Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 décembre 2010 4 09 /12 /décembre /2010 13:54

nowhereboy.jpg

 

 

A quelques jours du trentième anniversaire de sa mort, Nowhere Boy est un très bel hommage aux jeunes années de John Lennon, très bien mis en scène et bénéficiant d'une reconstitution historique discrète mais efficace. Sam Taylor-Wood, qui fait ses débuts de réalisatrice, met à profit son œil de photographe et livre des jolis plans étudiés et des belles trouvailles de mise en scène. A l'image de la séquence où Lennon apprivoise son banjo, semblant seul au monde alors que le décor et son entourage défile en vitesse accélérée. Nowhere Boy, c'est surtout des performances d'acteurs de qualité, à commencer par celle d'Aaron Johnson. La révélation de Kick-Ass confirme son talent et est flamboyant dans la peau de la légende, dont il s'approprie le personnage sans jamais tomber dans la caricature et les artifices physiques. La justesse et l'intensité de son jeu suffisent à faire de son interprétation l'une des plus marquantes de l'année.

 

nowhereboy2.jpg

 

Deux femmes se partageaient la vie du prodige, sa tante Mimi, aimante mais stricte et froide, et sa mère biologique Julia dont la vie trop rock'n roll lui a fait perdre son fils. Elle se rattrapera plus tard en lui faisant découvrir Elvis Prestley et en lui achetant sa première guitare. Elles sont respectivement incarnées par Kristin Scott Thomas, épatante et dans l'un de ces meilleurs rôles, et Anne-Marie Duff à la palette d'émotions impressionnante. Nowhere Boy est un biopic réussi, esthétiquement emballant, et qui met en lumière des interprétations incroyables de la part de ses comédiens. A voir absolument!

 

9.gif

Partager cet article

Repost 0
Published by Kinoo - dans Critique
commenter cet article

commentaires

Joe la fesse rouge 18/12/2010 08:45


oui...c est tres dur de s'attaquer a la representation d'un mec de la trempe de LENNON. Je suis sorti d'un cinema furieux deux fois...l'une a la vision du film de Truffault avec Fanny Ardant (celui
ou elle brandit la tour Eiffel) et l;autre, le film sur les Beatles a Hambourg produit par le mec qui possedait le cinema a King's cross dans les annees 80...quel est son nom...? argh...mais la
DEGOUTE...attention, faut se lever tot pour pretendre a l'ecran restituer l'histoire de quatre garCons dans le vent...Maintenant j'ai pqa vu le film...donc mieux vaudrait que je ferme ma grande
gueule...


- ah?


ok


Spider 17/12/2010 17:39


C'est sa tante Mimi qui lui offre sa premiere guitare et non Julia.
En tout cas belle rewiew, je ne puis au'affirmer ton point de vue, un film emouvant, tres interressant et permetant de mieux comprende le personnage de John Lennon.


Chloé BouduCon 11/12/2010 14:57


putain moi je suis dégouté il passe même pas chez moi! 9/10 je suis sur qu'il merite! l'acteur est très bon!