Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 décembre 2009 3 23 /12 /décembre /2009 04:10

 

AVATAR


Dix ans de développement, dix ans que l’on attendait le nouveau projet du réalisateur de Titanic, dix ans que la moindre information était accueillie avec la plus grande excitation, James Cameron nous dévoile enfin sa révolution : Avatar.  Avec une attente pareille, la déception aurait pu être grande mais fort est de constater que le cinéaste n’a pas son pareil pour nous emmener dans des univers enchanteurs avec des personnages charismatiques. Car ce voyage à Pandora est un délire visuel merveilleux, magnifié par l’utilisation du relief 3D rendant chaque paysages ennivrants de réalisme. Chaque plan est un tableau que l’on aimerait admirer plus longtemps en mettant une pause. Revenant à ses premiers amours de science-fiction, James Cameron nous emmène sur une planète sauvage florissante peuplée de magnifiques créatures et par des humanoïdes dénimmés Na’vis, et dont les ressources énergétiques sont la proie des belliqueux humains venus se servir pour résoudre la crise sur Terre. Parmi eux, un groupe de scientifique vont tenter d’employer la diplomatie plutôt que la force en envoyant Jake Sully, ancien marine paraplégique, sur Pandora dans la peau d’un Na’vi grâce à une technologie mêlant l’ADN humain à celui des autochtones, leur permettent de se glisser sous la peau bleue d’un avatar. Sur place, les enjeux des hommes passeront vite derrière la beauté de l’endroit et l’amour qu’il trouvera en la personne de la gracieuse Neytiri.


AVATAR2

 

Pas étonnant qu’il ait fallu dix longues années à James Cameron pour sortir Avatar, la richesse visuelle du film ne peut que laisser imaginer la somme hallucinante de travail, d’imagination et de recherche qu’a du demandé ces 2h41 d’emmerveillement. Cameron a crée, tel un dieu, une planète entière et ses habitants, du Na’vi au rhinocéros à tête de marteau, en passant par le moindre végétal et insecte. Les Na’vis imposent le respect et on s’attache à ce peuple proche de la nature au premier instant. Usant de la performance capture pour l’animation de ces derniers, le résultat est bluffant de vie (et pourtant Zemeckis utilise le même procédé dans Scrooge pour un résultat autrement plus médiocre). Si le scénario peut paraître simpliste, le talent de narrateur du réalisateur de Terminator ou Aliens n’a pas pris une ride. Dès les premières minutes, on s’attache aux personnages, happés par l’histoire et on ne décroche pas jusqu’à la fin. Son talent de metteur en scène n’est également plus à prouver et pourtant il se surpasse encore dans ce film où chaque plan est justifié, chaque mouvement de caméra millimétré et où les scènes de bravoure vous en donnent pour votre argent (les rencontres avec le bestiaire de Pandora par exemple). On aura également pas vu de batailles aussi épiques que le climax du film, depuis les joutes de la trilogie du Seigneur des Anneaux de Peter Jackson. Voir s’affronter les machines de guerres des humains (rappellant l’époque Aliens) et les Na’vis chevauchant les créatures volantes sur un rythme effreiné est un spectacle que les spectateurs garderont pour longtemps dans leur mémoire.


avatar23

 

La technologie a beau être de haute facture, elle n’est rien sans un matériel de base solide, à savoir les comédiens. Sam Worthington (Terminator Salvation) est d’une justesse parfaite que ce soit dans la peau du marine ou du Na’vi, Zoe Saldana offre à son personnage virtuelle une palette d’émotions très riche en nuances et l’on retrouve Sigourney Weaver avec un plaisir partagé par l’actrice au vue de sa grande forme. Ajoutons à cela une galerie de seconds rôles castés à la perfection (Michelle Rodriguez, le méchant Stephen Lang…). La musique de James Horner accompagne avec brio les images enchateresses du cinéaste. La révolution technologique annoncée est bien au rendez-vous, jamais des personnages virtuels n’avaient atteint un tel degrés de réalisme si bien qu’on oublie souvent que ce ne sont que des images de synthèses, et la 3D offre une immersion quasi parfaite dans l’univers de Pandora. Mais il ne faut pas oublier qu’elle ne fait pas tout et qu’Avatar est un grand film car à la barre, il y a le talent de James Cameron qui nous offre pour Noël toutes les émotions que procurent le cinéma. Le contrat est rempli et on espère ne pas attendre dix ans pour le prochain film.


10.gif

Partager cet article

Repost 0
Published by Kinoo - dans Cinéma
commenter cet article

commentaires

ECK 22/01/2010 12:33


si vous voulez devenir un vrai perso avatar sl sezcond life vous le permet et vous vivez la vie que vous voulez
par exemple je tiens une gallerie sur sl a summer end chercher mon avatar eck frequency telecharger second life il fo 5 min
venez nombreux en forme d avatar ou de panter comme vous le souhaiter venez ma gallery et grande ouverte je vous donnerez des astuce emiliechometeck@yahoo.fr


Titia 21/01/2010 09:04


Ce film est une pure merveille.

2154... Nous entrons dans ce monde dès les premiers instants... Lunettes 3D sur les yeux, on devient presque un personnage bleu prêt à se joindre à eux pour sauver leur planète. On a envie d'être
beaux, grands et forts comme eux.

Si on tend la main, on perçoit la douceur des lianes fluorescentes de la forêt. Les lucioles éclaboussent nos yeux de leur lumière si pure... On participe à la bataille... On attend, on espère la
victoire, on vit le film à tout instant. On respire leur air dans leur ère...

2h41 qui passent en si peu de temps!

Leçon de l'histoire... A faire le bien, on atteint le paradis (et on retrouve ses jambes!) dans une autre dimension...
Les promesses des hommes sont souvent déguisées, elles...

J'ai aimé partir dans ce monde de Pandora... Il m'a fallut la soirée pour m'en remettre! Je vais revoir ce chef d'oeuvre dès que possible. Et encore une autre fois...

J'ai A-DO-Ré !

Félicitations,James'!


Carine 20/01/2010 13:09


Il y avait le cinéma avant avatar et celui d'après avatar


Helaine 19/01/2010 12:20


Je souscris totalement à votre enthousiasme, ce film est absolument extraordinaire, et encore,je ne l'ai vu qu'en deux 2D ! (je voulais la V.O. d'abord). Mais je vais y retourner pour en profiter
en 3D.


Sooky 13/01/2010 11:50


J'ai aussi eu une pensée pour Michael Jackson et son earth song (et le clip dans This is it)