Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 mars 2009 3 18 /03 /mars /2009 00:01
LES NEWS :
Des nouvelles de la future adaptation cinématographique du comic book Thor: Les aventures du super héros aux origines divines nordiques seront réalisées par Kenneth Branagh. Concernant le casting, des bruits de couloir commencent à se faire entendre. Pour incarner le héros, le nom de Alexander Skarsgård (vu dans la série True Blood) circule. A ses côtés, on parle de Josh Harnett pour incarner le méchant alors que Natalie Portman serait en négociations pour un rôle encore tenu secret. Affaire à suivre...
En promotion pour Drag Me To Hell, Sam Raimi a lâché quelques bribes d'informations concernant Spiderman 4. Contrairement aux précédentes rumeurs, il ne tournera pas le 4ème et le 5ème épisode à la suite. Tobey McGuire rempilera sous le masque tandis que Kirsten Dunst est encore en négociations. Cependant pour le réalisateur, il est inconcevable de tourner le film sans elle. La sortie du film est prévue pour le 6 mai 2011.
Après l'Agence Tous Risque, c'est au tour d'une autre série culte des années 80 de passer à la moulinette du remake. McGuyver aura donc les honneurs du grand écran et sera produit par la New Line. On ne sait pas si Richard Dean Anderson fera partie du projet pour passer le flambeau à un nouvel expert de la bricole et de la débrouille.
Remake encore avec la Warner qui va porter au cinéma la nouvelle effrayante de Stephen King, It. L'oeuvre avait déjà été portée à la télévision avec Tim Curry dans le rôle mythique du clown qui a alimenté nombre de mes cauchemars.
Mickey Rourke et Scarlett Johansson ont officiellement rejoint le casting d'Iron Man 2 dont le tournage devrait commencer dans les prochaines semaines. Ils joueront respectivement Crimson Dynamo, un rival de Tony Stark carburant au nucléaire, et la Veuve Noire, une redoutable espionne russe. Samuel L. Jackson rempilera aussi dans le rôle de Nick Fury que l'on avait apercu après le générique du premier film.
Alors que le deuxième épisode sortira dans les salles françaises le 8 juillet prochain, la Paramount vient d'annoncer que Transformers 3 est d'ores et déjà programmé pour une sortie à l'été 2012 aux USA. Pas de confirmation concernant le casting mais Michael Bay devrait être de retour derrière la caméra.


La bande-annonce de la semaine : Harry Potter & le Prince de Sang Mêlé

mise en ligne par Lyricis

Les images de la semaine :
De gauche à droite: Clint Eastwood dirige Matt Damon dans son prochain film, The Human FactorRobert Pattinson profite d'une pause cigarette pendant le tournage de New Moon, le second volet de la saga Twilight  Mia Wasikowska, la nouvelle Alice au Pays des Merveille selon Tim Burton Après Quantum of Solace, Olga Kyrulenko devient bestiale, sur le plateau de Centurion de Neil Jordan

Les sorties de la semaine :
Les salles françaises vont être investies par le Coco de Gad Elmaleh et devraient être remplies au vue de la popularité du comique. Pour ma part, j'irai voir Une Nuit à New York avec Michael Cera histoire de me rappeler des souvenirs de la Grosse Pomme. Sinon, Far North avec Michelle Yeoh et Sean Bean semble prometteur.

Bonus :
En attendant la sortie de Ponyo sur la Falaise le 8 avril prochain (mais vous pouvez déjà lire ma critique ici), les plus impatients peuvent d'ores et déjà se rendre au Cinéaqua du Trocadéro à Paris pour y découvrir une exposition dédiée à l'univers de Myazaki. Dans le cadre idéal des nombreux aquariums du site, des oeuvres originales du studio seront exposées. De nombreux ateliers interactifs et des projections de Porco Rosso, Mon Voisin Totoro ou Kiki la Petite Sorcière complètent cet alléchant programme. Pour plus d'infos cliquez par ici. Par ailleurs, amateurs de cinéma, venez partager votre passion sur la plateforme communautaire entièrement consacré au 7ème art baptisée Cinéfriends. Dernière chose: Bravo à Sébastien M. qui a remporté le concours OSS 117 et qui assistera donc à la projection du film en avant-première et en présence de Jean Dujardin.

Repost 0
Published by Kinoo - dans Brèves
commenter cet article
17 mars 2009 2 17 /03 /mars /2009 00:00

Après Mononoke, Chihiro, Totoro et conssort, Hayao Miyazaki nous plonge cette fois dans un univers magique sous l’océan avec Ponyo sur la Falaise. Sorte de Petite Sirène à la sauce nippone, le film est encore une très belle réussite de la part du Walt Disney japonais. La poésie est encore une fois au rendez-vous et n’est que renforcée par l’animation et le dessin entièrement réalisé à la main. A l’heure des images de synthèses impeccables et de la 3D qui en met plein la vue, les œuvres animées traditionnellement de Miyazaki sont comme une bouffée d’air frais dont les imperfections en sont les atouts. Ponyo relate une touchante histoire d’amour entre deux enfants de cinq ans, l’un est un petit garçon passionné par l’océan qui s’appelle Susuke, l’autre une créature magique venue du fond des mers baptisé Ponyo. Cette dernière est adorable et diablement attachante et rappelle beaucoup la petite Mei de Totoro.


Les thèmes chers à Miyazaki sont bien présents : l’écologie (avec ces multiples plans sur les ordures polluant la mer, habitat de Ponyo), la famille (avec la figure du père absent, au large), la mythologie (à travers les parents de Ponyo, dieux des océans)… et le tout est traité avec une grande intelligence et simplicité. L’univers marin de Ponyo est visuellement très riche, on ne sait vraiment pas où donner de la tête face à la faune impressionnante de poissons fantaisistes et préhistoriques aux couleurs chatoyantes. Les détails sont fourmillants (les plus petits planctons sont dessinés !). La partition musicale de Joe Hisaishi est enivrante et participe à instaurer la poésie dans les scènes intimistes et tendres (où les deux enfants s’amusent et apprennent à se connaître) ou plus éblouissantes, à l’instar de celle de la tempête. Moins complexe et sombre qu’un Chihiro ou qu’une Princesse Mononoke, Ponyo sur la Falaise est une œuvre tendre et charmante qui prouve le génie de Myazaki pour embarquer le public, de 7 à 77 ans, dans des mondes imaginaires pourtant bien ancrés dans la réalité du quotidien, le tout grâce à quelques coups de crayons magiques.
Sortie en Salles le 08.04.09

Repost 0
Published by Kinoo - dans Cinéma
commenter cet article
13 mars 2009 5 13 /03 /mars /2009 17:33

Pour la promotion de Duplicity, Clive Owen et Julia Roberts étaient à Paris. J’ai eu l’immense honneur de rencontrer le premier en interview mais pas la deuxième (ça aurait été quelque chose quand même, maybe next time !). Pour moi, Clive Owen est un des acteurs les plus talentueux de sa génération. Il a joué dans trois de mes films favoris : Closer, Inside Man et Children of Men. Et puis il a une filmographie assez béton. Outre le fait d’avoir tourné sous la direction de Mike Nichols ( et d'avoir décroché le Golden Globe du Meilleur Second Rôle Masculin) ou de Spike Lee, il a également été l’un des héros de Sin City de Robert Rodriguez (on se souvient du sale quart d’heure qu’il fait passer à Benicio Del Toro dans les chiottes), tenu tête à Cate Blanchett dans Elizabeth : l’Âge d’Or et décroché le premier rôle du blockbuster Le Roi Arthur produit par Bruckheimmer. Et c’est pas prêt de s’arrêter puisqu’il est à l’affiche ce mois-ci de deux films : Duplicity le 25 mars et L’Enquête avec Naomi Watts actuellement en salles. A noter aussi qu'il est l'égérie du parfum Hypnôse de Lancôme. Bref, rencontrer le bougre en vrai c’était une occasion à ne pas rater.

Les rôles de Clive Owen: Sous l'armure du Roi Arthur - Avec Natalie Portman dans Closer - Noir & blanc dans Sin City - Post-apocalyptique dans Les Fils de l'Homme

Physiquement, il en impose le Clive Owen : visage bien dessiné, regard perçant et ténébreux, la chemise blanche entrouverte laissant apparaître sa pilosité, bref un concentré de testostérone en puissance. Très gentil, on sent quand même qu’il faut pas le chercher le Clive. Comme à mon habitude, je lui demande en entrant si tout se passe bien et si il a eu le temps de profiter de la ville. Il me répond que tout va bien et que c’était la deuxième fois en quelques semaines qu’il venait à Paris mais qu’à chaque fois il a un planning trop serré pour pouvoir en profiter. J’attaque ma première question en lui demandant comment se sont passé les retrouvailles avec Julia Roberts, qu’il a aimé et surtout bien insulté dans Closer, Entres Adultes Consentants. « Il y a eu beaucoup moins d’insultes sur Duplicity », me dit-il en rigolant, « malgré les apparences de Closer, Julia et moi avions pris énormément de plaisir et beaucoup rigolé sur le tournage. Quand j’ai su qu’elle avait signé pour ce film, j’ai tout de suite dit oui à l’idée de travailler avec elle ». Il continue à faire l’éloge de l’actrice qui selon lui est très professionnelle.


Dans le film, il joue un espion industriel et on assiste à la guerre sans merci que se livrent les grosses firmes pour conserver leurs secrets. Je lui demande si il trouve des similarités entre cet univers et celui des studios hollywoodiens. Ce à quoi il me répond qu’il ne pense pas que ça aille aussi loin. Il me confie également qu’il a décroché le rôle grâce à George Clooney qui l’a présenté au réalisateur Tony Gilroy (à qui l’on doit le film Michael Clayton) lors d’une soirée à New York. Avant de partir, je lui demande où en est le projet Inside Man 2 avec Spike Lee. « Le scénario devrait être terminé très bientôt et selon sa qualité je serai de retour avec Jodie Foster et Denzel Washington. Nous sommes en tout cas très excité à l’idée d’une suite. ». Moi aussi pardi ! Une petite photo du monsieur pour immortaliser le moment (en haut du billet) et je repars sous le soleil printanier de Paris en repensant à ce face à face des plus agréable.

La photo de Clive Owen en taille réelle sur ma galerie FlickR: cliquez ici
Duplicity: En salles le 25.O3.O9
L'Enquête: Actuellement dans les salles

Repost 0
Published by Kinoo - dans Rencontres
commenter cet article
13 mars 2009 5 13 /03 /mars /2009 00:01
Dans cette nouvelle rubrique, je chroniquerai des films qui ne font pas l’actualité mais qui trônent dans ma dvdthèque, au gré de mes visionnages. Bienvenue dans mon ciné-club !

The Mask fait partie de ces films avec lesquels j’ai grandi, un classique parmi les classiques. C’est aussi le film qui a révélé les grimaces de Jim Carrey et la plastique de Cameron Diaz au grand public. Mais c’était surtout une vitrine extraordinaire pour les progrès technologiques de l’époque en matière d’effets visuels. Mais ces derniers sont au service d’un scénario bien ficelé (même si pas très original dans la construction) et de personnages attachants, à commencer par son héros. Stanley Ipkiss, employé de banque paumé, va voir sa vie transformée lorsqu’il tombe sur un mystérieux masque aux pouvoirs démesurés. Véritable hommage en trois dimensions aux cartoons de Tex Avery, l’illustration des pouvoirs du Mask sont propices à des images marquantes et aujourd’hui cultes : Les yeux de Stanley sortant de leur orbite, sa mâchoire tombant sur la table et sa tête se transformant en loup fou à la vision de la belle Tina au Coco Bongo Club en est une. Un délire visuel qui n’a pas trop vieilli si on met de côté certains effets douteux, grâce à l’interprétation sans faille et haute en couleur de sa tête d'affiche.


Le film est bien rythmé et sans temps mort et se suit toujours avec grand plaisir, notamment pour les scènes mythiques de danse ou les métamorphoses délirantes du héros, qui rivalisent sans problèmes avec celles du Génie de l’Aladdin de Disney. L’élasticité du visage de Jim Carrey a sûrement été un atout pour les technicien d’ILM qui ont dû trimé dur pour créer les innombrables plans numériques qui parsèment le film. Mais le résultat est là, The Mask fait figure de film culte des années 90 et de véritable avancée dans le monde des effets spéciaux, au même titre que Jurassic Park ou Terminator 2. Un spectacle exhubérant, à l'image de son personnage, dans lequel tout est possible. Splendiiide!


Repost 0
Published by Kinoo - dans Cinéma
commenter cet article
12 mars 2009 4 12 /03 /mars /2009 00:03
Après des semaines d'attente, j'ai enfin reçu la semaine dernière, le DVD de RENT Filmed Live On Broadway. Comme son titre l’indique, c’est une représentation de la comédie musicale RENT capturée en vidéo. Mais pas n’importe laquelle, c’était la dernière représentation avant que le spectacle ne baisse le rideau pour de bon au Nederlander Theatre le 7 septembre dernier. J’attendais ce DVD avec impatience pour me replonger dans l’univers de crée par Jonathan Larson, revoir la mise en scène ingénieuse, l’ultime cast se donner à fond et réentendre les chansons toujours aussi poignantes et être ému comme je l’ai été à New York.

Les images du DVD sont très belles, bien filmées, elles permettent de voir des détails qui nous auraient échappés en live. A l'instar de la scène très riche de Christmas Bells. Les gros plans sont appréciables et permettent de saisir au mieux les émotions et le jeu des comédiens, ce qui n’est pas des plus aisé lorsqu’on est assis dans la salle. L’ensemble restitue bien l’atmosphère du show mais ne vaudra jamais l’expérience de le vivre en live évidemment. Néanmoins, la captation est de très bonne qualité et souligne bien les points forts de l’œuvre. Les performances mises en boîte sont d’excellente facture et dont certaines se détachent : One Song Glory chanté par Will Chase est d’une rare intensité, La Vie Bohème est tout aussi déjantée que sur scène grâce à l’énergie de la troupe et d’Adam Kantor dans le rôle de Mark, Renee Elise Goldsberry fait une Mimi parfaite etc…

Des photos du tournage: Adam Kantor (Mark) sur la table pendant "La Vie Bohème" - Justin Johnson & Michael McElroy (Angel & Collins) chantant "I'll Cover You" - Renee Elise Goldsberry devant la caméra pendant "Without You"

L’immersion est poussée jusqu’au bout avec les dix minutes d’entracte qui sont bel et bien présentées sur le DVD (on voit en fait la scène et les techniciens s’afférer à préparer le second acte). Enfin, à la fin du spectacle, on a droit à une reprise de Seasons of Love avec les membres du casting original (manquent à l’appel Idina Menzel, Taye Diggs, Adam Pascal…), riche en émotions et larmes. Dans la catégorie des bonus, on retrouve quelques reportages courts mais bien ficelés. Final Days on Broadway suit les comédiens et l’équipe de Rent dans les derniers jours du spectacle. On se rend compte à quel point le show a pu touché les gens, très émouvant. Deux sujets sur le mur du théâtre recouvert de mots et de graffitis des fans et des spectateurs, ainsi que sur la dernière loterie qui permettait au public d’acquérir des places à 20 dollars via un tirage au sort. On regrettera qu’ils n’aient pas inclus des images du show de l’original cast en bonus, ça aurait été vraiment complet. Bref, pour les amateurs de comédie musicale, c’est un achat obligatoire, encore plus si vous êtes un(e) Renthead. Bien sûr, ça ne remplacera jamais le fait de le voir en vrai, dans la salle, mais ça reste un excellent moyen d’avoir sa dose de Rent chez soi, à n'importe quel moment.

Le DVD (zone 1: recquiert un lecteur compatible) est disponible sur Amazon.com et DvdPacific.com (je vous recommande le deuxième très efficace et peu onéreux même avec les frais de port).
Repost 0
Published by Kinoo - dans Musicals
commenter cet article
11 mars 2009 3 11 /03 /mars /2009 00:01
LES NEWS :
Le réalisateur Kevin Smith (Clerks, Dogma) a débauché Bruce Willis et Tracy Morgan (de la série 30 Rock) pour son prochain film, A Couple of Dicks. Willis et Morgan interprèteront un duo de flics chargés de retrouver une carte de collection sur le base-ball datée de 1952 et qui a été volée. La Warner produit et la sortie est prévue en juin 2010.
Le groupe d'électro français Daft Punk a été embauché par Disney pour composer le score de Tron 2.0, la suite du film culte des années 80. Jeff Bridges sera de retour et les rumeurs veulent qu'il soit rajeuni grâce à la technologie numérique utilisée dans Benjamin Button. 
Le remake américain du Dîner de Cons (qui aura pour titre Dinner for Schmuks) a trouvé son casting.  Au poste de réalisateur, on retrouve Jay Roach à qui l'on doit Mon Beau Père & Moi. Pour reprendre les rôles de Jacques Villeret et Thierry Lhermitte, les producteurs ont jeté leur dévolu sur Steve Carell (Max la Menace, The Office) et Paul Rudd (Les Grands Frères, Friends).
Désormais oscarisé, Sean Penn croule sous les propositions. L'acteur est actuellement en négociations pour tenir le rôle principal de Cartel, un thriller se déroulant dans le milieu des cartels de la drogue au Mexique. L'interprète de Harvey Milk pourrait également avoir pour partenaire Naomi Watts dans le prochain film de Doug Liman, Fair Game.
La franchise des Quatre Fantastiques devrait subir un reboot à l'instar de Hulk l'an dernier. Peu satisfait du ton des deux films sortis jusqu'alors, les studios de la Fox plancheraient sur un nouveau départ à donner à la franchise: nouveau réalisateur, nouvelle trame, nouveaux acteurs. Exit donc Jessica Alba et Chris Evans en combinaisons moulantes.
On vous l'avait annoncé il y a quelques semaines, la nouvelle a été confirmée hier: la jeune comédienne Dakota Fanning (vue dans La Guerre des Mondes et récemment dans Push) est officiellement confirmée au casting du second volet de la saga Twilight, New Moon.
Hugh Grant et Sarah Jessica Parker seront tous les deux à l'affiche de la comédie romantique Did You Hear About the Morgans? Les deux acteurs interprèteront un couple contraint de déménager après avoir été témoin d'un meurtre.



La bande-annonce de la semaine : Public Enemies


mise en ligne par Lyricis

Les images de la semaine : Spécial tournages
De gauche à droite: Jake Gyllenhaal en costume sur le plateau de Prince of Persia Angelina Jolie vire au blond pour le tournage de Salt Jude Law et Robert Downey Jr en pleine enquête dans le Sherlock Holmes de Guy Ritchie Denzel Washington sur le tournage de The Book of Eli

Les sorties de la semaine :
Cette semaine dans les salles, Clive Owen et Naomi Watts mènent l'Enquête (The International) dans le film du réalisateur du Parfum. Anne Hathaway embarque pour un thriller fantastique dans Les Passagers tandis que le cinéma français devient polémique dans Welcome avec Vincent Lindon, film de Philippe Lioret traitant du sort des réfugiés de Calais.

Bonus :
Les héros du prochain film d'animation Dreamworks, Monstres contre Alien
s, ont ouvert leur propre blog des monstres. Au programme: des articles rédigés par Genormica, le Maillon Manquant, Dr Cafard et B.O.B ainsi que de nombreux goodies et un concours pour remporter des lots monstrueux. Blog toujours, celui du film Blanc Comme Neige qui vous permet de suivre toutes les étapes du tournage en compagnie de Louise Bourgoin et François Cluzet.

Concours:

Repost 0
Published by Kinoo - dans Brèves
commenter cet article
10 mars 2009 2 10 /03 /mars /2009 21:00

Dans l’Enquête, Clive Owen joue un agent d’Interpol qui fait équipe avec Naomi Watts, pour tenter de déjouer les plans de l’une des plus grandes institutions financières du monde en mettant sous les projecteurs leurs activités illégales. Un pitch qui trouve toute son ampleur en pleine période de crise financière et dont le réalisateur du Parfum a souhaité en tirer un thriller haletant et diablement efficace. Loin des effets de style tape à l’œil d’un Jason Bourne ou d’un James Bond version Daniel Craig, le film de Tom Tykwer prend son temps pour installer le conflit et se rapprocherait plus d’un Syriana ou d’un Michael Clayton. La première partie se concentre sur ces personnages qui doivent faire face à la pression de leur travail et aux erreurs commises par le passé qui continuent de les hanter, pour avancer dans leur enquête présente. Clive Owen est toujours aussi chargé en testostérone et assure dans ce rôle intense d’un agent désabusé et fatigué mais qui reste néanmoins déterminé à aller jusqu’au bout. A côté, Naomi Watts a bien du mal à tirer son épingle du jeu dans un rôle somme toute assez simpliste.


Offrant une réflexion perturbante sur le rôle des banques dans les enjeux du monde, le film présente également de très bonnes idées pour instaurer une atmosphère oppressante (l’architecture du Q.G de la banque…). Moins convaincant pour filmer les dialogues (qui sombrent souvent dans l'ennui), le réalisateur se rattrape sur les scènes d’action et de poursuite (la filature du suspect dans New York), moins présentes que ce que nous laissaient penser la bande-annonce ou les affiches. Mais la scène de fusillade qui se déroule dans l’immense rotonde du musée Guggenheim à New York vaut à elle seule le détour. Cette dernière offre un condensé nerveux d’adrénaline dans lequel Clive Owen fait face à une meute de mercenaires armés jusqu’aux dents, se livrant bataille au milieu de civils apeurés. Une belle leçon de mise en scène qui en fait le climax du film. Les différentes étapes de l’enquête, aux quatre coins du globe (Berlin, Milan et Istanbul), se suivent également sans ennui malgré quelques longueurs en chemin. Le cinéaste parvient à capturer l’attention du spectateur en le mettant au cœur de la réflexion.


Repost 0
Published by Kinoo - dans Cinéma
commenter cet article
10 mars 2009 2 10 /03 /mars /2009 13:37

Amateurs de sensations fortes et de sueurs froides pas trop regardant sur le scénario ou le jeu des acteurs, The Unborn est fait pour vous. Réalisé par le scénariste de Batman Begins et de The Dark Knight, le film manque pourtant cruellement de génie et d’originalité. Partant d’un pitch de base qui voit l’héroïne hantée par des cauchemars et un fantôme qui tirent leurs origines de son passé mystérieux et plein de secrets, The Unborn accumule les scènes de frayeur sans éclats. Révélée par Cloverfield, Odette Yustman (aux airs de Megan Fox) s’époumone en petite tenue tandis que Cam Gigandet reste toujours aussi mono expressif que dans Twilight. On se demande bien ce qui a poussé Gary Oldman à figurer au casting de ce film embarassant (c’est la crise ma petite dame !). Bref, le casting n’est certainement pas aidé par une direction d’acteurs totalement absente. Côté frissons, les vieilles ficelles du genre sont tirées sans génie (apparitions surprises, volume sonore capricieux…), et sont pour la plupart risibles. A la décharge du film, le rythme reste toujours constant et ne subit aucune baisse de régime. Loin du talent d’un Alexandre Aja (La Colline a des Yeux), David Goyer livre un produit de consommation pour un public pas difficile qui ne se pose pas trop de question. Un navet en bonne et due forme.
Sortie en salles: 11.O3.O9

Repost 0
Published by Kinoo - dans Cinéma
commenter cet article
6 mars 2009 5 06 /03 /mars /2009 20:07

La saison des récompenses est à peine bouclée qu’il faut déjà penser à la saison des blockbusters. Et à l’instar de l’année dernière, 2009 sera très chargée. Les studios ont encore sortis les grosses machines : suites, préquelles, gros castings, reboot de franchises… Rien n’est laissé au hasard pour attirer les spectateurs en masse dans les salles. Les festivités vont commencer le 29 avril avec le retour du mutant aux griffes d’adamantium. Dans X-Men Origins : Wolverine, Hugh Jackman reprend du poil de la bête pour dévoiler au public les origines de son personnages. Action spectaculaires et pectoraux saillants devraient être au rendez-vous. La qualité aussi puisqu’on retrouve aux commandes Gavin Hood, à qui l’on doit Mon Nom Est Tsotsi. J.J Abrams relance la franchise Star Trek en la mettant à la portée de tous, et pas seulement des trekkies. Au menu dans les salles le 6 mai prochain, un nouveau casting (mais on parle de caméos des anciens) avec entre autre Zachary Pinto (le Silar de Heroes), des scènes de bravoure et beaucoup d’effets spéciaux.

Le 13 mai, Tom Hanks tentera de déjouer un complot terroriste contre la Vatican dans la peau de Robert Langdon, dans Anges & Demons, la suite du Da Vinci Code. Toujours réalisé par Ron Howard et avec Ewan McGregor en éminent membre du clergé, on espère un film plus inspiré que le premier opus. Déjà un bon point: Tom Hanks n'a pas ressorti sa coupe de cheveux ridicule du premier film. La semaine suivante, Ben Stiller est à nouveau de garde dans La Nuit au Musée 2, avec l’aide d’un casting de premier choix (Amy Adams, Alain Chabat, Robin Williams…). Effets spéciaux et gags familiaux seront au programme. N’oubliez pas le guide ! McG relance la franchise Terminator avec Christian Bale dans la peau de John Connor, leader de la résistance humaine. Un parfum d’apocalypse plane sur Terminator Renaissance, avec son lot de scènes d’action bien bourrin (on parle même d’une apparition de Schwartzy !). Le film a déjà bénéficié d'un coup de pub conséquent grâce au coup de sang de Christian Bale sur le plateau, déblatérant des "fuck" à tout bout de champs.


Il sera encore question de Christian Bale dans le dernier film très attendu de Michael Mann (Heat) puisqu’il y jouera un agent fédéral aux trousses de Johnny Depp, alias John Dillinger, un célèbre braqueur de banques des années 30. On retrouvera également Marion Cotillard au casting de Public Enemies, dans les salles le 24 juin. Le mois de juillet sera inauguré par le retour des héros givrés de l’Âge de Glace 3, qui seront cette fois aux prises avec des dinosaures. Michael Bay roulera à nouveau des mécaniques avec ses robots géants dans Transformers : La Revanche. Toujours plus fort, plus explosif, plus de transformations, plus de combats et plus de Megan Fox ! Michael Bay a l’air en forme. L’attente pour les fans a été longue, prévu initialement pour novembre 2008, Harry Potter et le Prince de Sang Mêlé sortira finalement sur nos écrans le 15 juillet et promet une aventure encore plus sombre que les précédents, malgré le fait que ce soit toujours David Yates derrière la caméra (redonnez-nous un Alfunso Cuaron !). Après avoir fait fondre le monde avec WALL-E, les studios Pixar prennent de la hauteur avec UP/Là-Haut, l’histoire d’un vieux monsieur qui s’évade en accrochant des ballons à sa maison. Poésie à la Myazaki et sublimes images sont d’ores et déjà prévues, mais on s’attend bien sûr à être surpris à nouveau, comme d’habitude avec les studios de la lampe de bureau.

Le réalisateur de La Momie s’attaque au plus patriotique des jouets avec G.I Joe : Le Réveil du Cobra. Le commando d’élite qui regroupera entre autre Dennis Quaid, Channing Tatum et Sienna Miller en découdra avec une sombre organisation terroriste qui menace l’humanité. Pas d’originalité dans le pitch, mais le film s’annonce déjà comme un divertissement dopé à l’adrénaline (7 blessés sur le tournage parmi les cascadeurs !). Disney ne semble plus se passer de Dwayne Johnson et l’envoie sur La Montagne Ensorcelée, un remake d’un classique de la maison où science-fiction et comédie se mêlent allègrement. La surprise de l’été ? Très attendu en tout cas, les Inglorious Basterds de Tarantino qui devraient jouir d’une présentation au Festival de Cannes avant la sortie en salles le 19 août. Brad Pitt annonce déjà un film très sanglant, rien de tel pour faire monter l’impatience. L’été va être chargé comme vous pouvez le constater. Si la météo s’avère capricieuse, le public n’aura que l’embarras du choix pour se réfugier dans les salles obscures. Pour ma part, j’attends le nouveau Pixar, Wolverine et Public Enemies de pied ferme. Et vous ?

Découvrez les dernières bandes-annonces des films les plus attendus, fraîchement révélées cette semaine: Star Trek: cliquez ici - Harry Potter & le Prince de Sang Mêlé: cliquez ici  - X-men Origins: Wolverine: cliquez ici
Repost 0
Published by Kinoo - dans Cinéma
commenter cet article
6 mars 2009 5 06 /03 /mars /2009 18:13



Des graphistes et animateurs se sont amusés à réaliser le générique d'un dessin animé Watchmen, si ces derniers avaient été mis à la sauce Hanna Barbera. Ozymandias et son lynx génétiquement modifié en ersatz de Sammy et Scooby Doo ? Dr Manhattan qui se transforme en voiture ? Kitschissime mais tellement bon, voici le cauchemar d'Alan Moore devenu réalité. A voir !
Repost 0
Published by Kinoo - dans Fun!
commenter cet article