Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 décembre 2009 4 17 /12 /décembre /2009 00:59

FrogPrincess

 

Après des années de vaches maigres (avec les bovidés du navet La Ferme se Rebelle), l’animation traditionnelle ressuscite de ses cendres grâce à l’impulsion de John Lasseter, bien décidé à remettre ce qui a rendu les studios Disney célèbres au goût du jour. Pour se faire, il a rappelé le duo de réalisateurs à qui l’on doit des classiques tels que La Petite Sirène et Aladdin et leur a confié les rênes de ce qui s’annonçait comme la renaissance du film d’animation traditionnel, La Princesse & la Grenouille. Et c’est une franche réussite, un moment de divertissement teinté de nostalgie et de magie estampillée Disney qui fait du bien. Reprenez tous les ingrédients qui ont fait le succès du panthéon animé de la maison et ajoutez-y un soupçon de modernité et d’humour à la Pixar et vous obtenez un classique instantané au charme indéniable. Le film peut se targuer de bénéficier d’une animation quasi irréprochable grâce au travail de l’élite des animateurs parmi lesquels Andreas Deja, Mark Henn et Eric Goldberg (à eux trois, ils ont du animé la moitié des personnages les plus mémorables de Disney : Le Génie, Jafar, Belle, Scar….).

 

FrogPrincess2

 

Les personnages sont hauts en couleur et attachants, Tiana (doublée par Anika Noni Rose en V.O) fait une héroïne déterminée et forte tandis que Naveen est une déclination macho et drôle du prince charmant. Les seconds rôles sont tous très bien développés malgré le rythme effréné du film. Louis l’alligator qui rêvait de devenir joueur de jazz ou Ray la luciole à l’accent cajun irrésistible en sont des exemples parfaits. On dit qu’un film ne vaut que par son méchant, le Dr Facilier, charismatique à souhait avec ses incantations vaudous et sa voix grave que lui prête Keith David en V.O, en est un digne représentant. Libre adaptation d’un conte des Frères Grimm, La Princesse & la Grenouille se déroule dans la Nouvelle Orléans des années 20, propice à une bande originale très jazzy emmenée par le compositeur Randy Newman et les voix d’un casting vocal original impeccable. Si dans la forme, le film reprend des ingrédients connus, il ose tout de même un humour à double lecture à la Pixar et la mort audacieuse d’un personnage important. A la sortie de la salle, force est de constater que la magie opère toujours et l’envie de se visionner à nouveau les classiques de notre enfance comme La Belle & la Bête ou Aladdin, se réveille.

 

8-copie-1.gif

Partager cet article

Repost 0
Published by Kinoo - dans Cinéma
commenter cet article

commentaires

Marion 22/12/2009 15:05


Super, je ne doutais pas que ça allait être réussi ! Mais je suis jalouse que tu aies pu le voir avant nous :)


fabulousF. 17/12/2009 09:31


Depuis le temps que je le l'attend, il a interet a etre a la hauteur de mes esperances !


Cynthia B. Demented 17/12/2009 05:26


Belle critique! *thumbs up*

J'étais bien heureuse lorsque j'ai vu qu'ils animerait The Princesse and The Frog comme les bons vieux Disney de mon enfance! C'est bien beau le 3D, mais il y a une magie irremplaçable avec la
méthode traditionnelle...

J'ai bien hâte de pouvoir visionner ce nouveau chef-d'œuvre de Disney! Moi qui adore la Nouvelle-Orléans, je vais être gâtée lol