Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 juillet 2012 2 24 /07 /juillet /2012 15:04

TDKR.png

 

Avec The Dark Knight Rises, le réalisateur prodige Christopher Nolan conclût de la plus belle manière qui soit une renaissance audacieuse et magistrale du mythe de Batman. Trois films qui peuvent se targuer de figurer au panthéon des trilogies réussies et marquantes aux côtés du Seigneur des Anneaux, Le Parrain, Retour Vers le futur ou encore Indiana Jones. On avait quitté le Chevalier Noir en cavale à l’issue des évènements de The Dark Knight, on le retrouve huit ans après alors que Gotham City est menacée par les plans anarchiques du terroriste Bane. Le chaos engendré par ce dernier va forcer Bruce Wayne à sortir de sa retraite anticipée et à porter le masque de l’homme chauve-souris à nouveau.

 

TDKR2.png

 

Attendu depuis des années, la conclusion de la trilogie Dark Knight ne déçoit pas et applique la recette du blockbuster intelligent chère à Nolan : une bonne dose de spectaculaire allié à des performances d’acteurs bien dirigés et à des thèmes et pistes de réflexion osés et bien traités. Pour le grand spectacle, surtout en IMAX, vous en aurez pour votre argent. Le réalisateur ouvre le film avec un abordage d’avions de haut vol assez vertigineux, la maîtrise de sa caméra toujours aussi soignée et méticuleuse. L’utilisation des effets numérique est bien présente mais sait rester discrète pour laisser la place à des effets spéciaux physiques qui donnent aux scènes d’action un aspect plus authentique. Couplés au score percutant de Hans Zimmer, l’échelle démesurée et l’ambition de certaines scènes vous scotcheront au fauteuil. Le seul défaut de Christopher Nolan demeure les scènes de combat rapproché qui s’avère peu lisibles et trop tremblantes.

 

TDKR3.png

 

Du côté du casting, Christian Bale ne fait qu’un avec Bruce Wayne et fait preuve d’une belle palette d’émotions face aux démons qui rongent son personnage. Michael Caine est juste flamboyant et offre une performance touchante et poignante dans le rôle du majordome fidèle mais inquiet. Gary Oldman et Morgan Freeman sont également au rendez-vous et demeurent convaincants. Du côté des nouveaux arrivants, Anne Hathaway fait taire les mauvaises langues dans la combinaison sexy de Selina Kyle (Catwoman n’étant jamais énoncée dans le film), cambrioleuse sensuelle et maligne, elle s’accapare du rôle avec une aisance certaine et on en redemande. Tom Hardy, dont le visage est à moitié recouvert par le masque de Bane, est de nouveau impressionnant physiquement (son corps a doublé de volume pour le rôle) et délivre une performance puissante et redoutable. Joseph Gordon-Levitt est charismatique à souhait dans le rôle d’un jeune policier dont le parcours croise celui de Batman tandis que Marion Cotillard s’en sort avec les honneurs dans un rôle à double jeu.

 

TDKR4.png

 

Définitivement ancré dans son époque, le film aborde des thèmes d’actualité comme la crise financière, la place des pauvres et des riches, le terrorisme et le fanatisme religieux. Le rythme est soutenu et le sentiment d’urgence et de constant danger est maintenu avec un sacré brio. Le scénario assemble brillamment les pièces d’un énorme puzzle, bouclant les boucles amorcées dans Batman Begins et offre un final grandiose à son héros, une conclusion épique et prenante.

 

Critique: Jonathan Rabeute

 

9.gif

Sortie en salles: 24.07.2012

Partager cet article

Repost 0
Published by Kinoo - dans Critique
commenter cet article

commentaires

Cinéman 01/08/2012 19:04

Critique très positive qui fait plaisir à lire, après les avis mi-figue mi-raison qu'on lit un peu partout et qui sont souvent peu argumentés (comme si les gens avaient trop attendu le film qu'ils
en étaient forcément déçus, ou comme si certains esprits chagrins critiquaient uniquement pour se targuer d'être indépendant).
Pour ma part, même si je trouve le film brillant, je lui retiendrais aussi quelques défauts, en particulier un twist final qui tombe un peu comme un cheveu sur la soupe, et un manque d'émotion lié
à un montage un peu chaotique.
Ma critique est ici : http://entre-deux-films.over-blog.com/article-the-dark-knight-rises-ma-critique-du-film-108650443.html
Une petite analyse personnelle de la fin de la trilogie Nolan :
http://entre-deux-films.over-blog.com/article-le-batman-demasque-explications-et-reflexions-sur-la-fin-de-the-dark-knight-rises-108715524.html
Au plaisir de vous lire et de vous voir sur mon blog.