Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
31 mars 2009 2 31 /03 /mars /2009 19:00
De gauche à droite: Le logo du spectacle - Vincent Niclot (Edward français) et François Babin (Edward québécois), lequel vous préférez ?

C’est la nouvelle du jour : La société de Gérard Presgurvic vient d’acquérir les droits d’adaptation théâtrale de la saga littéraire de Stéphanie Meyer, Twilight, en vue d’en produire une comédie musicale. Le producteur de Roméo & Juliette et Autant en Emporte le Vent compte lancer le spectacle en septembre 2010 au Palais des Congrès à Paris, mais également à l’Olympia de Montréal au Québec. Le livret sera écrit par Stéphane Laporte et Luc Rigoureau, qui a déjà adapté la saga en français.

Côté musique, la production la décrit déjà comme un opéra rock et l’atmosphère sera  « gothique et romantique ». Le rôle d’Edward sera tenu par Vincent Niclot (qui avait joué Rhett Butler dans Autant en Emporte le Vent) pour la version française, et par François Babin (ex candidat de la Star Académie) au Québec. Pour trouver qui interprètera Bella, un grand casting sera lancé dans les deux pays, qui sera relayé par une émission de télé-réalité qui suivra le parcours des candidates, du casting à la première du spectacle en passant par les répétitions. La diffusion de l'émission a été confirmée pour le marché québécois mais pas encore pour la France. W9 et NRJ12 seraient en négociations. Pour vous inscrire au casting, rendez-vous sur le site officiel qui sera lancé demain : cliquez ici
Repost 0
Published by Kinoo - dans Musicals
commenter cet article
30 mars 2009 1 30 /03 /mars /2009 13:50

« Anawanuwayyyy, tulalalalala… » Vous avez reconnu ? Non ? C’est la chanson du générique de Dawson pardi. La série qui accompagnait mes dimanches après-midi dans laquelle nous suivions les pérégrinations de Dawson et sa clique, du lycée à l’université en passant par les divers problèmes de l’adolescence. J’aimais bien cette série moi, le héros était rêveur et un peu candide, le cadre de la petite ville de Capeside avait le mérite de proposer autre chose que les villas de gosses de riches comme dans Beverly Hills ou Melrose Place et les thèmes traités étaient pertinents. Et puis les personnages étaient tous attachants et bien interprétés par un casting de qualité. D’ailleurs que sont-ils devenus aujourd’hui ? Que deviennent Dawson, Joey, Pacey et Jen ? Commençons par prendre des nouvelles du héros. Ironiquement c’est peut-être celui dont la carrière a le moins décollée depuis l’arrêt de la série. A part un rôle remarqué dans le film Les Lois de l’Attraction, James Van Der Beek s’est contenté de quelques apparitions dans des séries telles que Esprits Criminels ou How I Met Your Mother.

James Van Der Beek dans Les Lois de l'Attraction - Katie Holmes entourée du casting de la pièce All My Sons

Pour sa meilleure amie Joey, cela s’est mieux passé. Après l’arrêt de la série, Katie Holmes a décroché des rôles dans des films fantastiques comme Mrs. Tingle ou Intuitions (avec Keanu Reeves). Sa carrière prend du galon quand elle partage l’affiche de Phone Game avec Colin Farell. Elle figure ensuite au casting du blockbuster Batman Begins aux côtés de Christian Bale et du satyrique Thank You For Smoking avec Aaron Eckhart. Depuis, elle a entamé une relation très controversée avec Tom Cruise avec qui elle est depuis mariée et mère d’une petite Suri. La comédienne est même montée sur les planches de Broadway dans la pièce All My Sons, qui a connu un joli succès. La carrière de Joshua Jackson (Pacey) a été un peu plus calme. Après être apparu dans les slasher movies pour adolescents comme Scream 2 ou Urban, Legends, il a tenu le haut de l’affiche des films Sexe Intentions et The Skulls. Récemment, on l’a vu dans Bobby et Bataille à Seatle aux côtés de Charlize Theron et Michelle Rodriguez. Il revient à la télévision cinq après Dawson dans Fringe, la nouvelle série de J.J Abrams (Alias, Lost) dans laquelle il décroche un rôle principal.

Joshua Jackson dans la série Fringe - Michelle Williams et Philip Seymour Hoffman dans Synecdoche New York

Michelle Williams quant à elle, a réussi à se faire un nom à Hollywood. Après quelques apparitions dans des films de seconde zone, elle décroche le rôle difficile et intense de la femme d’Enis dans Le Secret de Brokeback Mountain. Elle rencontre sur le plateau Heath Ledger avec qui elle se mariera et dont l’amour donnera naissance à une petite Matilda. Par la suite, elle partage l’affiche de prestigieux acteurs tels que Ewan McGregor et Hugh Jackman dans Manipulation, Christian Bale et Cate Blanchett dans I’m Not There, Philip Seymour Hoffman dans Synecdoche New York. Elle vient de terminer le tournage de Shutter Island, le dernier film de Martin Scorcese (excusez du peu !) avec Leonardo DiCaprio et Mark Ruffalo. Comme on peut le constater, les filles ont mieux négocié leur après-Dawson.

Synecdoche New York: En Salles le O1.O4.O9
Fringe: Prochainement sur TF1
Repost 0
Published by Kinoo - dans Série
commenter cet article
26 mars 2009 4 26 /03 /mars /2009 16:00

Pour beaucoup quand on leur demande les dessins animés qu’ils regardaient petits, les réponses sont souvent Dragon Ball, Olive & Tom, Sailor Moon ou Goldorak. Pour ma part, je n’étais pas super branché animation nippone. Mes réveils et mes goûters de fin d’après midi étaient accompagnés par d’autres héros. En rentrant de l’école, j’allumais la télévision pour retrouver les Minikeums qui présentaient les dessins animés dont j’étais friand. Qui se souvient de Widget ? Le petit extra-terrestre violet qui, accompagné de son acolyte Megabrain, défendaient la cause des animaux et de la nature. Il pouvait également se transformer en animal (dauphin etc…). Denver, le dernier dinosaure m’a enthousiasmé aussi avec son ambiance résolument années 90 (rock, couleurs flashy, script déjanté…). Il y avait aussi Captain Planet sur TF1, un superhéros sapé à la Marvel sauf que lui, protégeait l’environnement. Aidé par les « Planeteers », des ados avec des bagues qui leur donnaient les pouvoirs des cinq éléments. A la fin de chaque épisode, il y avait un bonus qui donnait des conseils pour préserver la couche d’ozone. Je me rends compte que j’avais déjà l’âme écolo petit, je vais peut-être rejoindre les rangs de la WWF bientôt dites donc. Je trouve qu'il manque de ce genre de programme à la fois divertissant et éducatif de nos jours.


Revenons à nos dessins animés, et c’est là que je vais être victime d’éternelles moqueries puisque je vous le confesse, je regardais Princesse Sarah sur la Cinquième. Le destin de cette petite fille était si tragique et sa vie tellement misérable, cela aurait été inhumain de ne pas être ému tout de même. Il y avait aussi Tom Sawyer que j’adorais, ainsi que les aventures de Peter Pan (pas Disney, celui qui avait les cheveux bruns et longs et était habillé en marron dans mes souvenirs), bien palpitantes. Je salivais aussi à chaque fois que je voyais les Tortues Ninjas se délecter d’une part de leurs pizzas bien fondantes avant de rejoindre April O’Neil pour combattre les vilains.

Et puis il y avait Doug, une série sur la vie d’un jeune collégien venant d’emménager à Bouffonville et qui était franchement bien réalisée. Jusqu’à ce que Disney rachète les personnages et en fasse sa propre version, plus propre et moins bien surtout. En parlant de Disney, comment ne pas évoquer les samedis et dimanches matins devant le Disney Club qui diffusait La bande à Picsou, Tic & Tac Rangers du Risque, Bonkers, Aladdin mais surtout… Gargoyles. Une série à la Batman, au design soigné, dans laquelle les héros étaient des gargouilles médiévales qui reprenaient du service dans le New York contemporain. Une vraie réussite. Et il y avait également les adaptations de films en dessin animé dont certaines étaient vraiment pas mal: The Mask ou Beetlejuice par exemple.


Oh ! Et j’allais oublier les Animaniacs, un délire purement cartoon produit par Spielberg pour la Warner devant lequel je n’en pouvais plus de rire. Entre les plans foireux de Minus et Cortex, les trois pigeons débiles ou les aventures des frères Warners enfermés dans le château des studios Warner, il y avait de quoi faire, surtout que c'était plutôt osé pour un programme jeunesse. La qualité de tous ces souvenirs animés était quand même de premier choix. Pour rester chez Warner, leur déclinaison junior de leurs héros mythiques (Bugs Bunny, Daffy Duck), alias les Tiny Toons, m'ont également fait passé de bons moments. En jetant un œil sur les programmes proposés aujourd’hui à la jeunesse, j’ai l’impression que ce n’est pas aussi soigné et que les choix artistiques sont souvent douteux. Mais il y a quand même des bonnes choses comme ce que font les studios Marathon (Totally Spies, Ulysse, Martin Mystère) ou Nickelodeon (je suis un amateur de Bob l’Eponge). Et puis la nostalgie joue aussi énormément. Je rêve d’une chaîne télé dédiée à tous ces anciens héros qui m’ont fait passé de si bons moments, ce serait le pied non ?
Repost 0
Published by Kinoo - dans Entertainment
commenter cet article
26 mars 2009 4 26 /03 /mars /2009 00:01

Après les délires martiaux de Kung Fu Panda, les studios Dreamworks revisitent les séries B fantastiques et d’invasion extra-terrestre avec Monstres contre Aliens. La recette ne change toujours pas : des personnages hauts en couleurs doublés par un casting vocal prestigieux (Reese Witherspoone, Paul Rudd, Seth Rogen, Hugh Laurie, Kiefer Sutherland…), de l’humour qui fait mouche à la pelle et un scénario somme toute assez simpliste. Le film débute avec les origine de Genormica, une jeune femme qui après avoir été percutée par une météorite le jour de son mariage, voit sa taille décuplée au point de devenir géante. Capturée par le gouvernement américain, elle est emprisonnée et tenue au secret dans une base militaire en compagnie d’autres créatures délirantes : Bob la gélatine bleue à qui il manque un cerveau, le Maillon Manquant, un espèce d’hybride entre un singe et la créature des marais, et le Dr Cafard, un savant fou à la tête d’insecte.


Tout ce beau monde voit leur rêve de liberté s’approcher quand le Président des Etats-Unis les appelle à la rescousse pour faire face à une invasion d’aliens belliqueux. Le début du film est particulièrement surprenant dans le sens où l’héroïne bénéficie d’un temps d’exposition assez important pour que l’on s’y attache et qu’on s’émeuve de ce qui lui arrive. Un sens du développement des personnages assez rare habituellement chez Dreamworks. La galerie de monstres est charismatique à souhait et le doublage en VO réserve son lot de bonnes vannes qui fera rire l’assistance. Techniquement c’est très réussi. L’animation est fluide, les couleurs chatoyantes, et les effets en 3D (dans les salles équipées) sont vraiment impressionnantes : la scène d’ouverture dans l’espace, la course poursuite dans San Francisco… Un petit point noir pour le design douteux et assez laid des humains comme le Président crétin des USA ou le Général, qui rappelle les caricatures du magazine MAD. Au final, Monstres contre Aliens est un divertissement animé bien ficelé, répondant à une recette bien rodée par Jeffrey Katzemberg et ses artistes de Dreamworks. Drôle et prenant, on regrettera un manque d’audace comme peuvent en faire preuve la concurrence de Pixar.
Sortie en Salles le O1.O4.O9


Repost 0
Published by Kinoo - dans Cinéma
commenter cet article
25 mars 2009 3 25 /03 /mars /2009 00:01
LES NEWS :
The Weinstein Company viennent d'acquérir les droits d'adaptation de Be Happy, la biographie de Judy Garland. Pour incarner la comédienne mythique (Dorothy dans Le Magicien d'Oz), les producteurs ont choisi Anne Hathaway (Les Passagers). Ceux qui ont vu cette dernière pousser la chansonnette avec Hugh Jackman lors des derniers Oscars se sont demandé quand elle serait à l'affiche d'une comédie musicale. Ce sera chose faite avec ce biopic qui est d'ores et déjà prévu d'adapter pour la scène également. Après Le Diable s'Habille en Prada, Brokeback Mountain ou encore Rachel se Marie, la carrière d'Anne Hathaway se dirige à coups sûrs somewhere over the rainbow...
Las des comédies musicales après High School Musical et Hairspray, Zac Efron vient, à la surprise générale, de se retirer du projet Footloose. Le remake de ce classique était en préparation depuis des mois avec Kenny Ortega au poste de réalisateur et Zac Efron devait reprendre le rôle titre jadis joué par Kevin Bacon. Néanmoins, sa participation à Hairspray 2 n'est (pour le moment) pas remise en cause.
Brad Pitt et Natalie Portman vont produire et partager l'affiche de Important Artifacts, l'adaptation cinématographique du roman de Leanne Shapton. Le film relatera la romance entre un photographe et un journaliste à travers les objets qui ont marqué leur histoire. 
Là-Haut (UP), le prochain film d'animation des studios PIXAR va avoir les honneurs de faire l'ouverture du 62ème Festival de Cannes. C'est la première fois qu'un dessin animé ouvre l'évènement. De plus, le film sera projeté en 3D.
Le réalisateur Bryan Singer (X-Men, Valkyrie) est pressenti pour diriger Mark Wahlberg dans un thriller baptisé Prisoners. Dans le film, le comédien prend la décision, suite à l'enlèvement de sa fille et de sa meilleure amie, d'agir seul.
Sorti samedi dernier à minuit dans les magasins américains, le DVD de Twilight bat des records. Le disque s'est vendu à plus de 3 millions d'exemplaires et rejoint le cercle très fermé des meilleures ventes de DVD de l'industrie qui comprend Transformers, The Dark Knight, Pirates des Caraïbes 3 et Harry Potter & l'Ordre du Phoenix.


La bande-annonce de la semaine : Year One

Synopsis: Jack Black et Michael Cera dans la peau (de bête) de chasseurs-cueilleurs préhistoriques qui, après avoir été bannis de leur tribu, vont voyager à travers l'Histoire de l'Humanité.
mise en ligne par Lyricis

Les images de la semaine :
De gauche à droite: Nouvelle image de Max & les Maximonstres (Where the Wild Things Are), l'adaptation du roman pour enfants par Spike JonzeMatt Damon sur le tournage de Green Zone, le nouveau film de Paul Greengrass (La Vengeance dans la Peau)   John Travolta dans la peau d'un preneur d'otage dans Pelham 123 - L'Ultime Station Amy Adams et Emily Blunt sont soeurs dans Sunshine Cleaning

Les sorties de la semaine :
Les salles de cinéma vous proposent cette semaine un programme chargé en nouveautés. On commence par le retour de Julia Roberts sur le grand écran avec Clive Owen dans la comédie d'espionnage Duplicity. Côté français, la surprise viendra peut-être de La Première Etoile, la comédie de Lucien Jean-Baptise dans laquelle famille black part au ski. John Woo nous livre le film de sa vie, Les 3 Royaumes, une oeuvre épique. Sinon, pour les plus petits, Disney nous propose Le Chihuahua de Bervely Hills, dont les héros canins ont été doublés par le Jamel Comedy Club.

Bonus :
Pour vous préparer à la sortie de Monstres contre Aliens la semaine prochaine, vous pouvez dès maintenant, installer  le widget BOB sur votre PC. Le monstre gélatineux doublé par Seth Rogen en V.O va dégouliner sur vos moniteurs. Téléchargez-le ici. Dans les bacs depuis le 25 février, une réédition en DVD des aventures de Wallace & Gromit propose le dernier court-métrage inédit des studios Aardman en plus des classiques déjà connus et adorés. Dans "Un Sacré Pétrin", les deux compères se lancent dans la boulangerie et vont être confrontés à un mystérieux criminel qui s'en prend ... aux boulangers de la ville! Un malheureux hasard. Le DVD est disponible dans les points de vente habituels et à prix dérisoire (14.99 euros) comparé à la qualité des ces petits chef-d'oeuvres.

Repost 0
Published by Kinoo - dans Brèves
commenter cet article
23 mars 2009 1 23 /03 /mars /2009 00:01

Les lunettes 3D ont timidement investies les salles de cinéma ces derniers mois. L’an passé, les spectateurs ont pu suivre Brendan Fraser dans un Voyage au Centre de la Terre en 3D, pénétrer dans le monde gothique et poétique de l’Etrange Noël de Mr Jack en 3D ou encore s’envoler vers la lune avec Fly Me To The Moon 3D. En 2009, le rythme s’accélère et la troisième dimension compte bien s’installer et pour longtemps.

Et pour ce faire, elle possède de sacrés atouts. Cela a déjà commencé en février avec le nouveau héros cabot des studios Disney, Volt, qui s’est payé le luxe d’une sortie en 3D dans les salles équipées. Le monde de l’animation est un univers idéal pour le 3D, puisqu’elle permet aux créateurs de laisser libre court à leur imagination et d’imaginer les plans les plus fous. Les artistes de Dreamworks vont d’ailleurs lâcher les créatures hautes en couleurs de Monstres contre Aliens dès le 1er avril et Jeffrey Katzemberg a déjà annoncé que tous leurs prochains films seront développés avec la 3D en tête.

De même pour Pixar, qui emmèneront les spectateurs au delà des nuages dans un voyage en maison volante avec Là-Haut (UP). Toy Story 1&2 sont déjà en cours de dépoussiérage pour permettre une ressortie 3D dans les salles à la fin de l’année, en attendant le troisième épisode. BlueSky quant à eux confronteront Scrat et compagnie aux dinosaures dans l’Âge de Glace 3. Après Pôle Express et Beowulff, Robert Zemeckis lui, nous proposera A Christmas Carol. Le futur de la 3D est résolument animé.

Mais elle ne va pas se contenter de se coltiner à un genre puisque c’est toute l’industrie du cinéma qui se lance dans l’aventure. Et pour une bonne raison : la 3D ne se pirate pas et ne se télécharge pas sur internet. Si le spectateur veut vivre l’expérience totalement, il n’a (pour le moment) pas d’autre choix que de se rendre au cinéma. C’est pourquoi, beaucoup de films en 3D vont sortir cette année. Au programme de l’horreur avec Scar 3D actuellement en salles et Meurtre à la St Valentin (sortie le 29 avril). Alexandre Aja fignole son remake de Piranhas qui verra les terribles poissons carnivores menacer le public grâce aux prouesses de la 3D, tandis qu'un escadron de cochons d'inde produits par Disney et Jerry Bruckheimmer vont tenter de sauver le monde dans G-Force (sortie le 14 octobre). Tim Burton tourne sa version d’Alice au Pays des Merveilles avec Johnny Depp en 3D relief prévue pour 2010, de même pour Peter Jackson et Steven Spielberg avec leur Tintin.

Première photo de tournage d'Avatar de James Cameron (à gauche) avec Sam Worthington (à droite)

Mais la révolution viendra probablement de James Cameron et de son Avatar. Repoussant à chaque fois les limites de son art, le réalisateur de Titanic a développé pendant six ans une nouvelle caméra HD numérique 3D pour tourner son nouveau film de science-fiction. Ce dernier mêlera prises de vue réelles avec des acteurs, des personnages animés en motion capture et de nombreux effets spéciaux. James Cameron compte bien frapper fort avec Avatar, et au vue de son C.V, on a envie de lui faire confiance. On aura la réponse en décembre. En attendant, on espère juste que la technologie ne fasse pas perdre la tête aux réalisateurs pour qu’ils n’oublient pas de se concentrer tout de même sur l’essentiel : une bonne histoire et des personnages attachants. Pour ma part, mes premières séances en trois dimensions m'ont plutôt convaincues (Bolt, Montres contre Aliens...). Contrairement aux films de parcs d'attractions, la technologie dernier cri ne donne pas mal à la tête et quand elle est bien utilisée, ça rend superbement bien. Je suis donc plutôt impatient à l'idée de ce que des mecs comme Cameron, Zemeckis, Spielberg ou Peter Jackson peuvent en tirer.
Repost 0
Published by Kinoo - dans Entertainment
commenter cet article
20 mars 2009 5 20 /03 /mars /2009 20:45

Cinq après s’être aimés et insultés dans Closer, Entres Adultes Consentants, Julia Roberts et Clive Owen refont équipe dans Duplicity. Réalisé par Tony Gilroy, remarqué l’an passé avec son premier long-métrage Michael Clayton, le film est une comédie romantique très inspirée sur fond d’espionnage industriel. Alors que les deux multinationales pour qui ils travaillent se livrent une guerre sans merci dans la course au lancement d’un produit miraculeux, Claire et Ray décident de s’associer pour monter un coup et décrocher le jackpot au  nez de leurs employeurs. Mais quand l’amour s’en mêle, tout devient évidemment plus compliqué. Scénariste sur Jason Bourne, le talent de Tony Gilroy pour mettre en scène les scénarios complexes et bien ficelés n’est plus à prouver. Doté de multiples retournements de situations et de coups d’éclat, Duplicity peut dérouter par moment, surtout au détour de quelques longueurs recalcitrantes. Mais le suspense et l’excitation de ce jeu du chat et de la souris sont parfaitement dosés et mêlés à une bonne part de glamour hollywoodien.


Un côté glamour indéniable assuré par les prestations enjouées de Julia Roberts (qui se fait trop rare ces derniers temps) convaincante et séduisante, et de Clive Owen abonné aux rôles d’espions dont le charme et la classe font des étincelles. L’alchimie entre les deux acteurs fonctionne à merveille. Ils se livrent à des performances détendues et on suit leurs manigances avec un plaisir certain. Les seconds rôles incarnés par Paul Giamatti et Tom Wilskinson, dans la peau des présidents des multinationales belliqueuses, s’en sortent avec les honneurs et inaugurent le film avec une scène de bagarre en slowmotion de quasi anthologie. Avec une partition de James Newton Howard exotique et jazzy,  Duplicity possède le charme et rappelle les films comme Thomas Crown. Efficace et divertissant, Duplicity ne révolutionnera pas le genre mais on n’en demandait pas tant après tout.
Sortie en Salles le 25.O3.O9
Ma rencontre avec Clive Owen: ici


Repost 0
Published by Kinoo - dans Cinéma
commenter cet article
20 mars 2009 5 20 /03 /mars /2009 00:01

Le débat qui revient souvent lorsqu’on se fait un cinéma ou une séance DVD, c’est sur le choix de visionner le film en VO ou en VF. Pour moi il n’y a pas photo, je suis un fervent adepte de la version originale car à mon avis, la voix d’un comédien fait partie intégrante de son jeu. On ne peut pas juger d’une performance dans son ensemble en écoutant un doublage français par dessus. Il est par exemple inconcevable de regarder Heath Ledger dans la peau du Joker en français, pareil pour Johnny Depp en Capitaine Jack Sparrow ou Willy Wonka. Dans un autre registre, la voix mythique de Marlon Brando dans Le Parrain est indissociable de sa prestation tout aussi mythique. Aussi talentueux que peuvent être les artistes doubleurs, le rendu final est souvent peu convaincant.

Evidemment le débat prend une autre tournure lorsqu’il s’agit de film d’animation. Vous pourriez penser qu’en VO ou en VF, au final ça n’a aucune importance pour un dessin animé et vous auriez tort. Les animateurs se basent sur les performances vocales des talents (qui sont souvent enregistrés mais aussi filmés pour capter leurs mimiques) pour donner la vie aux personnages. Et je ne parle pas des studios qui calquent carrément les expressions du visage des artistes pour les coller sur leurs créations (une manie chez Dreamworks : Scorcese et Angelina Jolie dans Gangs de Requins, Seinfield dans Bee Movie…). Mais pourtant, il arrive que quelques fois, la version française surpasse la version originale. Personnellement, ce fût le cas récemment pour Kuzco l’Empereur Megalo de Disney et quelques films de Pixar tels que 1001 Pattes ou Les Indestructibles pour plusieurs raisons. Un véritable travail d’adaptation est effectué pour les textes et les dialogues et sont souvent propices à des grands jeux de mots dont je suis friand.

Et puis parfois, les voix françaises choisies correspondent mieux aux personnages. C’est rare mais par exemple les voix françaises de M. Indestructible et Elastigirl ( les talentueux Marc Alfos et Déborah Perret) sont beaucoup plus pertinentes que leurs homologues américains. Et puis il y a aussi un facteur de nostalgie pour les classiques qui ont bercé notre enfance : Les Simpsons par exemple, je peux les regarder en VO comme en VF avec autant de plaisir. Sans oublier Claire Guyot qui m’avait enchanté en prêtant sa voix parlée et chantée à Ariel la Petite Sirène. Au final, la version originale reste pour moi une évidence lorsque je vais au cinéma ou me lance un DVD, sauf pour l’animation. 
Et
vous, êtes-vous plutôt VO ou VF ?

Repost 0
Published by Kinoo - dans Cinéma
commenter cet article
19 mars 2009 4 19 /03 /mars /2009 18:31

Un film français chroniqué sur le blog ? Il va neiger ce soir ! :D Plus sérieusement, j’essaierai dans la mesure du possible et de mes envies d’aller en voir plus souvent (pour Coco faut pas pousser hein !). Concernant Welcome, le bouche à oreille positif et la polémique créée autours du thème abordé m’a poussé à le voir, et je dois dire que c’est plutôt réussi. La réalisation de Philippe Lioret est sobre mais belle et souligne les moments d’émotions, parfaitement interprétés par les comédiens, dont on sent qu’ils ont été dirigés avec attention. Vincent Lindon parvient à transmettre les violentes émotions que son personnage, un maître nageur fraîchement divorcé qui décide de venir en aide à des clandestins dans la ville de Calais où il vit, renferme. La relation paternel qu’il va entretenir avec Bilal, jeune sans-papiers irakien qui va tenter de traverser la Manche à la nage pour rejoindre sa bien-aimée, demeure touchante sans pour autant céder aux ficelles faciles du larmoyant. On regrettera néanmoins une tendance au manichéisme facile (les policiers sont tous des vilains méchants sans cœur, les bénévoles sont des héros etc…) mais peut-être que la situation réelle n’en est pas loin, et une fin un brin expéditive et maladroitement amenée. A la fois révoltant et bouleversant, Welcome est un film qui fait réfléchir sans en faire des tonnes.


Repost 0
Published by Kinoo - dans Cinéma
commenter cet article
18 mars 2009 3 18 /03 /mars /2009 00:01
LES NEWS :
Des nouvelles de la future adaptation cinématographique du comic book Thor: Les aventures du super héros aux origines divines nordiques seront réalisées par Kenneth Branagh. Concernant le casting, des bruits de couloir commencent à se faire entendre. Pour incarner le héros, le nom de Alexander Skarsgård (vu dans la série True Blood) circule. A ses côtés, on parle de Josh Harnett pour incarner le méchant alors que Natalie Portman serait en négociations pour un rôle encore tenu secret. Affaire à suivre...
En promotion pour Drag Me To Hell, Sam Raimi a lâché quelques bribes d'informations concernant Spiderman 4. Contrairement aux précédentes rumeurs, il ne tournera pas le 4ème et le 5ème épisode à la suite. Tobey McGuire rempilera sous le masque tandis que Kirsten Dunst est encore en négociations. Cependant pour le réalisateur, il est inconcevable de tourner le film sans elle. La sortie du film est prévue pour le 6 mai 2011.
Après l'Agence Tous Risque, c'est au tour d'une autre série culte des années 80 de passer à la moulinette du remake. McGuyver aura donc les honneurs du grand écran et sera produit par la New Line. On ne sait pas si Richard Dean Anderson fera partie du projet pour passer le flambeau à un nouvel expert de la bricole et de la débrouille.
Remake encore avec la Warner qui va porter au cinéma la nouvelle effrayante de Stephen King, It. L'oeuvre avait déjà été portée à la télévision avec Tim Curry dans le rôle mythique du clown qui a alimenté nombre de mes cauchemars.
Mickey Rourke et Scarlett Johansson ont officiellement rejoint le casting d'Iron Man 2 dont le tournage devrait commencer dans les prochaines semaines. Ils joueront respectivement Crimson Dynamo, un rival de Tony Stark carburant au nucléaire, et la Veuve Noire, une redoutable espionne russe. Samuel L. Jackson rempilera aussi dans le rôle de Nick Fury que l'on avait apercu après le générique du premier film.
Alors que le deuxième épisode sortira dans les salles françaises le 8 juillet prochain, la Paramount vient d'annoncer que Transformers 3 est d'ores et déjà programmé pour une sortie à l'été 2012 aux USA. Pas de confirmation concernant le casting mais Michael Bay devrait être de retour derrière la caméra.


La bande-annonce de la semaine : Harry Potter & le Prince de Sang Mêlé

mise en ligne par Lyricis

Les images de la semaine :
De gauche à droite: Clint Eastwood dirige Matt Damon dans son prochain film, The Human FactorRobert Pattinson profite d'une pause cigarette pendant le tournage de New Moon, le second volet de la saga Twilight  Mia Wasikowska, la nouvelle Alice au Pays des Merveille selon Tim Burton Après Quantum of Solace, Olga Kyrulenko devient bestiale, sur le plateau de Centurion de Neil Jordan

Les sorties de la semaine :
Les salles françaises vont être investies par le Coco de Gad Elmaleh et devraient être remplies au vue de la popularité du comique. Pour ma part, j'irai voir Une Nuit à New York avec Michael Cera histoire de me rappeler des souvenirs de la Grosse Pomme. Sinon, Far North avec Michelle Yeoh et Sean Bean semble prometteur.

Bonus :
En attendant la sortie de Ponyo sur la Falaise le 8 avril prochain (mais vous pouvez déjà lire ma critique ici), les plus impatients peuvent d'ores et déjà se rendre au Cinéaqua du Trocadéro à Paris pour y découvrir une exposition dédiée à l'univers de Myazaki. Dans le cadre idéal des nombreux aquariums du site, des oeuvres originales du studio seront exposées. De nombreux ateliers interactifs et des projections de Porco Rosso, Mon Voisin Totoro ou Kiki la Petite Sorcière complètent cet alléchant programme. Pour plus d'infos cliquez par ici. Par ailleurs, amateurs de cinéma, venez partager votre passion sur la plateforme communautaire entièrement consacré au 7ème art baptisée Cinéfriends. Dernière chose: Bravo à Sébastien M. qui a remporté le concours OSS 117 et qui assistera donc à la projection du film en avant-première et en présence de Jean Dujardin.

Repost 0
Published by Kinoo - dans Brèves
commenter cet article