Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 août 2009 5 07 /08 /août /2009 09:00

Dans le New York des années 60, une jeune auteur débarque en ville pour promouvoir son livre féministe baptisé Down With Love qui prône l’égalité des sexes, voire plus de liberté pour les femmes. Ce que le journaliste et tombeur de ces dames sans scrupules, Catcher Block, ne voit pas d’un très bon œil et refuse au premier abord d’assurer l’interview, préférant courir les jupons de ses multiples conquêtes. Mais lorsque le livre rencontre un succès mondial, son intérêt grandit et il tente de séduire l’écrivain afin de la déstabiliser et de rassasier son appétit de presse à scandales. Une guerre des sexes où les coups bas pleuvent. Le fim réalisé par Peyton Reed (Yes Man, American Girls) est ma comédie romantique préférée car elle mêle tous les ingrédients pour passer 1h40 de pur divertissement. Habilement écrit et soigneusement mis en scène, Bye Bye Love fait preuve d’un second degré constant et dans cet exercice, Ewan McGregor et Renée Zellweger excellent. Le premier fait preuve d’un charisme et d’un charme fou tandis que la deuxième livre une prestation légère et séduisante. N’oublions pas les seconds rôles irrésistibles tels que l’excellent David Hyde Pierce et la très drôle Sarah Paulson.


Les gags et les dialogues écrits d'une plume habile et à l'humour fin sont légions et frappent toujours juste. Ajoutez à cela l’ambiance sixties et kitsch à base de couleurs pastels saturées, de costumes d’époques minutieusement reproduits et de la musique entraînante de Marc Shaiman (le compositeur d’Hairspray), et vous obtenez un condensé de bonne humeur dont on ressort avec le sourire et l’envie de retourner à la frivolité de cette ère insouciante. Peut-être pas parfait, la faute à quelques longueurs sur la fin avec des retournements de situations un tout petit peu lourdingues, Bye Bye Love demeure un film drôle et au charme indéniable, un bien bel hommage aux comédies américaines de  Doris Day et Rock Hudson. Bonus : Ewan Mcgregor et Renée Zellweger, qui ont fait leur preuve dans la comédie musicale avec respectivement Moulin Rouge et Chicago, poussent la chansonnette dans le générique de fin avec le titre « Here’s To Love ». Laissez-vous séduire !

Partager cet article

Repost 0
Published by Kinoo - dans Cinéma
commenter cet article

commentaires