Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 février 2011 1 21 /02 /février /2011 02:22

fighter1.jpg

 

En développement depuis des années, Fighter arrive enfin sur les écrans. Mark Wahlberg, passionné depuis longtemps par l'histoire vraie du boxeur Micky « Irish » Ward et de son retour triomphal sur le ring malgré les colossaux problèmes familiaux et sociaux qui l'entouraient, s'est associé au réalisateur David O. Russell (Les Rois du Désert) pour porter à l'écran cette incroyable success story. A l'instar de Rocky, avec lequel la comparaison est inévitable, Fighter nous offre une plongée intense dans le quotidien des frères Ward, dans leur vie franchement pas très drôle et de ce qui les amène sur le ring. Avec une mère toxicomane et autoproclamée manager (incarnée par Melissa Leo, géniale), un frère à la gloire passée et sous forte influence de la coke qui prend son rôle de coach très au sérieux, un ghetto du Massachusetts habité par ce que l'Amérique a fait de pire pour cadre de vie, Micky Ward n'avait pas grand chose de son côté pour remporter le titre. La mise en scène est brillante, que ce soit pour les scènes de vie et installer les relations entres les personnages, ou sur le ring avec des combats percutants. Le travail sur l'éclairage est également remarquable et offre des plans absolument sublimes. 

 

fighter2.jpg

 

La grande force du film est indéniablement l'incroyable performance du casting impeccable. La plus époustouflantes restera celle de Christian Bale, à nouveau amaigri et défiguré. Il est habité par le personnage et est à la fois drôle, touchant et parfois inquiétant. Un mimétisme et une performance de haut niveau qui peuvent être jaugés avec les images du véritable Dicky Ward visibles dans le générique de fin. A ses côtés, plus sobre mais dans certainement le rôle de sa vie, Mark Wahlberg démontre qu'il peut être un excellent comédien quand il est bien dirigé (Boogie Nights, The Yards...). Moins tape à l'œil que celle de Bale, sa performance mérite néanmoins les honneurs et l'alchimie entres les deux comédiens est totale. Amy Adams est également très convaincante dans le rôle de la petite amie qui lui fera ouvrir les yeux, elle s'éloigne totalement de son image lisse pour incarner une jeune femme avec du mordant et n'hésitant par à faire parler ses poings.

 

fighter3.jpg

 

La scène finale du film se passe évidemment sur un ring. Un combat filmé avec une grande énergie et des plans serrés et parfaitement étudiés, durant lequel les enjeux émotionnels abordés durant le film explosent. La relation entres les deux frères, la recherche d'une gloire perdue et de se sortir d'un milieu misérable, la revanche sur la vie... tout se joue entres les uppercuts et le spectateur est tenu par les tripes jusqu'au K.O. On sort du film chamboulé par le spectacle qui vient de se dérouler et c'est là la marque d'un grand film. A ne pas manquer !

 

9.gif

Sortie dans les salles: 09.03.2011

Repost 0
Published by Kinoo - dans Critique
commenter cet article
20 février 2011 7 20 /02 /février /2011 16:48

bestof6.png

 

En ce dimanche pluvieux, rien de tel qu'une petit tour d'horizon des meilleurs articles de la blogosphère cinéma sans bouger de son canapé. Cette semaine au programme: Justin Bieber, Sarkozy, Aronofsky, une Pure Affaire et du sexy ! Bonne lecture !

 

Filmosphere : Justin Bieber - Never Say Never, arnaque documentaire: cliquez ici 

FilmGeek : Une Pure Affaire – Le Jeu: cliquez ici 

Cinefeed: [box-office], retour sur la carrière de Darren Aronofsky: cliquez ici 

Cineblogywood : La Conquête - Sarkozy comme vous ne l'avez jamais vu: cliquez ici 

Hollywood&Co: Sexe à l'écran, Hollywood se débride! cliquez ici


Cette semaine, en bonus, nous vous proposons de participer à 2 concours pour remporter des lots autour des films Ultimate Patrol et True Grit. Cliquez sur les boutons ci-dessous pour tenter votre chance.

 

ultimatepatrolbouton.gif truegritconcoursbouton

Repost 0
Published by Kinoo - dans Best-Of
commenter cet article
18 février 2011 5 18 /02 /février /2011 00:30

DH.jpg

 

Desperate Housewives jouit d'une popularité qui ne décroît pas alors que la saison 7 est actuellement diffusée à la télévision américaine. Alors que les salaires des actrices devraient être renégociés à la fin de cette saison, les rumeurs vont bon train concernant la fin de la série: Quelle saison sera la dernière? Quelle fin Marc Cherry réserve-t-il à ses femmes au foyer adulées depuis presque une décennie maintenant? Et surtout, dans quelle direction les carrières des comédiennes vont-elles se diriger ?

 

DH2.jpgTeri Hatcher et le personnage qu'elle double dans Coraline - Eva Longoria et Paul Rudd dans Le Fantôme de Mon Ex-Fiancée

 

On se souvient de ses débuts dans la série Loïs & Clark: Les nouvelles aventures de Superman, Teri Hatcher qui interprète la maladroite Susan Mayer dansDesperate Housewives, ne s'est pas beaucoup éloignée de Wisteria Lane ces dernières années. En effet, la comédienne ne s'est aventurée que dans le monde du doublage, puisqu'elle a prêté sa voix à un personnage du film d'animation Coraline en 2009. Malgré les rumeurs qui circulaient à la fin de l'année dernière, elle ne prévoit pas de quitter la série avant la fin et s'y consacre à temps plein (en plus de mettre à jour son profil Facebook très régulièrement, pour le plus grand plaisir des fans).La plus caliente des Desperate, Eva Longoria, a fait la une des tabloïds ces dernières semaines grâce à son divorce avec Tony Parker mais s'est tout de même illustrée avec un succès toutefois très relatif, sur le grand écran. En 2006, elle partage l'affiche de The Sentinel avec Michael Douglas, puis dans le thriller Bad Times aux côtés de Christian Bale deux ans plus tard . En 2009, elle joue la carte de la comédie romantique avec Paul Rudd dans Le Fantôme de Mon Ex-Fiancée, très oubliable. Une filmographie pas très glorieuse, mais qui donne un aperçu de la direction dans laquelle l'actrice latina pourrait se diriger après Desperate Housewives.

 

DH3.jpgMarcia Cross pouponne - Felicity Huffman dans Transamerica

 

L'irrésistible interprète de Bree, Marcia Cross, était déjà une habituée des plateaux télévisés avant de rejoindre la série de Marc Cherry avec à son actif des rôles récurrents dans Melrose Place et Côte Ouest. Aujourd'hui, le rôle de la rousse maniaque de Wisteria Lane semble lui suffire et consacre son temps à élever ses jumeaux qu'elle a eu en 2007. On la verra néanmoins cette année dans Bringing Up Bobby, le premier film de Famke Janssen, l'actrice qui jouait Jean Grey dans la saga X-Men, récemment passée derrière la caméra.La plus prometteuse des Desperates reste sans aucun doute Felicity Huffman, qui interprète avec tellement de justesse le rôle de Lynette dans la série. La comédienne avait remporté le Golden Globes de la Meilleure Actrice et nommée aux Oscars pour sa performance dans le film Transamerica en 2007. Elle y jouait un transsexuel dans un road-trip drôle et émouvant à la fois (si vous ne l'avez pas encore vu, jetez-vous dessus!). Ajoutez à cela un rôle dans le chef-d'œuvre de P.T Anderson, Magnolia, et vous avez là l'étoffe d'une très grande actrice. Elle n'a résolument pas à craindre l'après-Desperate Housewives.

 

DH4.jpg

 

Maintenant, la vraie question est: Est-on déjà prêt à quitter Bree, Lynette, Susan et Gaby ? Rien n'est moins sûr au vue des audiences très satisfaisantes réalisées par chaque nouvel épisode aux Etats-Unis.

 

La saison 7 de Desperate Housewives sera diffusée sur Canal+ au printemps 2011.

Repost 0
Published by Kinoo - dans Série
commenter cet article
17 février 2011 4 17 /02 /février /2011 00:01

sexfriends.jpg

 

Après la préparation intense qu'a du lui demandé le tournage de Black Swan, on imagine que Natalie Portman avait besoin de se reposer avec un sujet plus léger avec cette comédie romantique et sexy dans laquelle elle partage la vedette avec Ashton Kutcher. Réalisé par Ivan Reitman (oui le Ivan Reitman de S.O.S Fantômes), Sex Friends réunit une affiche assez improbable pour un moment de détente pas original pour un sou, mais plutôt agréable à suivre. Surfant sur la vague du sexe décomplexé de la jeune génération, le scénario suit deux amis d'enfance qui décident un soir de cuite de devenir « sex friends » et donc entretenir des relations purement charnels, sans attaches. Mais comme dans toutes bonnes comédies romantiques américaines, les bons sentiments vont prendre le dessus et les batifoleurs de découvrir que l'amitié homme-femme est une utopie.

 

sexfriends2.jpg

 

Même si c'est évidemment loin d'être la performance de sa vie, Natalie Portman démontre ici qu'elle est à l'aise dans tous les rôles et sa complicité avec Ashton Kutcher (dans un rôle qu'il a joué une dizaine de fois à l'écran dans diverses productions) est plutôt crédible et jouissent d'une belle alchimie dans les scènes intimes (bien moins nombreuses que ce que la campagne marketing laisse présager). Et c'est bien là le meilleur atout du film, car le scénario suit des chemins balisés par le genre depuis des années, sans chercher à innover un tant soit peu et cherchant au contraire à se cacher derrière des dialogues crus et sexy. De bonnes idées et des gags réussissent à faire rire mais le tout reste vraiment trop gentillet pour réellement faire justice à un tel sujet de départ.

 

6.gif

Repost 0
Published by Kinoo - dans Critique
commenter cet article
16 février 2011 3 16 /02 /février /2011 09:00

sexhollywood.png

 

Alors que sort sur nos écrans aujourd'hui, Sex Friends, dans lequel Natalie Portman et Ashton Kutcher se mettent d'accord pour partager les plaisirs de la chair sans s'attacher et passent beaucoup de temps au lit, il est intéressant de noter que les films ont de moins en moins froid aux yeux. Il y a une décade de cela, Hollywood n'avait aucun problèmes à montrer des scènes de violence à l'écran, mais quand il s'agissait de mettre en scène deux personnages faisant l'amour, c'était une autre paire de manche! Les femmes gardaient le soutien-gorge tandis que la couette ne semblait jamais descendre en dessous du nombril, comme par magie.

 

sexhollywood2.jpgNatalie Portman se lâche: Avec Ashton Kutcher dans Sex Friends - Dans un strip-tease sensuel dans Closer, Entres Adultes Consentants - Avec Mila Kunis dans Black Swan.

 

Aujourd'hui, la jeune génération d'acteurs américains n'hésitent pas à se dévoiler intégralement pour rendre les scènes charnelles plus crédibles. Une libération sexuelle qui doit beaucoup à Sex & the City et à ses héroïnes sans tabous. Les personnages aujourd'hui sont beaucoup moins niais et abordent le sexe sans complexes. Ainsi, Natalie Portman, qui avait grandement besoin de se défaire de son image trop jeune qu'elle se coltinait depuis Léon et Star Wars, s'est livrés depuis à un strip-tease sensuel dans Closer, Entres Adultes Consentants, montrée intégralement nue dans le court-métrage Hôtel Chevalier qui précédait le film de Wes Anderson, A Bord du Darjeling Limited. Et cette année, elle remet le couvert en réalisant le fantasme de beaucoup de spectateurs en emballant la sublime Mila Kunis dans une scène de Black Swan. Et oui, les studios osent même les scènes homosexuelles depuis Le Secret de Brokeback Mountain et les étreintes de Jake Gyllenhaal et Heath Ledger sous la tente.

 

sexholywood3.jpgLove & Autres Drogues - Le Secret de Brokeback Mountain - Zack & Miri font un Porno

 

Elle n'est pas la seule, Anne Hathaway et Jake Gyllenhaal ont formé un couple sexy et libéré dans Love & Autres Drogues, et n'ont pas eu peur de se dévoiler entièrement face à la caméra. Même le sorcier à lunettes a partagé un moment à la limite de l'érotisme dans une séquence certes fantasmée, dans le dernier film de la saga Harry Potter,Daniel Radcliffe et Emma Watson apparaissent nus comme des verts dans une vision du personnage de Ron. Que dire également de l'un des derniers films de Kevin Smith au titre explicit: Zack & Miri font un Porno, dans lequel les deux héros joués par Seth Rogen et Elizabeth Banks décident de tourner une vidéo pornographique pour payer leurs factures.

 

Sexhollywood4.jpgFriends With Benefits - Blue Valentine

 

En septembre prochain, Justin Timberlake et Mila Kunis seront à l'affiche de Friends With Benefits, au pitch très similaire à Sex Friends actuellement dans nos salles. Dans Blue Valentine, encore inédit en France, Michelle Williams et Ryan Gosling partagent des scènes d'amour torrides pour sauver le mariage de leurs personnages. Hollywood se décomplexe et c'est tant mieux ! Les films n'en seront que plus crédibles et si ça permet aux spectateurs et spectatrices de se rincer l'œil par le même occasion, alors pourquoi bouder notre plaisir?

Repost 0
Published by Kinoo - dans Cinéma
commenter cet article
15 février 2011 2 15 /02 /février /2011 00:05

127Heures.jpg
Après le triomphe de Slumdog Millionnaire, Danny Boyle a décidé de porter à l'écran l'histoire vraie d'Aron Ralsto. Soit celle d'un jeune américain casse-cou, un brin inconscient, égoïste sur les bords et avide de sensations fortes, qui se retrouve coincé au fond d'un canyon perdu au milieu de l'état de l'Utah, lorsqu'un gros caillou lui coince le bras après une chute malencontreuse. Commence pour lui 127 Heures de calvaire, de survie, qui culmineront dans une scène insoutenable mais inévitable si il veut échapper à un funeste destin.

 

127Heures2.jpg

 

Le cinéaste virtuose de Trainspotting a trouvé avec ce récit, un matériel de base idéal pour son goût des nouvelles expériences. Sa mise en scène est toujours aussi inventive, n'hésitant pas à utiliser divers formats selon le sujet. Les plans sont toujours précisément étudiés, cherchant perpétuellement le meilleur angle pour mettre en valeur ce qu'il filme, que ce soit les paysages enivrants des rocheuses de l'Utah (dans une introduction un brin contemplative), les prouesses physiques du téméraire héros ou les peurs viscérales filmées au plus près du comédien (une leçon de survie bien documentée) ou encore les hallucinations et flashbacks oniriques qui surviennent sur le tard (des trips typiquement Boylien). Le réalisateur a même fait appel deux directeurs de la photographie pour créer des atmosphères bien distinctes selon les scènes. Mais tout cela n'aurait été qu'artifice sans une base solide qui repose sur la performance de l'acteur.

 

127Heures3.jpg

 

James Franco est omniprésent à l'écran, et prouve avec ce tour de force qu'il fait partie des acteurs les plus doués de sa génération. Milles émotions défilent sur son visage avec une aisance déconcertante, passant d'un type sûr de lui et frimeur à un simple être humain pris au piège et apeuré au fond du trou. Son charisme fait que l'on s'attache sans difficultés à son personnage et ces malheurs. Grâce à tous ces ingrédients, ce qui aurait pu n'être qu'un épisode de Man Vs. Wild joliment filmé, s'avère être une expérience intense et puissante de cinéma qui ne devrait laisser personne indifférent.

 

8-copie-1.gif

Sortie en Salles: 23.02.2011

Repost 0
Published by Kinoo - dans Critique
commenter cet article
14 février 2011 1 14 /02 /février /2011 14:49

 

Bafta2011.jpg

 

La saison des récompenses continue de l'autre côté de la Manche. L'Académie du Film Britannique célébrait hier soir sa cérémonie annuelle des BAFTA, parrainée par Orange, couronnant Le Discours d'un Roi qui repart avec sept statuettes dont Meilleur Film et Meilleur Film Britannique.Colin Firth peut rajouter une nouvelle décoration pour Meilleur Acteur à sa liste, quant à Geoffrey Rush et Helena Bonham Carter, ils sont récompensés pour le Meilleur Second Rôle Masculin et Féminin. Le français Alexandre Desplat a également été décoré pour son travail sur la bande originale du film.

 

bafta20112.jpgDe gauche à droite: Darren Aronofsky, réalisateur de Black Swan - Emma Watson et J.K Rowling - Andrew Garfield et Jesse Eisenberg.

 

Natalie Portman continue son année sous les projecteurs grâce à sa performance dans Black Swan et reçoit le BAFTA de la Meilleur Actrice. David Fincher est sacré Meilleur Réalisateur pour son Social Network, également récompensé pour son scénario et son montage. Inception récolte les prix techniques (Son, Design et Effets Spéciaux) tandis qu'Alice au Pays des Merveilles ceux des catégories esthétiques (Costume, Maquillage et Coiffures). Pixar confirme le succès public et critique de Toy Story 3 en remportant le trophée du Meilleur Film d'Animation. Enfin, la saga Harry Potter a reçu un prix d'honneur pour sa grande contribution à l'industrie cinématographique. Notons que Tom Hardy a été élu par le public comme Révélation de l'Année. Un palmarès sans grande surprise donc, qui après les Golden Globes, confirme les pronostics pour le prochain grand rendez-vous de la saison le 27 février: les Oscars!

Repost 0
Published by Kinoo - dans Entertainment
commenter cet article
13 février 2011 7 13 /02 /février /2011 01:00

BestOf5

La fin de la semaine est déjà là et le Best-Of pointe déjà le bout de son nez avec comme chaque dimanche, une sélection des meilleurs articles de la blogosphère cinéma. Au programme cette semaine, un hommage royal à Ray Harryhausen, un blockbuster franchouillard, un pur jeu et du Troll. 

Cineblogywood : Ray harryhausen - l'hommage de Spielberg, Cameron, Jackson and co: cliquez ici
Filmgeek [Critique] The Troll Hunter (Trolljegeren): cliquez ici
Cinéfriends "Une pure affaire" le jeu, que le meilleur (dealer) gagne: cliquez ici
Filmosphère:  Largo Winch 2, critique du blockbuster à la française: cliquez ici
Hollywood & Co: Les enfants Smith : "Papa Fais Moi un Film!" : cliquez ici

Repost 0
Published by Kinoo - dans ETC...
commenter cet article
10 février 2011 4 10 /02 /février /2011 15:36

Sans-titre.jpg

 

Quand on a des parents beaux, riches et célèbres, pourquoi se compliquer la vie à vouloir se démarquer en se créant une carrière tout seul et en faisant ses preuves ? Pourquoi se donner tant de mal quand on a Will Smith pour papa et que fort de sa société de production, il peut te monter un film en deux temps trois mouvements et te laisser interpréter le premier rôle? Jaden Smith est le jeune garçon du Men in Black qui l'a fait tourné dès son plus jeune âge à ses côtés dans A la Recherche du Bonheur. Le papa de Bel-Air a ensuite réussi à lui décroché un rôle dans le nanar Le Jour Où la Terre s' Arrêta avec Keanu Reeves dans lequel son rejeton surjoue avec brio. Mais quand ce dernier grandit, il veut être la star de son propre film, et pas un drame ennuyeux, non un film où il pourrait « kick some ass »! Rien n'est trop beau pour son fils, Will récupère les droits du culte Karaté Kid pour en faire un remake moderne et embauche Jackie Chan pour partager l'affiche avec Jaden. Le film est un succès malgré sa qualité moyenne et le fils rêve déjà de succéder à son père en haut de l'affiche.

 

jaden.jpgJaden Smith dans Karaté Kid - La pose avec son ami Justin Bieber

 

Mais voilà, il n'est pas tout seul, Willow Smith, sa petite sœur, veut également sa place sous les projecteurs. Mais la jeune fille rêve de carrière à la Rihanna et Beyoncé, de monter sur scène et jouer les pop stars, comme toutes les filles de son âge en somme. Mais toutes les filles de son âge n'ont pas la chance d'avoir Will Smith pour paternel. Ce dernier fait appel à Jay-Z qui signe Willow Smith sur son label Roc Nation, espérant créer son Justin Bieber (qui est un pote de Jaden d'ailleurs) féminin à lui. Elle sort son premier single, Whip My Hair, à la fin 2010, qui rencontre un honnête succès auprès du jeune public américain. Mais ce n'est pas assez, aujourd'hui la jeune chanteuse veut également briller sur le grand écran et son papa vient de mettre en chantier une adaptation cinématographique de la comédie musicale culte de Broadway, Annie. Le rôle-titre est bien évidemment réservée à sa fille, qui a exprimé aujourd'hui son envie de partager l'affiche avec Brad Pitt (rien que ça!). Le créateur de la série Glee, Ryan Murphy, serait courtisé et Jay-Z serait chargé de dynamiser les chansons du classique.

 

Willow.jpgWillow Smith dans son clip "Whip My Hair" - Photo de famille à la première de Karaté Kid

 

Alors, caprices d'enfants gâtés ou réels désirs d'acteurs en herbe? Jaden et Willow semble faire des films comme d'autres enfants jouent à la Playstation. Est-ce qu'ils ont réellement le talent pour porter de tels projets ou sont-ils juste nés sous une très bonne étoile ? Pour ma part, je ne suis pas convaincu des talents d'acteurs de Jaden Smith, comparés à d'autres jeunes comédiens de son âge (Freddie Highmore entres autres...), et sans l'influence de son père, aurait eu un peu plus de mal à rencontrer le succès avec Karaté Kid, qui a beaucoup été vendu avec le nom de Will Smith, alors qu'il ne joue pas dedans. Même pour eux, cela ne va pas être super agréable de toujours entendre qu'il a joué dans le film de son père. A eux de prendre leur envol avec leurs propres ailes et de se défaire du prénom du papa et de se refaire un nom.

Repost 0
Published by Kinoo - dans Entertainment
commenter cet article
9 février 2011 3 09 /02 /février /2011 16:00

Paul.jpg
Après avoir revisité le film de zombie avec Shaun of the Dead et le blockbuster d'action avec Hot Fuzz, les britanniques Simon Pegg et Nick Frost s'attaquent à la science-fiction des années 1970 avec Paul. Trop occupé par son Scott Pilgrim, Edgar Wright passe le relai à l'américain Greg Mottola, le réalisateur de Supergrave, et le résultat est vraiment une excellente surprise. Lorsque le film débute, on fait vite connaissance avec deux geeks anglais qui s'extasient au Comic-Con de San Diego avant de se lancer dans un road-trip des hauts lieux de l'ufologie (à savoir tout ce qui tourne autours des soucoupes volantes). Leur pèlerinage atteint un degré fantastique quand il rencontre accidentellent Paul, un alien qui vit depuis 60 ans dans une base militaire américaine et qui a décidé de s'enfuir pour retourner à la maison.

 

Paul1.jpg

 

La grande réussite du film est bien sûr cet extra-terrestre extra drôle qui se targue de parler avec la voix de l'irrésistible Seth Rogen (The Green Hornet), crédible tout d'abord grâce à des effets spéciaux qui n'ont rien à envier à Gollum du Seigneur des Anneaux, mais surtout à son comportement diablement humain, grossier et hilarant. Il fume, il boit, il jure et va même jusqu'à convertir la plus fanatique des cathos (qui prennent cher en général dans le film). L'alchimie avec les deux humains est parfaite et les dialogues sont comme à l'habitude, savoureux. Les bonnes idées fusent, les gags fonctionnent toujours et les clins d'œil aux classiques de la science-fiction sont légion (ne ratez pas le caméo audio de Spielberg) et s'adressent aux plus férus: par exemple, qui saura reconnaître la musique de la Cantina de Star Wars quand les héros débarquent dans une boîte country ?

 

Paul22.jpg

 

C'est bien réalisé, bien monté et surtout bien joué. Le casting très classe assure à l'image d'un Jason Bateman énervé en Man in Black ordurier et de Kristin Wiig qui incarne une catholique qui va (littéralement) ouvrir les yeux. On note également une apparition de l'icône sci-fi par excellence, Sigourney Weaver, toujours prête à rire d'elle-même. Nick Frost et Simon Pegg font un duo délirant mais aussi attachant et leur talent comique n'est plus à prouver. On regrettera le final au ton légèrement trop sérieux et lacrymal qui dénote avec le reste du film, mais rien qui n'entache cette virée hilarante en excellente compagnie.

 

8-copie-1.gif

PS: Je ne cautionne pas la VF avec Philippe Manoeuvre dans le rôle de Paul !

Sortie en salles: 02.03.2011

Repost 0
Published by Kinoo - dans Critique
commenter cet article