.