Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 août 2012 4 30 /08 /août /2012 00:01

Detention-copie-1.jpg

 

Injustement relégué à une sortie direct-to-video, Detention est pourtant un divertissement totalement barré, visuellement inventif et complètement délirant dans le fond. Joseph Khan tacle plusieurs genres, du slasher au film d'adolescents en passant par le voyage dans le temps et l'invasion alien, et s'amuse à exploser leurs codes. Ainsi, l'histoire suit la jeune Riley, lycéenne marginale de la petite ville de Grizzly Lake, qui se retrouve confrontée à la folie meurtrière d'un serial killer. Lorsqu'elle se retrouve en heures de retenue avec plusieurs camarades (dont la pompom-girl Ione et son amoureux secret Clapton, ils découvrent qu'ils vont devoir sauver le monde en remontant le temps à l'aide un ours empaillé.

 

Detention2.jpg

 

S'appropriant les clichés éculés tels que les cheerleaders bimbos, les nerds marginaux ou encore le skater cool, le réalisateur les plonge dans un scénario déjanté qui traite les thèmes de l'adolescence avec une fraîcheur bienvenue. L'humour est omniprésent à travers les dialogues ciselés et répliques déjà cultes, un second degré permanent et des idées visuelles à la pelle. Ancien réalisateur de clips, Khan sait manier sa caméra et délivre des plans assez dingues remplis d'audace à l'image de ce plan séquence circulaire remontant le temps grâce à la musique et aux accessoires des personnages dans la salle de retenue. Le montage est limite épileptique tant le rythme est soutenu et la dose d'énergie visuelle et narrative est telle qu'elle pourra en déconcerter certain. Les acteurs pour la plupart méconnus, menés par un Josh Hutcherson (Hunger Games) charismatique et drôle, assurent. Mention aux excellents Dane Cook et James Black, irrésistibles de drôlerie.

 

Detention3.jpg

 

Le plus réjouissant peut-être dans ce feu d'artifice de gags se trouve dans l'hommage nostalgique aux années 90 qui parlera à ceux de ma génération. Des références à la pelle, de Scream à Retour Vers le Futur, sans oublier Freaky Friday et bien d'autres, la bande originale qui comprend les tubes des Backstreet Boys ou des Hanson, Steven Seagal érigé en mentor etc... Un plaisir coupable délicieux. Au final, Detention est un film à voir pour un public avisé, jouissif et délirant qui décrypte avec humour la génération 90 à travers ses clichés et ses références. A classer entresKaboom du récent La Cabane dans les Bois.

 

critique: Jonathan Rabeute

8-copie-1.gif

Actuellement disponible en Bluray & DVD

Partager cet article

Repost 0
Published by Kinoo - dans Critique
commenter cet article

commentaires