Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 septembre 2012 4 06 /09 /septembre /2012 20:15

campaign.jpg

 

Alors que la campagne électorale bat son plein aux États-Unis, Jay Roach (le réalisateur d'Austin Powers et Mon Beau-Père & Moi) réunit deux pointures de la comédie U.S pour un face à face politique où tout est permis. Will Ferrell (Anchorman, Ricky Bobby) est Cam Brady, député démocrate et chevronné mais gaffeur qui voit son mandat brigué par le nouveau candidat Marty Huggins (interprété par Zach Galifianakis de Very Bad Trip), un brin siphonné et très attaché aux valeurs républicaines , chaperonné par des capitalistes milliardaires véreux.

 

Campaign2.jpg

 

Jonglant avec les absurdités de la vie politique, le scénario d'Adam McKay parvient à faire rire, beaucoup rire tout en ayant un côté satirique et critique loin d'être lourdingue. Il faut dire que Jay Roach s'y connaît en politique puisqu'il a tourné pour HBO des documentaire sur la défaite de John McCain et Sarah Palin face à Obama en 2008. Côté thèmes, ils n'hésitent pas à tacler le catholicisme à outrance, la peur du terrorisme, les affaires sexuelles et les coups bas d'une campagne etc... Côté gags, on est en présence de professionnels de la vanne et les répliques fusent et les scènes absurdes sont légions. Et elle font pour la plupart mouche si on pardonne quelques écarts un brin potache. Comme à leurs habitudes, Ferrell et Galifianakis vont loin et franchissent les limites du politiquement correct pour un éclat de rire: on retient cette hallucinante séquence où Cam Brady décroche un coup poing au ralenti sur un bébé.

 

Campaign3.jpg

 

Côté interprétation, le duel que se livre Will Ferrell et Zach Galifianakis est jouissif et les deux comédiens font preuve d'une belle alchimie à l'écran. Mention également à Dylan McMermott (vu dans la saison 1 de American Horror Story) qui joue un directeur de campagne sexy et ténébreux et fait preuve d'une irrésistible auto-dérision. Moi, Député (The Campaign en V.O) offre un regard satirique et hilarant sur la vie politique américaine mais qui peut très bien s'appliquer en France et un face à face humoristique dantesque. Ne boudez pas votre plaisir et votez pour le parti de la farce.

 

critique: Jonathan Rabeute

8-copie-1.gif

Actuellement en salles

Partager cet article

Repost 0
Published by Kinoo - dans Critique
commenter cet article

commentaires