Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 décembre 2011 3 14 /12 /décembre /2011 14:12

hugocabret.jpg

 

Sous ses airs de conte pour enfants, Hugo Cabret est en fait un vibrant et flamboyant hommage à l'essence même du septième art. Cinéphile dans l'âme, Martin Scorsese déclare de la plus belle manière qui soit son amour de l'art et son admiration sans limite à l'un des précurseurs des effets spéciaux au cinéma, Georges Méliès. Si Aviator ouNew York New York l'abordait déjà, c'est en adaptant le livre pour enfants de Brian Selznick que le réalisateur base entièrement son film sur la passion de sa vie. Dans le Paris des années 30, le jeune Hugo remonte les horloges de la Gare du Nord dans laquelle il vit depuis la mort de son père, tout en évitant l'inspecteur de gare et l'orphelinat. Un jour, il parvient avec l'aide d'Isabelle à faire fonctionner un vieil automate légué par son paternel, et qui va les mener à découvrir les secrets d'un vieux vendeur de jouets nourri de regrets.

 

hugocabret2.jpg

 

Hugo Cabret c'est plusieurs pistes de lecture, la première propose un charmant conte narré tout en simplicité. La quête d'un jeune garçon avide de percer le secret de son passé et la soif d'aventure d'une jeune fille nourrie par les livres et récits de papier. Ils sont respectivement interprétés par le jeune Asa Butterfield qui s'en sort avec les honneurs pour une première à l'écran, et par Chloé Moretz, loin de la violence de ses premiers rôles dans Kick-Ass et Laisse-Moi Entrer. Costumes riches, décors léchés, la reconstitution d'un Paris romantique a bénéficié d'un soin particulier et d'un travail qui n'a laissé aucun détail de côté. La Gare du Nord, principal plateau du film, flirte entre le réalisme et le fantastique et les multiples horloges et leurs mécanismes confèrent un dynamisme onirique à la production.

 

hugocabret3.jpg

 

Enfin, le film regorge de clins d'œil à l'âge d'or du cinéma, de Buster Keaton à Charlie Chaplin. La mise en scène reprend les codes de l'époque ce qui confère aux scènes de poursuite avec l'inspecteur de gare (que campe un étonnant Sacha Baron Cohen) un charme vintage indéniable. Ode à l'imagination que ce soit au cinéma ou à travers les livres, Hugo Cabret aborde aussi la vie de Georges Méliès (l'excellent Ben Kingsley), pionnier de l'histoire du cinéma aux côtés des Frères Lumière et dont les œuvres (dont l'iconique Voyage dans la Lune) font partie intégrante du scénario. Comme Méliès à ses débuts, Scorsese tire le meilleur de la technologie actuelle et nous offre un spectacle magique pouvant se targuer d'une utilisation parfaite de la 3D doublé d'une leçon de cinéma passionnante.

 

9.gif

Actuellement dans les salles

Partager cet article

Repost 0
Published by Kinoo - dans Critique
commenter cet article

commentaires