Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 août 2009 1 24 /08 /août /2009 11:23

Après six frustrantes années, Quentin Tarantino délivre en 2004 l’un des films les plus réjouissants de sa filmographie. Avec Kill Bill : Volume 1, le cinéaste rend un hommage musclé et énergique aux films asiatiques de la Shaw à travers la redoutable vengeance d’une Mariée laissée pour morte lors de la cérémonie par son compagnon Bill et son gang, les Deadly Viper. Sortant de son coma quatre ans après, « the Bride » n’a qu’un seul goût dans la bouche, celui de la vengeance. Kill Bill est sans doute l’œuvre la plus ambitieuse de Tarantino, si bien qu’elle a du être divisée en deux parties. Ce premier volet offre un spectacle jouissif et parfaitement maîtrisé. Les scènes de dialogues typiques du style QT laissent la place ici à des plans toujours aussi originaux et à des scènes d’action hallucinantes. On retient évidemment la scène dans laquelle Uma Thurman affronte (dans une tenue jaune rappelant Bruce Lee) une centaine d’assassins habillés comme Kato (le comparse du Frelon Vert) pendant une dizaine de minutes prenantes.


Le casting est également excellent, Uma Thurman porte le film sur ses épaules (musclées) et assure en mariée à qui on ne l’a fait pas deux fois. Comme d’habitude, une galerie de seconds rôles improbables mais très classes est au rendez-vous : Lucy Liu, Michael Masden, Darryl Hannah et Vivicia Fox incarnent les membres du gang qui vont devoir tâter de la lame de la Mariée. Dans Kill Bill, Tarantino ose tout mais le fait avec une maîtrise de l’art du cinéma indéniable. Usage du noir et blanc, de l’animation, d’effets stylistiques… là où cela aurait frôlé l’overdose chez d’autres cinéastes, le résultat est fluide chez Tarantino. Une réussite sous tous les angles.


Partager cet article

Repost 0
Published by Kinoo - dans Cinéma
commenter cet article

commentaires

Paulo 24/08/2009 14:12

Hum, une différence de note entre les deux volumes.

Qu'est ce qui fait la différence selon toi ?
d'un point de vue cinématographique ou d'un point de vue plus général ?