Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mars 2011 1 21 /03 /mars /2011 00:01

Lagence.jpg

 

Premier film de George Nolfi, scénariste qui a fait ses armes sur Ocean's Twelve et La Vengeance dans la Peau, L'Agence est une honnête adaptation d'une nouvelle de Philip K. Dick qui offre un mélange original des registres, brassant vers la science-fiction, le film noir et la romance. Matt Damon incarne un jeune candidat au poste de sénateur de New-York. Fougueux et ambitieux, ses frasques du passé qui ressurgissent dans la presse lui font perdre les élections. Alors qu'il prépare son discours de défaite, il rencontrent une jolie brune dans les toilettes interprétée par la ravissante Emily Blunt. Un début d'histoire d'amour qui ne semble pas plaire au destin, dont les sbires, d' élégants agents habillés à la Mad Men (John Slattery de la série joue d'ailleurs dans le film), sont bien déterminés à y mettre des bâtons dans les roues.

 

Lagence2.jpg

 

Regorgeant de bonnes idées, L'Agence bénéficie d'une réalisation plutôt léchée avec de jolis plans de la Grosse Pomme, des séquences de poursuites habilement menées et ambitieuses. La poursuite finale, au concept des portes rappelant furieusement Monstres & Cie, est très réussie. Pour un coup d'essai, le cinéaste s'en sort avec les honneurs. On regrette toutefois qu'il ait choisi de se concentrer sur la romance entres Matt Damon et Emily Blunt un peu banale au détriment du côté thriller de science-fiction. En résultent des scènes de dialogue qui s'éternisent à coups de réflexions philosophiques un peu dépassées, malgré le jeu convaincant des deux acteurs. On regrettera une dernière partie particulièrement convenue et une fin très clichée. L'Agence demeure néanmoins un divertissement plaisant et agréable à regarder, il n'atteint juste pas le niveau de précédentes adaptations de Philip K. Dick telles que Minority Report ou Blade Runner.

 

7-copie-1.gif

Sortie en salles: 23.03.2011

Partager cet article

Repost 0
Published by Kinoo - dans Critique
commenter cet article

commentaires