Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 septembre 2011 2 13 /09 /septembre /2011 01:07

crazy.jpg

 

Il arrive parfois qu'on ressorte d'un film bouleversé, pris par surprise par une œuvre dont on attendait pas grand chose et qui nous touche en plein cœur. Cet exploit, Crazy, Stupid, Love y est parvenu en offrant au spectateur une « dramédie » qui le fera à la fois rire (aux éclats) et pleurer. Dans ce film réalisé à quatre mains, celles de Glenn Ficarra et John Requa (qui nous avaient déjà offert I Love You Phillip Morris), on assiste à plusieurs intrigues décrivant comment trois générations abordent à leurs manières les relations amoureuses.

 

crazy2.jpg

 

Si la réalisation est de très bonne facture, à la fois subtile et inspirée, et si le scénario fait également des merveilles en jonglant avec les intrigues et les émotions, la grande force de Crazy, Stupid, Love est sans aucun doute son casting. Steve Carell, qui n'a pas à faire ses preuves dans la comédie, excelle ici dans le rôle principal du quarantenaire Cal dont la femme (Julianne Moore, sublime) lui annonce un divorce avant le dessert. Choqué, il se réfugie dans l'alcool et tombe sur Jacob, un beau gosse tombeur de ces dames qui s'est donné pour mission de l'aider à reprendre du poil de la bête. Ce dernier est interprété par Ryan Gosling, qui en plus de s'embellir considérablement avec l'âge (sans photoshop! :D) semble prendre son pied à jouer les séducteurs sans jamais pourtant rendre son personnage détestable. La jeune Emma Stone qu'on voit partout, rayonne dans le rôle de la jeune avocate en quête de folie et dont Jacob va tomber amoureux. Rajoutez des seconds rôles de premier choix à l'instar de Marisa Tomei irrésistiblement sexy et Kevin Bacon toujours aussi classe.

 

crazy3.jpg

 

L'une des sous-intrigues montre comment le fils de Cal tente de séduire sa babysitter de quatre ans son aînée, ce qui serait plus aisé si cette dernière ne nourrissait pas une passion secrète pour son père. L'amour est un thème vu et revu au cinéma, mais le traitement ici est vraiment intelligent et confronte trois façons de l'aborder. L'innocence des premiers émois, le laisser-aller d'un long mariage, le coup de foudre... les thèmes sont habilement abordés à travers de très jolies scènes, alternant l'humour toujours très fin, une mélancolie qui surgit ci-et-là de temps en temps et l'excentricité d'un twist un brin survolté.

 

crazy4.jpg

 

Crazy, Stupid, Love est sans aucun doute mon coup de cœur de la rentrée, une comédie romantique réussie et dont l'interprétation parfaite du casting vous charmera à coups sûr. Drôle, mélancolique et optimiste, c'est le film qui fait du bien et qu'il ne faut pas louper cette semaine.

 

9.gif

Sortie en Salles: 14.09.2011

Partager cet article

Repost 0
Published by Kinoo - dans Critique
commenter cet article

commentaires

Guigui 21/09/2011 23:26


Merci Kinoo... sans ta critique je serais sûrement passé à côté de ce film!


Kinoo 22/09/2011 01:16



De rien! C'est pour ça que le blog existe! :)



ricketpick 18/09/2011 16:50


Pas trop de ton avis... ça commençait bien pourtant ! Quelques répliques drôles mais la fin ! Que c'est moralisateur... et gnagnan ! Vive l'image de la femme... c'est un peu mysogyne non ?


Kinoo 22/09/2011 01:16



Je comprends pas en quoi le film est mysogine... ? Peux-tu développer ta pensée ?



Jmabon 15/09/2011 11:18


Superbe blog très agréable, hésite pas à faire un tour sur le mien :)


sophie 13/09/2011 06:58


hummmm bien ton blog continu c'est super
viens voir mon blog