Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 février 2011 1 21 /02 /février /2011 02:22

fighter1.jpg

 

En développement depuis des années, Fighter arrive enfin sur les écrans. Mark Wahlberg, passionné depuis longtemps par l'histoire vraie du boxeur Micky « Irish » Ward et de son retour triomphal sur le ring malgré les colossaux problèmes familiaux et sociaux qui l'entouraient, s'est associé au réalisateur David O. Russell (Les Rois du Désert) pour porter à l'écran cette incroyable success story. A l'instar de Rocky, avec lequel la comparaison est inévitable, Fighter nous offre une plongée intense dans le quotidien des frères Ward, dans leur vie franchement pas très drôle et de ce qui les amène sur le ring. Avec une mère toxicomane et autoproclamée manager (incarnée par Melissa Leo, géniale), un frère à la gloire passée et sous forte influence de la coke qui prend son rôle de coach très au sérieux, un ghetto du Massachusetts habité par ce que l'Amérique a fait de pire pour cadre de vie, Micky Ward n'avait pas grand chose de son côté pour remporter le titre. La mise en scène est brillante, que ce soit pour les scènes de vie et installer les relations entres les personnages, ou sur le ring avec des combats percutants. Le travail sur l'éclairage est également remarquable et offre des plans absolument sublimes. 

 

fighter2.jpg

 

La grande force du film est indéniablement l'incroyable performance du casting impeccable. La plus époustouflantes restera celle de Christian Bale, à nouveau amaigri et défiguré. Il est habité par le personnage et est à la fois drôle, touchant et parfois inquiétant. Un mimétisme et une performance de haut niveau qui peuvent être jaugés avec les images du véritable Dicky Ward visibles dans le générique de fin. A ses côtés, plus sobre mais dans certainement le rôle de sa vie, Mark Wahlberg démontre qu'il peut être un excellent comédien quand il est bien dirigé (Boogie Nights, The Yards...). Moins tape à l'œil que celle de Bale, sa performance mérite néanmoins les honneurs et l'alchimie entres les deux comédiens est totale. Amy Adams est également très convaincante dans le rôle de la petite amie qui lui fera ouvrir les yeux, elle s'éloigne totalement de son image lisse pour incarner une jeune femme avec du mordant et n'hésitant par à faire parler ses poings.

 

fighter3.jpg

 

La scène finale du film se passe évidemment sur un ring. Un combat filmé avec une grande énergie et des plans serrés et parfaitement étudiés, durant lequel les enjeux émotionnels abordés durant le film explosent. La relation entres les deux frères, la recherche d'une gloire perdue et de se sortir d'un milieu misérable, la revanche sur la vie... tout se joue entres les uppercuts et le spectateur est tenu par les tripes jusqu'au K.O. On sort du film chamboulé par le spectacle qui vient de se dérouler et c'est là la marque d'un grand film. A ne pas manquer !

 

9.gif

Sortie dans les salles: 09.03.2011

Partager cet article

Repost 0
Published by Kinoo - dans Critique
commenter cet article

commentaires