Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 janvier 2012 3 25 /01 /janvier /2012 20:08

RDJcomeback2.png

 

A le voir caracoler en tête du box-office en duo avec Jude Law dans Sherlock Holmes: Jeu D'Ombres ou s'éclater dans son armure de superhéros dans les franchises Marvel, on oublierait presque que Robert Downey Jr revient de loin. On se souvient de ses débuts remarqués dans la peau de Charlie Chaplin dans le film biographique de Richard Attenborough, une performance nommée à l'Oscar qui laissait augurer une carrière prometteuse. Mais les démons de la drogue et de l'alcool vont avoir raison de lui et il entame une véritable descente aux enfers. Hollywood le boycotte, seuls les producteurs de la série télévisée Ally McBeal lui font confiance et lui offrent un rôle récurrent.

 

RDJ3.jpg

Chaplin - Ally McBeal

 

Mais là encore, ses démons le rattrapent et il fait la une de la presse people lorsqu'il est viré du plateau de la série après une arrestation médiatisée en possession de drogues et armes à feu. Fustigé par les journalistes, le comédien touche le fond et décide de rentrer en cure de désintoxication. Le premier pas vers la renaissance, c'était sa dernière chance. Un séjour en rehab qui lui fera le plus grand bien et qui l'aidera à nouer de meilleures relations avec son fils de huit ans à l'époque.

 

RDJ4.jpg

 

Son comeback, il le doit en partie à Shane Black, le scénariste de L'Arme Fatale qui réalisait son premier film au milieu des années 2000: Kiss Kiss Bang Bang. Petit bijou de polar à l'humour délicieusement noir dont il confie le premier rôle à Robert Downey Jr. Sa performance tout en auto dérision séduit la critique et il commence à reprendre le chemin des studios qui lui proposent plusieurs petits rôles: Good Night, Good Luck de George Clooney, la comédie familiale Raymond avec Tim Allen, le film expérimental A Scanner Darkly de Richard Linklater. David Fincher lui offre même un rôle dans son polar Zodiac.

 

RDJ5.jpg

Iron Man

 

Au même moment, une célèbre maison d'édition de comics book se lançait dans la production de films et cherchait l'acteur idéal pour incarner le héros de Iron Man, leur premier film. Le succès de Pirates des Caraïbes avait convaincu les producteurs de Marvel qu'un blockbuster pouvait cartonner avec un bad boy en tête d'affiche et ont donc proposé le rôle à Robert Downey Jr, le casting parfait pour interpréter Tony Stark selon les fans. Le succès est au rendez-vous, acclamé par la critique et le public, le film truste le sommet du box-office pendant des semaines en 2008 et propulse à nouveau l'acteur sous le feu des projecteurs. Il savoure son retour triomphal qui a un doux goût de revanche sur la vie.

 

RDJ65.jpg

Tonnerre Sous les Tropiques - Sherlock Holmes

 

Tout s'accélère pour Robert, les studios et les producteurs se l'arrachent mais le comédien n'accepte que des projets qui le motivent. A l'instar de la super comédie Tonnerre Sous les Tropiques mené par Ben Stiller et dans lequel il partage l'affiche avec Jack Black. Son interprétation d'un acteur blanc qui se prend pour un black est plusieurs fois cité dans les cérémonies de récompenses. Il peaufine sa réputation d'acteur respectable face à Jamie Foxx dans Le Soliste de Joe Wright. Cettte année encore, Robert Downey Jr semble intouchable. Depuis son retour fracassant, il  a tourné dans deux franchises qui continuent en 2012. Actuellement à l'affiche de Sherlock Holmes: Jeu d'Ombres, le deuxième opus de la franchise initiée avec Guy Ritchie, on le retrouvera dans l'armure d'Iron Man dans The Avengers en mai où il fera équipe avec Captain America et Thor. Deux grosses productions qui vont continuer de l'installer confortablement dans la catégorie des acteurs incontournables.

 

Sherlock Holmes: Jeu d'Ombres: Actuellement en Salles

The Avengers: Sortie le 25 avril 2012

Partager cet article
Repost0

commentaires

Kev44600 28/01/2012 19:17

Robert Downey Jr. n'a jamais été un grand acteur, mais il a une grande qualité d'interpréte qu'il utlise trop. A force de s'enfermer dans des grosses productions où seul son charisme fait effet, il
lui faudrait revenir à de plus petits films où il pourrait nous faire frémir comme dans le génial A Scanner Darkly ou Good Night, Good Luck. Après il est clair que dans Sherlock Holmes il est très
drôle, mais il a encore une armure qui lui empêche de se livrer au spectateur. A quand un film où il sera au naturel !