Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 novembre 2011 2 29 /11 /novembre /2011 09:00

000HappyFeet

 

Cinq ans après leurs premiers pas de danse sur la banquise, le réalisateur George Miller offre à ses manchots une suite enthousiasmante de l'original, qui sans révolutionner le genre offre des scènes ambitieuses et des numéros visuels réjouissants, avec toujours un message écolo qui ne fait jamais de mal (le film évoque la fonte des glaciers, les marées noires...). Dans Happy Feet 2, Mumble (toujours doublé par Elijah Wood) est le papa d'Erik, poussin réservé et moins doué pour la danse que son père. Alors que ce dernier s'enfuit et prend pour modèle un macareux se faisant passer pour un pingouin volant, Mumble doit réunir les nations de manchots pour venir en aide à la colonie des Empereurs, pris au piège par un iceberg.

 

000HappyFeet2

 

Le charme agit toujours quand il s'agit de voir ces volatiles esquisser des pas de danse et s'époumoner sur des reprises de standards de la musique avec une verve contagieuse. La chanteuse Pink, qui prête sa voix à l'un des personnages, est la caution mélomane du film. L'animation est soignée et l'attention au détail est bluffante : des plans larges de banquise vertigineux au gros plans sur des flocons de neige ou du duvet des jeunes oisillons, l'infiniment grand et l'infime sont gérés de main de maître par le cinéaste. Ce dernier se laisse d'ailleurs aller à des mouvements de caméra spectaculaires, virevoltant dans la foule des manchots dansants ou plongeant dans un banc de krills pendant une attaque de baleine.

 

000HappyFeet3

 

Si le film offre son lot de nouveaux personnages hauts en couleurs, à l'image de Sven (doublé par Hank Azaria qui rivalise de drôlerie avec Robin Williams, la voix de Ramon) ou d'un éléphant de mer roublard, la palme revient à Brad Pitt et Matt Damon qu'il est jouissif d'entendre dans la peau d'un tandem de deux crevettes, hilarantes dans leur quête de reconnaissance dans la chaîne alimentaire. Les deux comédiens ont enregistré leurs dialogues ensemble (ce qui est rare de nos jours pour un film d'animation) et cela s'en ressent à l'écran, sans compter qu'ils bénéficient des meilleures répliques et des vannes les plus drôles. On pourrait reprocher au film un scénario qui a tendance à s'éparpiller dans trop de trames à la fois, mais cela ne suffit pas pourbouder votre plaisir face à ce spectacle aussi agréable avec aux messages efficaces et pas lourdingues.

 

7-copie-1.gif

Sortie en salles: 07.12.11

Repost 0
Published by Kinoo - dans Critique
commenter cet article
29 novembre 2011 2 29 /11 /novembre /2011 01:00

concoursHangoverBanner.gif

 

 

A l'occasion de la sortie en Blu-Ray et DVD de Very Bad Trip 2, nous relayons le sympathique événement organisé par Amazon.fr et vous faisons gagner 4 DVD du film. Demain, 30 novembre 2011, le site organise un chat exclusif avec Bradley Cooper qui répondra à vos questions pendant une demi heure sur la page suivante: http://amazon-verybadtrip2.novastream.fr/ Ce n'est pas tous les jours qu'on peut s'entretenir avec une star hollywoodienne alors soyez au rendez-vous.

En attendant, on vous propose de remporter un exemplaire du DVD de Very Bad Trip 2 en répondant à la question suivante:

 

Quel comédien partage l'affiche de Very Bad Trip 2 avec Bradley Cooper ?

 

1. Zach Galifianakis      2. Zack Fetasalakis     3. Zachary Sussetalanis


 

Envoyez votre réponse à concourshollywood@gmail.com en précisant vos coordonnées, le gagnant sera tiré au sort et contacté à la fin du concours. Vous pouvez doubler vos chances de gagner en likant la page Facebook d'Hollywood&Co: cliquez ici.  Bonne chance à tous !

 

Concours ouvert du 29 novembre au 8 décembre 2011

 

 

Repost 0
Published by Kinoo - dans Fun!
commenter cet article
28 novembre 2011 1 28 /11 /novembre /2011 00:01

ConfPuss.png

 

La semaine dernière, le charme latin s'est emparé de la capitale puisqu'Antonio Banderas et Salma Hayek sont venus à Paris faire la promotion de Le Chat Potté. Nous avons assisté à la conférence de presse lundi dernier durant les deux acteurs, rejoints par le réalisateur Chris Miller les voix françaises des personnages du dernier film d'animation des studios Dreamworks. Virginie Efira et Boris Rehlinger, ont répondu aux questions des journalistes. Faisant preuve d'une complicité évidente, les deux comédiens ont visiblement pris plaisir à se retrouver pour le doublage du film et assurer ensemble la tournée de promotion. C'est donc dans une bonne humeur communicative que se déroule la conférence de presse.

 

ConfPuss2.png

 

Antonio Banderas est le premier à répondre et revient sur l'incroyable opportunité d'avoir été choisi pour être la voix de ce héros si populaire depuis Shrek 3. « A mes débuts à Hollywood, plusieurs personnes m'ont dit qu'avec tes origines hispanniques tu ne pourras avoir que des rôles de méchants », déclare le comédien, «je suis donc très fier que ce petit chat puisse également donner une image positive de la communauté latine au cinéma! » Pour Salma Hayek, doubler un personnage de Dreamworks était un accomplissement en lui-même, avouant être fan des films d'animation de la firme depuis le premier volet de l'ogre vert. Mais en plus, l'actrice souligne la forte personnalité de Kitty Pattes de Velours et sa modernité, des valeurs qui renforcent l'image de la femme dans le monde selon elle. « J'aime la façon dont elle affronte le monde et les hommes malgré le fait qu'on lui ait retiré ses griffes », elle continue, « c'est une jolie métaphore des sociétés qui ont toujours mis des bâtons dans les roues des femmes mais ces dernières ont toujours su relevé des défis incroyables! »

 

ConfPuss3.png

 

Concernant leurs rapports avec les animaux, Salma Hayek fait figure de véritable Noé. L'actrice possède en effet un chat, dix chiens, cinq chevaux, trois hamsters et … trois enfants! Pour en revenir aux félins, elle apprécie le fait que les chats soient si indépendants. Le réalisateur Chris Miller rajoute qu'il est devenu incollable sur les nombreuses vidéos de chats qui sont légions sur Youtube. Les animateurs s'en sont beaucoup inspiré pour reproduire les mimiques du héros, par exemple quand il poursuit un point lumineux dans une scène. Antonio Banderas a partagé une partie de son enfance durant laquelle il a vécu aux côtés de 72 lions lorsqu'il visitait le ranch de sa belle-mère Tippi Hedren. « Only in Hollywood! », conclût-il avec humour.

 

Le Chat Potté: Sortie en salles le 30.11.11

Repost 0
Published by Kinoo - dans Rencontres
commenter cet article
27 novembre 2011 7 27 /11 /novembre /2011 23:11

BestOf30.png

 

Le programme est chargé en cette semaine de Thanksgiving, entre la sortie d'Or Noir au cinéma, la carrière d'Intouchables qui domine le box-office français et le Festival du Fantastique de Paris qui bat son plein, le Best-Of des articles de nos confrères est plus que complet ce dimanche. Bonne lecture!

 

Filmosphere:  Rencontre avec Jean-Jacques Annaud pour Or Noir. 

Filmgeek: PIFF: A Lonely Place to Die - Blind Alley 

Cinefeed.com : Intouchables: En Route pour l'Histoire

Cineblogywood :  Daniel Radcliffe est un gros dégueulasse.

Hollywood&Co:  Critique: Shame

Repost 0
Published by Kinoo - dans Best-Of
commenter cet article
25 novembre 2011 5 25 /11 /novembre /2011 00:11

000Shame.jpg

 

Révélé par son premier long-métrage Hunger, le réalisateur Steve McQueen retrouve son acteur Michael Fassbender pour un nouveau film choc sur la vie d'un sex addict. L'acteur irlandais, à l'affiche cette année de X-Men: Les Origines et prochainement de A Dangerous Method, incarne Brandon, trentenaire new-yorkais solitaire et gros travailleur dont le quotidien est gangréné par son addiction au sexe. Sa routine va être perturbée quand sa sœur, chanteuse instable, débarque à l'improviste.

 

000Shame2.jpg

 

Pour peindre le portrait de cet homme rongé par un mal honteux et méconnu, le réalisateur choisit un traitement neutre et laisse au spectateur porter son propre jugement. La caméra prend son temps et happe les regards, les moindres nuances du jeu des acteurs sont captés et les performances n'en sont que sublimées. Le sexe est ici filmé comme un besoin primitif bestial à assouvir comme un junkie prendrait sa dose.Shame évoque également l'influence négative de la multiplication des moyens de consommer la chair de nos jours (porno, plans cam, clubs échangistes, backrooms...) dans la vie sexuelle des gens. La mise en scène est remarquable et offre des longs plans captivants et la partition de Harry Escott finit de nous enivrer.

 

000Shame4.jpg

Michael Fassbender, qui n'a pas volé son Prix d'Interprétation lors du dernier Festival de Venise, se donne littéralement corps et âme pour les besoins d'un rôle habité. Son personnage au premier abord séduisant et avenant, révèle au fil d'une performance toujours juste la situation glauque de son secret. Face à lui, Carey Mulligan incarne la sœur à la vie tout aussi déprimante et est comme à son habitude rayonnante et convaincante. Elle donne également de sa voix le temps d'une chanson, reprise hantée de « New York, New York », qui coupe le rythme du film mais qui traduit tant d'émotions et d'enjeux des personnages. Le regard de Michael Fassbender durant la chanson et la douleur qu'il révèle vaut tous les prix d'interprétation.

 

000Shame3.jpg

 

Les adjectifs manquent pour décrire l'expérience offerte par Shame. Captivant de bout en bout, dérangeant un peu, le film confirme également le talent de Michael Fassbender qui se pose en digne héritier de Daniel Day Lewis, et de Steve McQueen qui en deux longs-métrages s'impose comme l'un des cinéastes incontournables de cette génération.

 

9.gif

Sortie en salles: 07.12.11

Repost 0
Published by Kinoo - dans Critique
commenter cet article
25 novembre 2011 5 25 /11 /novembre /2011 00:10

concoursSHAME.gif

concours ouvert du 25/11/11 au 05/12/11

Repost 0
Published by Kinoo - dans Fun!
commenter cet article
24 novembre 2011 4 24 /11 /novembre /2011 00:30

000immortals

 

Surfant sur la vague des péplums sous stéroïdes qui fleurissent depuis le succès surprise de 300, Les Immortels possède un esthétisme hypnotisant mais sonne désespérément creux. Le réalisateur Tarsem Singh nous avait déjà prouvé sa capacité à créer des univers visuels hypnotiques dans ses précédents travaux dans la publicité ou les clips, mais aussi dans son premier long-métrageThe Cell. Premier défaut qui m'a un peu titillé, le film prend vraiment trop de libertés avec le mythe de Thésée (un véritable viol de la mythologie grecque) et tout ça au service d'un scénario rempli de clichés et résolument faiblard.

 

000immortals2

 

Ainsi, Thésée est un tailleur de pierre qui décide de venger le meurtre de sa mère tuée par les armées du roi Hypérion, dont les desseins sont d'envahir la Grèce en libérant les Titans et déclarer la guerre aux Dieux de l'Olympe. Une histoire typique de revanche avec des thèmes vus et revus qui ne brillent donc pas par leur originalité et qui devient très vite ennuyeuse. Henry Cavill, le futur Superman, incarne le héros qui brille plus grâce à son corps d'Apollon qu'à sa prestation fadasse et l'absence de direction d'acteur ne l'aide pas. Mickey Rourke quand à lui semble abonner aux rôles de méchants mais semble prendre plaisir à cabotiner en costume tandis que Freida Pinto poursuit sur sa lancée et enchaîne les rôles de potiches de luxe.

 

000immortals3

 

Reste le spectacle visuel qui vous en donnera pour votre argent. Usant, et abusant parfois, de multiples effets de style, le film peut se targuer de quelques scènes d'action réjouissantes et épiques qui n'économisent rien en ce qui concerne les têtes qui volent et les éclaboussures d'hémoglobine filmées au ralenti. Et puis cette scène de bataille dans les cieux reste une idée visuelle éblouissante. Mais au final, le gros problème de ces Immortels est qu'il n'apporte rien de nouveau depuis le 300 de Zack Snyder, pire il violente la mythologie grecque au point de l'irrespect le plus total pour un résultat franchement décevant et pas aussi épique que ne laisse penser l'affiche un brin pompeuse.

 

2.gif

Actuellement en Salles

Repost 0
Published by Kinoo - dans Critique
commenter cet article
23 novembre 2011 3 23 /11 /novembre /2011 17:24

5050

 

Traiter de la maladie au cinéma est une tâche délicate. Il faut savoir trouver le ton juste, éviter de sombrer dans le misérabilisme et savoir traiter les personnages de façon intelligentes pour qu'ils n'inspirent pas que de la pitié. Des réussites il y en a eu, à l'image de Philadelphia avec Tom Hanks bluffant en séropositif, et 50/50 s'inscrit dans cette catégorie mais avec une ambiance résolumment différente. Dans le film de Jonathan Levine, le jeune héros voit sa vie basculer le jour où il apprend qu'il est atteint d'un cancer rare. Il devra affronter cette épreuve grâce au soutien de son meilleur ami et gérer les réactions de sa petite amie et de sa mère.

 

50502

 

Avec un sujet aussi grave, on aurait pu s'attendre à un drame larmoyant, il n'en est rien. 50/50 est une comédie douce amère qui alterne avec une fluidité déconcertante l'humour et l'émotion sans jamais tomber dans l'excès de pathos. Le scénario, écrit par Will Reiser qui s'est inspiré de sa propre expérience, se concentre sur le parcours du personnage principal, à sa vision de la maladie et des relations qu'il entretient avec son entourage. Fourmillant de bonnes idées, le film colle à la réalité tout en se permettant des éclats de génie à l'image de la scène où Adam découvre le diagnostic. Mais le plus percutant reste les performances de la distribution absolument parfaite. Joseph Gordon Levitt incarne Adam dans son plus beau rôle jusqu'à maintenant, livrant une partition d'émotions vertigineuse sans jamais faire une seule fausse note.

 

50503

 

Seth Rogen interprète le meilleur ami avec son humour et sa verve habituelle, avec une palette émotionnelle qui se rajoute dans la dernière partie du film des plus touchantes. La talentueuse Anna Kendrick (remarquée aux côtés de George Clooney dans Up in the Air) rayonne dans le rôle de la thérapeute sans expérience tandis que Anjelica Huston est juste incroyable de justesse dans la peau de la mère qui doit affronter le silence de son fils et la maladie de son mari. 50/50 est une perle rare qui vous fera passer du rire aux larmes sans abuser de la corde sensible, un film qui vous donnera envie de vivre.

 

9.gif

Actuellement en Salles

Repost 0
Published by Kinoo - dans Critique
commenter cet article
22 novembre 2011 2 22 /11 /novembre /2011 12:40

http://storage.canalblog.com/20/63/119132/70386284.png

 

Les journées de promotion peuvent s'avérer vite rébarbative pour les acteurs. Assis sur une chaise dans une chambre d'un palace parisien, ils enchaînent les journalistes et les questions qui se suivent et souvent se ressemblent. Ajoutez à cela quelques plateaux télévisés, un tapis rouge à assurer pour une avant-première, Justin Timberlake et Amanda Seyfried n'ont guère eu le temps de faire du tourisme alors qu'ils étaient à Paris pour promouvoir la sortie de Time Out. C'est donc visiblement fatigués que le duo s'est présenté dans un salon du Bristol pour répondre aux questions des journalistes venus assister à la conférence de presse.

 

http://storage.canalblog.com/43/54/119132/70386407.png

 

Le thème du film est l'occasion pour eux de revenir sur la notion du temps et ce qu'il représente pour eux. Pour Amanda, le temps est le luxe ultime qu'on ne peut rattraper une fois écoulé. Son implication dans le film lui a permis de mieux gérer son temps et ses priorités. Dans le film, les humains arrêtent de vieillir à 25 ans, ce qui invite Justin Timberlake à la réflexion: «J'ai aujourd'hui 30 ans et j'ai appris beaucoup plus durant les cinq dernières années que pendant les 25 premières! ». Pour le comédien, dont la carrière cinématographique prend son envol, avec le temps vient la sagesse.

 

http://storage.canalblog.com/82/40/119132/70386440.png

 

Il garde la parole pour répondre à une question sur le côté politique du film dans lequel les héros deviennent des Robin des Bois futuristes. Pour le comédien, le scénario qu'Andrew Niccol a écrit il y a déjà quelques années se reflète totalement dans l'actualité et la crise économique que l'on connaît, ainsi que les évènements tels que Occupy Wall Street et Les Indignés. « Comme tous les grands films de science-fiction, je pense que Time Out provoquera des réflexions et des discussions sur notre système actuel. » La conférence s'est conclue sur la question cruciale qui voulait savoir comment Amanda faisait pour courir autant dans des talons aussi hauts. L'actrice nous a révélé qu'il s'agissait d'une astuce de cinéma puisque les talons étaient beaucoup moins hauts, spécialement conçus pour les cascades, mais ça restait très épuisant quand même. Justin encourage la salle à l'applaudir, avant de prendre congés.

Repost 0
Published by Kinoo - dans Rencontres
commenter cet article
20 novembre 2011 7 20 /11 /novembre /2011 21:51

BestOf29.png

 

Fêtez cette fin de semaine avec le Beaujolais et notre Best-Of avec un menu varié et équilibré. Bonne lecture!

 

Filmosphere:  Twilight Révélation, 1ère partie d'une abjection vampirique

Filmgeek: Fucking Kassovitz: Lost in Babylon A.D

Cinefeed.com : Box-Office Semaine 50 

Cineblogywood :  Le Stratège - ça l'affiche mal

Hollywood&Co:  Série: 2 Broke Girls

Repost 0
Published by Kinoo - dans Best-Of
commenter cet article