Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 septembre 2011 2 27 /09 /septembre /2011 10:00

dreamhouse.jpg

 

Comment expliquer, avec un réalisateur maintes fois nommé aux Oscars derrière la caméra et trois comédiens plus que respectables devant, que Dream House s'avère être l'une des expériences les plus frustrantes et ratées qu'il m'ait été donné de voir cette année? Le cinéaste irlandais Jim Sheridan, qui nous avait livré d'excellents films tels que My Left Foot avec Daniel Day Lewis ou plus récemment Brothers avec Natalie Portman et Jake Gyllenhaal, semble s'être égarer à vouloir jongler entres plusieurs genres, du thriller au drame psychologique en passant par le fantastique, sans jamais trouver une réelle identité. Le scénario maladroit, mal construit et vraiment mal construit n'arrange rien et les dialogues sont d'une banalité affligeante que le talent du casting ne parvient même pas à sauver.

 

DreamHouse2.jpg

Daniel Craig interprète un éditeur à succès qui décide de démissionner pour se consacrer à sa famille en aménageant dans une maison de rêve, dans la banlieue de New-York. Très vite, la demeure va révéler un tragique passé secret qui va déteindre sur le héros et sa femme, jouée par Rachel Weisz. Cette dernière et le dernier James Bond en date sont de presque tous les plans et s'en sortent avec les honneurs dans leur lourde tâche de rendre crédible leurs personnages et leurs péripéties, tandis que Naomi Watts est inexistante dans le rôle de la voisine d'en face. Si le film se laisse suivre de manière plutôt agréable dans sa première moitié, il bascule dans un festival de n'importe quoi dès que le twist ridicule est avéré, bien trop rapidement et expédié par ailleurs. Le final poussif et cliché confirme le malaise de voir des talents aussi honorables accoucher d'une telle foirade.

 

2.gif

Sortie en Salles: 05.10.11

Partager cet article

Repost 0
Published by Kinoo - dans Critique
commenter cet article

commentaires