Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 avril 2011 4 14 /04 /avril /2011 16:00

sourcecode.jpg

Acclamé par la critique et le rare public qui l'a vu, Moon a sacré son réalisateur nouveau prodige de la science-fiction. Duncan Jones revient cette année avec Source Code, dans lequel il démontre une nouvelle fois son talent pour mettre en scène les scénarios les plus improbables. Dans le film, Jake Gyllenhaal interprète un G.I américain cobaye d'une expérience révolutionnaire: il peut se projeter dans le corps d'une personne et de revivre les huit dernières minutes de sa vie, qui va lui permettre de tenter de déjouer un attentat dans le métro de Chicago. Ce scénario, signé Ben Ripley et qui rappellent par moment un mélange de Code Quantum (Scott Bakula fait d'ailleurs une apparition audio dans le film!) et de Déjà-Vu, est une formidable leçon d'écriture.

 

sourcecode2.jpg

 

Le principe des allers-retours dans le temps aurait pu être très rébarbatif, comme dans le soporifique Angles d'Attaque, mais il n'en est rien grâce à une mise en scène brillante et inventive et un parti pris de s'attarder sur son personnage sans négliger la trame narrative. Les thèmes abordés sont habilement traités, tels que la manipulation d'un homme au nom du devoir citoyen. L'interprétation de Jake Gyllenhaal, juste et distillant les émotions avec subtilité, ne fait que confirmer l'immense talent de l'acteur. La sublime Vera Farmiga (vue dans Up in the Air) n'est pas en reste et incarne un messager tiraillé par le devoir et son sens éthique tandis que Michelle Monaghan est toujours efficace dans le rôle féminin pas potiche. On fait facilement l'impasse sur la qualité pas toujours au top des effets spéciaux, la faute à un budget modeste. Au final, Source Code est encore une fois la démonstration que Duncan Jones est un réalisateur à surveiller de très près. Un film prenant et efficace qui vous fera réfléchir en vous divertissant, c'est tout ce qu'on demande au cinéma après tout.

 

9.gif

Sortie en Salles: 20.04.2011

 

Sans-titre.gif

Partager cet article

Repost 0
Published by Kinoo - dans Critique
commenter cet article

commentaires