Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 juin 2009 4 18 /06 /juin /2009 10:00

Voici la première image officielle de Clash of the Titans qui présente Sam Worthington dans la peau du héros Persée (il rappelle furieusement Russel Crowe dans Gladiator, non?). Le film est un remake du classique de 1981 qui relatait les trépidantes aventures du mythologique Persée dans sa quête pour sauver l’amour de sa vie, Andromède. Durant son périple, il affrontait entre autres la terrible gorgone Méduse et la créature des abysses baptisée Kraken. Pour mener à bien cette nouvelle version, la Warner a choisi Louis Leterrier pour en prendre les commandes sur la chaise du réalisateur. Le français avait l’an dernier relancé la franchise du géant vers, L'Incroyable Hulk, pour la Marvel avec Edward Norton.

Le casting des titans: Gemma Arterton -Liam Neeson - Ralph Fiennes - Mads Mikkelsen - Alexa Davalos & Danny Huston

Le casting s’annonce divin : Sam Worthington, le nouvel action man d’Hollywood (Terminator Renaissance, Avatar…) se glisse sous l’armure du demi-dieu Persée tandis que Gemma Arterton (Quantum of Solace, Prince of Persia) incarnera Io, une prêtresse de la déesse Hera. Du côté du Mont Olympe, Liam Neeson sera un Zeus flamboyant tandis que Ralph Fiennes interprètera le dieu des Enfers, Hadès. Danny Huston (Stryker dans X-Men Origins : Wolverine) sera quand à lui Poseidon, le dieu des océans, Mads Mikkelsen (Le Chiffre dans Casino Royale) sera Draco et la jolie Alexa Davalos (vue dans The Mist) sera Andromède. Le tournage est actuellement en cours dans les studios britanniques et dans les îles Canaries et le travail sur les effets spéciaux afin de donner vie aux multiples créatures du film s'annoncent titanesques. La sortie est prévue pour le printemps 2010 et j’attends ce film avec une vive impatience, étant depuis toujours très passionné par les récits mythologiques grecs, romains ou égyptiens.

Une autre photo de Sam Worthington en costume est disponible sur FirstShowing.
Repost 0
Published by Kinoo - dans Cinéma
commenter cet article
17 juin 2009 3 17 /06 /juin /2009 08:00
LES NEWS :
La suite du divertissant Wanted est sur les rails. Le réalisateur russe Timur Bekmabetov devrait commencer le tournage dès le mois prochain, lequel se déroulera aux Etats-Unis, en Inde et en Russie. Pour le casting, on ne sait pas si James McAvoy sera de retour pour le moment mais le réalisateur a précisé que malgré la fin du premier film, le personnage d'Angelina Jolie serait de la partie. S'agira-t-il d'une préquelle alors ? Réponse dans quelques mois...
Darren Aronosfky, le réalisateur de The Wrestler, dirigera Natalie Portman dans son prochain film. Baptisé The Black Swan, il s'agira d'un thriller supernaturel dans lequel l'actrice interprète une danseuse étoile victime d'hallucinations. Le tournage devrait débuter dans les prochaines semaines.
Le premier film en prises de vue réelles des studios PIXAR, John Carter of Mars, vient de voir son casting révélé. Réalisé par Andrew Stanton (WALL-E), le film de science-fiction aura pour têtes d'affiche Taylor Kitsch dans le rôle principal et Lynn Collins en héritière du trône de Mars, tous les deux ont été vus dans X-Men Origins: Wolverine. Enfin, Thomas Haden Church (Spiderman 3) incarnera le méchant de l'histoire. Le film sera distribué par Disney en 2011.
Leonardo DiCaprio produira et jouera dans un film basé sur les magouilles du poker online. Le thriller, qui n'a pour le moment pas de titre, a été écrit par David Levien et Brian Koppelman, les scénaristes de Les Joueurs et Ocean's 13. Par ailleurs, le projet d'adaptation live du manga Akira, porté par DiCaprio, semble pour le moment enterré.
Dans un interview lors de la promotion de Transformers 2, Shia Labeouf a lâché l'information: Steven Spielberg aurait entamé l'écriture d'Indiana Jones 5 et que le projet est définitivement sur les rails. Au vue de la déception du Royaume du Crâne de Cristal, on ne sait pas trop si on doit s'en réjouir...
Après Star Strek, J.J Abrams devrait produire Mission Impossible 4 avec Tom Cruise. Il avait réalisé le troisième volet plutôt efficace en 2005, mais ne souhaite visiblement pas reprendre le poste de réalisateur.
 C'est officiel! Gandalf, Gollum et Elrond seront de retour dans The Hobbit, le prequel de la trilogie du Seigneur des Anneaux. Le réalisateur Guillermo Del Toro et le producteur Peter Jackson ont confirmé la participation de Ian McKellen, Andy Serkis et Hugo Weaving, les interprètes originaux des rôles précités.

LA BANDE-ANNONCE DE LA SEMAINE : SHUTTER ISLAND



Synopsis: En 1954, dans un hôpital psychiatrique pour criminels aliénés situé sur l'île de Shutter Island, près de Boston, une meurtrière soignée dans cette institution disparaît. Deux Marshals sont envoyés pour enquêter. La bande-annonce du prochain film de Martin Scorcese avec Leonardo DiCaprio. Sortie le 4 octobre 2009.


LES IMAGES DE LA SEMAINE : A la première de Transformers 2 à Tokyo

De gauche à droite: Kristen Stewart très rock dans la peau de Joan Jett sur le tournage du film biographique The Runaways Jean Dujardin en costume sur le plateau de Lucky Luke par James Huth Mickey Rourke dans la peau du méchant Whiplash, l'un des nouveaux personnages d'Iron Man 2.

LES SORTIES DE LA SEMAINE :
T'as vu!? L'évènement c'est les Lascars qui débarquent au cinéma avec leur premier long-métrage: Pas de Vacances pour les Vrais Gars. Un film d'animation drôle et brillant à ne pas rater. Les amateurs de comédies françaises devraient trouver leur compte avec Tellement Proches, le nouveau film des réalisateurs de Nos Jours Heureux tandis que les plus jeunes iron applaudir leur idole dans Hannah Montana: Le Film.

BONUS :
Cette année encore, le Parc de la Vilette propose son Festvial de Cinéma en Plein Air durant lequel de nombreux films seront projeté à la belle étoile sur la Prairie du Triangle. Ainsi, durant tout l'été vous pourrez retrouver entre autres: Little Miss Sunshine, Pirates des Caraïbes: La Malédiction du Black Pearl, Into the Wild, Le Secret de Brokeback Mountain, Mulholand Drive ou encore Amistad. Un programme alléchant que vous pouvez consulter en intégralité ici. Je pense y faire quelques séances pour ma part !
Repost 0
Published by Kinoo - dans Brèves
commenter cet article
16 juin 2009 2 16 /06 /juin /2009 00:01

Deux après le phénoménal succès du premier opus, Michael Bay revient tout faire péter dans Transformers 2 : La Revanche. Suivant la logique du parfait blockbuster, le réalisateur pyromane s’est fait plaisir en mettant plus de robots, plus d’action, plus d’explosions et plus de Megan Fox pour le plus grand plaisir des fans. Dans cette suite quasi directe du premier film, nous retrouvons les Autobots qui se sont alliés aux forces militaires humaines pour combattre les Decepticons cachés aux quatre coins du globe. Pendant ce temps, Sam se prépare à quitter sa famille, sa canon de copine et Bumblebee pour étudier à la fac. Mais les desseins machiavéliques que prépare le terrible Fallen pour anéantir la Terre vont le forcer à retrouver Optimus Prime et les Transformers pour une nouvelle aventure. Les amateurs devraient prendre leur pied devant cette Revanche tant la recette n’a pas changée, les ingrédients ont juste été boostés. Ainsi, un nombre considérable de robots nous est présentés (46 au total dans le film!) et les scènes d’action en mettent plein la vue. Michael Bay s’est lâché et livre des délires pyrotechniques éblouissants sans aucun autre objectif que de divertir, et c’est totalement assumé. Les images les plus spectaculaires étant sans doute le combat dantesque entre Optimus et les Decepticons dans un décor forestier, où les plans sur les héros métalliques sont bien plus longs que dans le premier film et permettent ainsi de profiter pleinement de l’action. La scène finale au pied des Pyramides durant laquelle s'affrontent Decepticons et militaires U.S, et qui dure 45 minutes est simplement jouissive et étourdissante.


Evidemment, cela reste du Michael Bay avec les qualités spectaculaires qui sont livrées avec les faiblesses qu’on lui connaît. Le scénario est des plus classiques et s’étend beaucoup trop en longueurs. Les vingt minutes précédant la scène finale sont de trop par exemple. D’autant plus que les dialogues sont souvent risibles et pas très inspirées. Le cinéaste semble également plus à l’aise avec la mise en scène des effets spéciaux que celle des acteurs. Shia Labeouf livre une prestation des plus communes enchaînant deux expressions : la panique et la dubitation. Megan Fox remplit parfaitement son contrat d’héroïne sexy dont la carrosserie rivalise avec celles des Autobots, tandis que les seconds rôles tels que Josh Duhamel, sont de l’ordre de l’anecdotique. Bref, on s'ennuie sévère entre deux scènes  d'action mécanique. Mais ne boudez pas votre plaisir, Transformers 2 : La Revanche est une montagne russe de sensations coupables et régressives que l’on prend plaisir à vivre, même si cela peut parfois devenir éprouvant et longuet (comme dans les montées en somme). Après tout, on ne va pas voir Transformers en s'attendant à en ressortir changé, mais plutôt pour voir des robots géants de mettre violemment sur la face, et de ce côté là pas de soucis, le contrat est rempli. Le blockbuster parfait à réserver toutefois à un public averti qui ne sera pas rebuté par les faiblesses d'un scénario facile et les effets spéciaux tonitruants.
Sortie en Salles: 24.O6.O9


Repost 0
Published by Kinoo - dans Cinéma
commenter cet article
15 juin 2009 1 15 /06 /juin /2009 00:01

La semaine dernière, la sulfureuse Megan Fox et Shia Labeouf effectuaient la tournée mondiale pour promouvoir la sortie de Transformers 2 : La Revanche. Après le Japon et la Corée du Sud, les deux jeunes comédiens se sont arrêtés à Paris et se sont confrontés aux questions des journalistes lors d’une conférence de presse tenue à l’hôtel Georges V. Dans le Salon Anglais du palace, j’attends l’arrivée de la belle et de Labeouf avec mes collègues, tout aussi impatients que moi de voir la plantureuse Fox en live. Et dès son arrivée, le public masculin a été subjugué tandis que les femmes scrutaient ses moindres faits pour les critiquer après. Les deux acteurs ont l’air plutôt en forme, ils apparaissent décontractés et se sont prêtés au jeu de la conférence de presse avec humour et une sincérité qui fait plaisir à voir. Quand, par exemple, un journaliste lui demande si la scène finale tournée en Egypte pouvait faire référence à quelconque message politique, Shia Labeouf lui rétorque avec le sourire : «On parle de Transformers man ! Ce sont des jouets à la base, je ne pense donc pas qu’il faut y voir de messages hormis celui de profiter du spectacle ! ».


Megan Fox, quand à elle, a accumulé les poses lascives et les mouvements de langues totalement sexy faisant d’elle une femme fatale dans la lignée d’Angelina Jolie. Parfois hautaine, elle n’a pourtant pas renié à livrer quelques informations sur l’un de ses futurs projets qui lui tient à cœur, l’adaptation du comics Fathom. Elle n’a d’ailleurs pas hésité à balancer sur Jessica Alba, qui devait à l’époque tenir le rôle de l’héroïne et qui ne semblait pas très investie dans le projet : « Je l’ai vu en parlé lors d’une interview et elle n’était clairement pas aussi impliquée que je peux l’être sur Fathom. Mickael Turner (l’auteur du comics et récemment décédé) était pour moi l’un des plus talentueux dans son domaine et je compte bien lui rendre hommage». Elle a également bien rigolé, comme toute la salle d’ailleurs, quand Shia Labeouf nous a livré une anecdote amusante à propos du tournage avec les militaires américains. « Quand nous sommes arrivés sur le porte-avion à la rencontre des marins en mer depuis des longs mois, il fallait voir les regards que Megan attirait ! Mais rassurez-vous, ils sont restés très corrects et ma camarade a pu se réfugié dans les quartiers du capitaine ! (rires) ». Le jeune comédien est également revenu sur ses scènes de cascades et les blessures qu’il s’est infligées : « Pour moi, si je regarde un film d’action et que je  ne crois pas aux scènes de bravoures, c’est raté ! », avant de revenir sur son nom imprononçable :  « Shia veut dire don de Dieu et je dois mon nom de famille mal épelé (qui vient du mot français « bœuf ») à ma grand-mère qui était une lesbienne hippie en conflit avec sa famille et qui a interverti les lettres de son nom en signe de rébellion ».


Avec beaucoup de dérision, il a précisé l'extrême difficulté de jouer l'amour et l'attraction face à une femme comme Megan Fox: «Il n'y a qu'au cinéma où je peux sortir avec des déesses pareillesé». Les deux jeunes comédiens, à peine plus de vingt ans et déjà millionnaires (ça fait réfléchir et surtout jalouser !), se sont montrés très sympathiques et ce, malgré la presse présente souvent peu cliente des blockbusters américains. Ils ne se sont pas laissés démonter pour autant et ont même eu le luxe de faire de l’humour. Le professionnalisme U.S en somme, totalement maîtrisé, même à à peine plus de 20 ans.

Transformers 2: La Revanche :
au cinéma le 21.O6.O9
Les photos sont disponibles en taille réelle dans ma galerie FlickR: cliquez ici

Repost 0
Published by Kinoo - dans Rencontres
commenter cet article
12 juin 2009 5 12 /06 /juin /2009 23:11

Deux des plus belles actrices du moment, les sublimes Amy Adams et Emily Blunt, prouvent avec Sunshine Cleaning qu’elles font également partie des plus talentueuses de leur génération. Produit par l’équipe de Little Miss Sunshine, ce film est une comédie dramatique très convaincante partant d’un scénario original mais néanmoins maladroit. Le spectateur suit ainsi le parcours de deux sœurs, l’une femme de ménage, jeune maman et ex-star du lycée, l’autre dépressive depuis la mort de leur mère, qui décident de se lancer dans le nettoyage de scènes de crimes après le passage de la police. Un business lucratif mais plutôt morbide qui va permettre à chacune de se pencher sur ses propres démons. Le portrait d'une famille en difficulté dressé avec un oeil sincère et qui aime ses personnages.


La réalisatrice Christine Jeff a opté pour une mise en scène toute en simplicité pour filmer les situations cocasses, drôles et parfois très émouvantes qui surgissent dans le quotidien de Rose et Nora. Un choix pertinent qui permet de sublimer les performances remarquables des actrices, au naturel. Sans maquillage outrancier et sans fioritures, Amy Adams et Emily Blunt livrent des interprétations subtiles et sensibles et possèdent toutes les deux une palette d’émotions riche et efficace. Dans deux rôles opposés mais complémentaires, l’alchimie prend sans problème et elles font preuve d’une complicité visible à l’écran. Alan Arkin incarne le père et comme à chaque film où il apparaît, on en redemande (même si il a tendance à s’enfermer dans ce rôle). Quelques faiblesses dans le scénario (des longueurs parfois) et dans le montage n’entachent pas la réjouissante réussite qu’est Sunshine Cleaning. Un film doux-amer porté par un duo d’actrices belles et talentueuses à voir impérativement.

Repost 0
Published by Kinoo - dans Cinéma
commenter cet article
12 juin 2009 5 12 /06 /juin /2009 07:00

A tous les nostalgiques de la série animée qui passait sur Canal+, réjouissez-vous, les Lascars débarquent au cinéma et nous livrent une comédie hilarante et jouissive. Pour les jeunes de Condé-sur-Ginette, les vacances d’été s’annoncent périlleuses : Tony Merguez et José Frelate se font arnaquer par une agence de voyage bridée, le premier se retrouver à dealer de l’herbe prêtée par le terrible Zoran tandis que le second joue les hommes à tout faire dans une villa joibour (bourgeoise quoi ! Faut vous y mettre !). Ajoutez à cela une galerie de personnages tout aussi loufoques et pittoresques, et vous obtenez le casting le plus délirant de l’année. Le pari n’était pas gagné d’avance, adapter un format cours en long-métrage ne se fait pas facilement, mais le talent des scénaristes et des réalisateurs , Albert Pereira-Lazaro et Emmanuel Klotz, a fait mouche. De plus, le thème de la banlieue et de ses habitants est ici traité avec dérision et une fraîcheur plaisante, loin des satires sociales dépressives dont les médias nous ont habitués.


L’animation est de grande qualité, fort d’un graphisme brut et personnel (aux influences très urbaines) et de couleurs aussi saturées et chatoyantes que les personnages. Ces derniers sont d’ailleurs irrésistibles, à commencer par le Tony Merguez que double un Vincent Cassel méconnaissable et survolté. Mention également à Frédérique Bel en nymphomane féministe et Gilles Lellouche en tyran des cités. Ils bénéficient tous de dialogues absolument exquis et de scènes en passe de devenir culte très rapidement. De la danse des poulets au commissariat à la scène de rupture qui tourne mal, en passant par le plan webcam de Zoran, il ne se passe pas deux minutes sans que nos zygomatiques travaillent. Aussi drôle que les Simpsons ou autre South Park américains, ce Lascars : Pas de Vacances pour les Vrais Gars bien de chez nous offrent un rafraîchissant moment de détente et surtout de rigolades en jouant sur les clichés. Totalement réjouissant !

Repost 0
Published by Kinoo - dans Cinéma
commenter cet article
11 juin 2009 4 11 /06 /juin /2009 06:11

Les studios d’animation Dreamworks ont révélé il y a quelques jours la liste de leurs futurs projets jusqu’en 2012. Parmi eux, des films originaux mais aussi pas mal de suites aux franchises à succès. Petit tour d’horizon de ce qui nous attend du côté des toons de Jeffrey Katzemberg. L’année prochaine en mars, nous aurons droit à How to Train Your Dragon, une film basé sur une série de romans de fantasy relatant comment un jeune viking va devoir prouver qu’il est un homme en apprivoisant un dragon. Comme d’habitude, le casting vocal est bourré de célébrités, celui-ci comptera les voix de Gerard Butler (Rock’n Rolla), Jonah Hill et Christopher Mintz-Plasse (les deux ados de Supergrave).

En mai, l’ogre des marais fera son retour pour un quatrième épisode avec Shrek Forever After. Après la débacle artistique que fut Shrek le Troisième, ce nouvel opus enverra le héros dans un univers parallèle dans lequel il n’aurait jamais rencontré Fiona. Mike Myers, Cameron Diaz et Eddy Murphy seront de retour. En novembre, les studios nous concoctent un film de superhéros intitulé Oobermind, dont le scénario a été développé par Ben Stiller. Robert Downey Jr prêtera sa voix à un supervilain dont la vie n’a plus de sens depuis qu’il a réussi à tuer son adversaire, Uberman. Un délire lorgnant vers Les Indestructibles mais qui pourrait s’avérer une bonne surprise, surtout avec Stiller et Downey Jr à bord.

De gauche à droite: How to Train Your Dragon - Oobermind

En 2011, Jack Black retrouvera son personnage dans Kung Fu Panda : The Kaboom of Doom, la suite de l’excellente surprise de l’année dernière, avec toujours la bande de mercenaires agiles doublée par Angelina Jolie, Jackie Chan, Dustin Hoffman et compagnie. Novembre verra la sortie de The Guardians, dans lequel Le Père Noël, le Lapin de Pâques ou encore le Marchand de Sable s’allieront pour sauver le monde. Le film est une adaptation d’une œuvre littéraire de William Joyce dont Bienvenue chez les Robinsons avait déjà été adapté par Disney. En 2012, Le Chat Potté qui avait fait fureur dans Shrek 2 bénéficiera de son propre film. Toujours doublé par Antonio Banderas, il fera équipe avec Kitty (Salma Hayek) pour une aventure de capes et d’épées et de yeux doux. Quelques mois après, ce sera au tour des animaux du zoo de New York de faire leur retour dans Madagascar 3 dans lequel ils voyageront à travers l’Europe au sein d’une troupe de cirque.

Enfin, à la fin de l’année, trois films sont en lice pour bénéficier de la sortie de Noël : The Croods, un film avec des héros de Cro-Magnon imaginée par le Monthy Python John Cleese et qui sera réalisé par Chris Sanders (Lilo & Stitch). Truckers, une histoire de gnomes ainsi que Super Secret Ghost Project où il sera question de péripéties fantomatiques. On le voit, les animateurs ont du pain sur la planche chez Dreamworks. Toutefois, on note énormément de suites et de déclinaisons de franchises par rapport aux projets originaux. Personnellement, les sequels telles que Shrek 4 ou Madagascar 3 ne m’enthousiasment guère comparé à Oobermind par exemple, clairement le plus excitant du lot. On note clairement une différence avec le line-up de Pixar qui, même avec les chantiers de Toy Story 3 et Cars 2, privilégient les films au pitch original et plutôt risqué (Newt, The Bear & the Bow…).
.
Repost 0
Published by Kinoo - dans Cinéma
commenter cet article
10 juin 2009 3 10 /06 /juin /2009 06:00
LES NEWS :
Liam  Neeson (Taken) et Bradley Cooper (Very Bad Trip, en photo  ci-contre) seraient en négociations pour rejoindre le casting de l'adaptation cinématographique de L'Agence Tous Risques. Le premier incarnerait le leader du groupe, le Colonel John Hannibal tandis que le second serait le tombeur de ces dames, Futé. Le film sera réalisé par Joe Carnahan (Mi$e à Prix) et rien n'a été révélé encore quand aux nouveaux Looping et Barracuda, je verrai bien Paul Rudd et Jamie Foxx respectivement (et vous?).
James Franco va produire et jouer dans le film indépendant In Praise of Shadows réalisé par Jay Anania. Le tournage débute le 15 juin à New-York.
Les studios Pixar prépareraient dans le plus grand secret une suite à Monstres & Cie. C'est ce que rapporte une rumeur persistente depuis quelques semaines.  Pour ma part, même si j'ai confiance dans les talents du studio à la lampe (j'attends encore qu'ils se plantent sur un film), je trouve ça dommage de gâcher la fin la plus belle et la plus poétique que j'ai pu voir au cinéma ces dernières années.
Heavy Metal, la BD culte des années 80 va avoir droit à un film dans la veine de Sin City dans lequel chaque segment sera réalisé par un réalisateur différent. Un projet énorme qui compte déjà des grands noms: James Cameron (Titanic), David Fincher (Fight Club), Gore Verbinsky (Pirates des Caraïbes), Zack Snyder (Watchmen) et Mark Osborne (Kung Fu Panda).
Anne Hathaway et Jake Gyllenhaal vont se retrouver trois ans après Le Secret de Brokeback Mountain dans Love & Other Drugs, le nouveau film d'Ed Zwick (Blood Diamond) où il sera question du monde impitoyable de la pharmaceutique et de romance.
Malgré ses réticences exprimées à la sortie du troisième épisode, Kirsten Dunst sera officiellement de retour dans Spiderman 4. C'est ce qu'a annoncé Sam Raimi lors d'un interview pour la promotion de Jusqu'en Enfer.
Adrien Brody (King Kong), Forest Whitaker (Le Dernier Roi d'Ecosse), Elijah Wood (Le Seigneur des Anneaux) et Cam Gigandet (Twilight) vont faire un séjour à l'ombre pour les besoins du film The Experiment. Les trois acteurs incarneront des détenus d'une prison choisis pour être les cobayes d'une expérience comportementale qui va mal tourner. Derrière la caméra, on retrouve Paul Scheuring, le créateur de la série Prison Break.
Robert Rodriguez (Sin City) compte tourner une adaptation live du dessin animé culte des studios Hannah Barbera, Les Jetson.    
L'après Star Trek s'annonce radieux pour Chris Pine. L'interprète du Capitaine Kirk a rejoint le casting du film de Tony Scott, The Unstoppable, qui comptait déjà Denzel Washington.


LA BANDE-ANNONCE DE LA SEMAINE : THE ROAD (La Route)



Synopsis: À la suite d'une explosion nucléaire, un père veut mettre son fils à l'abri. Mais les batailles font rage dans la ville entre les survivants et les cannibales... Enfin des images du nouveau film de Viggo Mortensen après une production tumultueuse et des reports incessants.


LES IMAGES DE LA SEMAINE : A la première de Transformers 2 à Tokyo

De gauche à droite: Megan Fox plus sexy que jamais L'équipe du film prend la pose devant Bumblebee Shia Labeouf et un sourire très "naturel".

LES SORTIES DE LA SEMAINE :
L'évènement de la semaine c'est sans aucun doute le retour d'Henry Selick avec Coraline, une perle du cinéma d'animation image par image avec un univers poétique et fantastique signé Neil Gaiman. A voir en 3D si possible! Dans le reste des salles, vous pourrez voir le nouveau film indépendant US par les mêmes producteurs que Little Miss Sunshine: Sunshine Cleaning, avec deux sublimes actrices à l'affiche (Amy Adams & Emily Blunt). Côté français, Tellement Proches, la nouvelle comédie des réalisateurs de Nos Jours Heureux, devrait faire travailler vos zygomatiques.

BONUS : Coraline


A l'occasion de la sortie dans les salles de Coraline, revenons sur quelques points intéressants entourant la production du film. Saviez-vous que 28 figurines ont été construites uniquement pour le personnage de Coraline, dont la plus grande mesurait 24 cm. Leur conception a mobilisé une équipe de 10 personnes pour chacune d’elle. 52 plateaux ont été mis à contribution pour la construction des 130 décors du film. Le tournage s’est étalé sur plus de 18 mois, sans compter les 2 années de préproduction. Dans la version originale du film, c'est Teri Hatcher (Desperate Housewives) qui prête sa voix aux mamans de Coraline. Enfin, sachez que Coraline est le premier film en stop-motion à être conçu et projeté en 3D relief dans certaines salles.
Repost 0
Published by Kinoo - dans Brèves
commenter cet article
9 juin 2009 2 09 /06 /juin /2009 01:00

Découvert l’an dernier à Broadway, Spring Awakening fait sûrement partie des musicals les plus déroutants que j’ai pu voir. Adapté d’une pièce de théâtre du 19ème siècle racontant l’éveil sexuel d’un groupe d’adolescents allemands, Spring Awakening propose un spectacle inégal qui réserve pourtant de très agréables surprises. Le premier point noir à soulever serait la construction un peu plate du scénario, le premier acte semble à ce titre interminable tant il manque de relief. Toutefois, les personnages sont attachants, même si ils ne paraissent pas, au premier abord, foncièrement sympathiques. Les bonnes idées sont également au rendez-vous, comme par exemple de faire chanter du rock aux élèves avec un micro à la main, qu’ils cachent dans leurs poches en dehors des numéros chantés. Ce qui donne une impression de pause dans le temps à chaque chanson, où toutes les émotions du personnage peuvent jaillir. A ce titre, la chanson « Totally F***ed » est un défouloir particulièrement efficace. Le reste du répertoire est assez inégal, passant du vif et survolté ("The Bitch of Living") au rébarbatif ("Mama who Bore Me") en passant par le carrément sublime ("The Song of Purple Summer").


Abordant des thèmes peu communs pour la scène de Broadway, le musical présente des scènes déconcertantes (masturbation, ébats amoureux) et le casting n’hésite pas à se déshabiller pour les besoins du rôle (non, il n’y avait pas de jumelles dans la salle bande de pervers !). La mise en scène est très simple, le décor ne change jamais et les comédiens restent assis sur la scène durant tout le spectacle. Tandis que les rôles adultes sont interprétés par les deux mêmes comédiens (un homme et une femme). Des choix audacieux qui surprendront sûrement, en bien ou en mal, certains spectateurs. Pour ma part, j’ai beaucoup aimé le spectacle dans l’ensemble, pour l’énergie débordante du casting, pour les chansons entraînantes et survoltées, pour l’atmosphère mélancolique et dramatique et pour l’originalité et l’audace de l’entreprise. Imparfait, mais vivement recommandé.


Pour info: Une adaptation française de Spring Awakening est actuellement en développement. Rendez-vous sur le MySpace officiel pour plus d'infos.
Repost 0
Published by Kinoo - dans Musicals
commenter cet article
6 juin 2009 6 06 /06 /juin /2009 02:00

La Handsome List est de retour, avec un peu de retard cette année (Cannes oblige !), et vous a réservé son lot de sexy et de glamour. Comme d’habitude, la liste réunit les plus beaux et les plus belles qui composent l’actualité au cinéma ou dans d’autres domaines du divertissement. Cette année, après moult réflexions de la part du jury (c’est-à-dire moi-même), la première place a été attribuée à Anne Hathaway. Déjà présente dans la liste l’an dernier, la brunette aux lèvres pulpeuses a vu sa carrière décoller. Nommée à l’Oscar pour sa performance dans Rachel se Marie, elle est également à l’aise dans tous les genres (comédie avec Meilleures Ennemies, drame avec Les Passagers…). Pas étonnant qu’Hollywood lui ouvre les portes, elle va bientôt incarner Judy Garland dans un film biographique où elle poussera la chansonnette. Parce qu’elle est rageusement belle, qu’elle ne frime pas et qu’elle a de l’humour, Anne Hathaway est la Handsome Woman de l’année.


Ensuite, nous retrouvons Megan Fox dont la plastique fait rêver le tout Hollywood. Le plan torride de l’actrice en mini short sur sa moto dans la dernière bande-annonce de Transformers 2 a volé la vedette aux héros mécaniques du film. On ne l’arrête plus, on la retrouvera dans Jennifer’s Body, le nouveau film écrit par la scénariste de Juno et tourne actuellement dans le western fantastique Jonah Hex dont les premières photos de Megan en costume de cancan ont déjà émoustillées le web. Le véritable joyau de Slumdog Millionaire fut sans aucun doute la beauté divine de Freida Pinto, la révélation de l’année. Son visage angélique illumine l’écran dès le premier regard et on comprend la détermination du héros à la retrouver coûte que coûte. L’actrice est désormais très convoitée puisqu’elle tourne actuellement dans le futur film de Woody Allen. L’atout charme de How I Met Your Mother est indéniablement Cobie Smulders. Cette actrice canadienne a touché le jackpot en intégrant le casting du seul sitcom à pouvoir prétendre à la succession de Friends. Belle à s’en damner, elle garde pourtant un sens de l’autodérision dont elle n’hésite pas à en faire preuve dans la série, ce qui ne la rend que plus sexy.


Du côté des mâles, Chris Pine a fait sensation dans le reboot de Star Trek. Avec son regard brûlant, il a su rester sexy en toutes circonstances, même avec un pyjama monogame des plus douteux. On parle de lui à Los Angeles pour figurer au casting du remake de l’Agence Tous Risques actuellement en projet. Comment ne pas parler du phénomène Robert Pattinson ? Avec un rôle, celui d’Edward Cullen dans Twilight, ce jeune britannique flegmatique et ténébreux s’est assuré une carrière. Adulé par des millions de fans à travers le monde, il a fait sensation sur la Croisette durant le Festival de Cannes en venant présenter un petit film (How to Be). Il a également su prendre des risques en incarnant un Salvador Dali bisexuel dans Little Ashes encore inédit dans nos salles. Cette année, James Franco dont le physique avantageux rappele James Dean, a prouvé par deux fois son talent. Une première fois dans le rôle comique du défoncé de service dans Délire Express dans lequel il est hilarant du début à la fin. Puis, émouvant et fragile dans le Harvey Milk de Gus Van Sant, face à Sean Penn. Un grand acteur à surveiller de près. Qui a dit que l’on ne pouvait pas être beau et drôle à la fois ? Paul Rudd en est l’exemple parfait. Ses yeux bleus et son visage angélique ne l’ont pas empêché d’être l’un des pilliers de la comédie U.S grâce à des rôles mémorables dans les productions de Jude Apatow tels que AnchormanSans Sarah Rien ne Va, Les Grands Frères ou le prochain I Love You Man.


Retour chez les filles en musique avec la très sexy Katy Perry, la sensation pop de l’année. Avec I Kissed a Girl, la pin-up inonde les ondes de son univers coloré et provoc’ et fait un carton mondial. Son minois est aussi radieux que son sens de la provocation est osé. Sa tournée, le Hello Katy Tour, se joue à guichets fermés. La révélation de Mamma Mia ! c’est elle, Amanda Seyfried. La jolie blonde qui chante Abba comme une déesse est promue à une jolie carrière. Outre son rôle récurent dans la série Big Love, la belle poupée sera à l'affiche du film Jennifer’s Body face à Megan Fox et aux côtés de Liam Neeson et Julianne Moore dans Chloe de Atom Egoyan. La dernière James Bond Girl ne fut peut-être pas la plus marquante, mais peut se targuer d’être parmi les plus sexy de la carrière de 007. Olga Kurylenko, son interprète, top modèle et spécialiste des films d’action (Quantum of Solace, Hitman) depuis quelques mois fait son petit bonhomme de chemin à Hollywood. Elle tourne actuellement dans le nouveau film de Neil Marshall, Centurion, dans lequel elle incarne une guerrière nordique. La dernière femme de la List a fait sensation cette année, que ce soit aux Oscars ou sur la Croisette. Penelope Cruz fait toujours tourner autant de têtes. La sulfureuse latine a volé la vedette à Scarlett Johansson dans le dernier Woody Allen, Vicky Cristina Barcelona, et a même remporté un Oscar pour sa performance avant de retrouver son Almodovar pour des Etreintes Brisées.


Chez ces messieurs, l’homme qui a volé la vedette à Christian Bale et aux cyborgs dans Terminator Renaissance s’appelle Sam Worthington. Si son nom ne vous dit rien, cela ne va pas durer. Baptisé le nouveau Russel Crowe, ce bellâtre australien sera la vedette du prochain film de James Cameron, Avatar. De plus, il se mettra dans la peau d’un héros mythologique pour les besoins du film de Louis Letterrier, Le Choc des Titans, face à Liam Neeson et Ralph Fiennes. Parce qu’il fallait bien un condensé de testostérone puissant pour faire face à Penelope Cruz, Woody Allen a choisi Javier Bardem dans son dernier film. La virilité brute et le sang chaud latin allié à un talent d’acteur qui n’est plus à prouvé depuis No Country For Old Men a fait de l’acteur un incontournable d’Hollywood. A la télévision, la série Gossip Girls remporte un franc succès, en partie grâce à son casting féminin et masculin sensuel à souhait. Parmi eux, Chace Crawford, au début de sa carrière et qui décroche le jackpot en tentant le casting de la série. La popularité de la série toujours grandissante lui permet même de s’aventurer sur le grand écran. Il remplace ainsi Zac Efron à l’affiche du remake de Footloose que réalisera Kenny Ortega. Et nous terminons par un incontournable, Brad Pitt. Avec une actualité toujours au top et un talent toujours plus mis en avant par des collaborations fructueuses et des bons films (L’Assassinat de Jesse James, Burn After Reading…), le beau gosse revient cette année dans l’Inglorious Basterds de Tarantino. Un rôle pour lequel il s’est laissé pousser la moustache et il a réussi à rendre ça sexy en plus ! Pour en rajouter une couche, il file le parfait amour avec Angelina Jolie et malgré les rumeurs, semble être un papa poule idéal.


Repost 0
Published by Kinoo - dans Entertainment
commenter cet article