Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 février 2009 1 23 /02 /février /2009 00:09

L’événement Watchmen est plus proche que jamais et pour marquer le coup, le blog vous propose la Watchmen Week durant laquelle vous pourrez lire des billets thématiques autour du film et du roman graphique. Vous pourrez donc lire la critique du film en avant-première dès mardi soir, mais aussi cette semaine: une rétrospective des adaptations cinématographiques des oeuvres d'Alan Moore, les meilleurs films de superhéros et surtout ma rencontre avec l'équipe du film (les Watchmen themselves et Zack Nyder).

Et pour bien débuter, IBWK vous propose de gagner 10 places de cinéma (5x2 places) pour aller voir le film dès sa sortie en salles, en répondant à deux petites questions de rien du tout :

Quel est le vrai nom de Rorschach ?
1. Walter Elias Kojack
2. Walter Joseph Kovacs
3. Walter Joseph Korbak


Lequel de ces trois films n'est pas une adaptation cinématographique d'une oeuvre d'Alan Moore?
1. From Hell
2. V pour Vendetta
3. Sin City

Question bonus: Combien de personnes répondront correctement aux questions ci-dessus au jour du 02 mars ?

Envoyez vos réponses, ainsi que vos coordonnées (nom & adresse postale) à concours.ibwk@gmail.com  Vous avez jusqu’au 02 mars.

CONCOURS CLOS
Repost 0
Published by Kinoo - dans ETC...
commenter cet article
20 février 2009 5 20 /02 /février /2009 22:00
Je ne m'en lasse pas. Bon Week-end !
Repost 0
Published by Kinoo - dans Fun!
commenter cet article
19 février 2009 4 19 /02 /février /2009 21:20

Après le choc de Requiem For a Dream, Darren Aronofsky ressuscite Mickey Rourke dans The Wrestler. A travers l’histoire de ce catcheur professionnel en quête de rédemption et de sa gloire passée, c’est la vie de l’acteur qui est mise en scène. Star de la lutte dans les années 1980, Randy « Le Bélier » Robinson vit aujourd’hui en se donnant en spectacle, jusqu’à ce qu’un combat particulièrement violent l’oblige à prendre sa retraite. Hors du ring, le lutteur a bien du mal à trouver un sens à sa vie et peine à encaisser la solitude qu’est sa vie. Filmé sans fioritures, The Wrestler parvient à saisir toutes les subtilités de la performance magistrale de Mickey Rourke. Dans les joies du quotidien, la solidarité entres lutteurs, son amitié avec une stripteaseuse (l’excellente Marisa Tomei), sa relation perdue avec sa fille, l’acteur offre un jeu percutant de naturel qui ne laissera personne indifférent. On sent également un grand respect pour le monde du catch, tant décrié. Les scènes de combat sont aussi violentes que les scènes du quotidien sont touchantes. C’est la grande force du film, avoir su peindre un portrait réaliste et émouvant d’un personnage vulnérable sous sa carapace herculéenne. Le rôle d’une vie pour Mickey Rourke dont la carrière fait très largement écho à celle de Randy Robinson. Le discours final du personnage sur le ring, déclarant son amour pour le public met d’ailleurs K.O de par sa sincérité (l’acteur a lui-même écrit le texte). A voir absolument !

Repost 0
Published by Kinoo - dans Cinéma
commenter cet article
19 février 2009 4 19 /02 /février /2009 08:00

C’est sûrement l’homme qui peut se targuer d’avoir bercer une génération au son de ses mélodies. « Partir Là-bas », « La Belle et la Bête », « L’Air du Vent », « Sous l’Océan », « Ce Rêve Bleu »... Encore aujourd’hui, les chansons d’Alan Menken résonnent encore dans nos oreille en nous insufflant un grand vent de nostalgie et de magie. Derrière ce nom, se cache le compositeur des musiques les plus remarquables du panthéon Disney.Mais avant de rejoindre les studios de la souris, le jeune Menken faisait équipe avec son acolyte Howard Ashman avec qui il a crée et écrit la comédie musicale The Little Shop of Horrors, plus tard adapté en film par Frank Oz avec Steve Martin. Il s’est rapidement fait un nom dans le monde du théâtre pour lequel il a d’ailleurs écrit la partition d’une adaptation d’Un Conte de Noël de Dickens, devenue une tradition des fêtes à New York.

 Dans une impasse créative forte, les studios Disney débauchent Menken et Ashman afin de redorer leur blason. Ces derniers décident d’insuffler la formule Broadway dans les films et ceci s’avèrera la recette magique comme l’a démontré le triomphe réservé à La Petite Sirène en 1989, dont la chanson « Sous l’Océan » et la musique ont été récompensées par deux Oscars. Les deux musiciens réitèrent l’exploit en 1992 avec La Belle et la Bête, un véritable musical animée, où leur talent créatif a eu carte blanche. Encore une fois, les Oscars ont récompensé la musique et la chanson « Beauty and the Beast ». La mort tragique d’Howard Ashman ternira l’ascension vers le succès, Menken perdait son partenaire avec qui il avait donné « sa voix à une sirène et son âme à une bête »*. Les chansons de Menken et Ashman avaient le don de retranscrire les émotions et les rêves des personnages, de faire avancer l’histoire en l’espace de quelques notes, de nous emmener dans des mondes imaginaires où un chandelier se fait maître de cérémonie d’un cabaret culinaire, où une sirène rêve du monde des humains, où une Belle se rapproche en secret d’une Bête.

Chez Disney, il écrit la comédie musicale Newsies, un film qui raconte les pérégrinations des jeunes livreurs de journaux à New York ( le jeune Christian Bale y fait d’ailleurs ses débuts). Alan Menken poursuit sa carrière chez Disney sur Aladdin, dont il écrit la musique avec le parolier Tim Rice. La collaboration s’avère également fructueuse (2 Oscars). Le compositeur continue d’écrire pour Disney sur Pocahontas (sur lequel il écrit deux poignante chansons « Colors of the Wind » et « If I Never Knew You »), Le Bossu de Notre-Dame et Hercule. Entre temps, il travaille également sur les adaptations scéniques de La Belle et la Bête (à Broadway) et du Bossu de Notre-Dame (en Allemagne) qui remportent un franc succès, à l'instar de La Petite Sirène qui a débuté la saison dernière sur les planches Broadway.Récemment, Disney a fait de nouveau appel à son talent pour Il Etait Une Fois, dans lequel une princesse de dessin animé fait irruption dans la réalité de Manhattan. L’occasion idéale pour des scènes musicales déjantés où Menken prend plaisir à retrouver la magie de ses débuts chez Disney. Il fignole actuellement Sister Act : The Musical, la pièce débutera en mai 2009 dans le West End à Londres.

En vidéo: Un moment unique où Alan Menken chante un medley de ses plus  belles oeuvres au piano lors d'un concert caritatif. Quelques minutes magiques improvisées où son talent fait des merveilles. Le public fredonne les paroles, applaudissent les premières notes de leurs chansons favorites et réserve au musicien une ovation à la fin. A voir et écouter en cliquant ici et ici.

*citation du générique de fin de La Belle & La Bête en hommage à Howard Ashman
Repost 0
Published by Kinoo - dans Entertainment
commenter cet article
18 février 2009 3 18 /02 /février /2009 00:00
Les news de la semaine :
C'est la rumeur du moment: La Warner serait en négociations avec les frères Wachoswki (Matrix, Speed Racer) pour leur confier les commandes d'un reboot (encore) de la franchise Superman. Jusqu'alors, Bryan Singer était censer réaliser une suite à son Superman Returns, malgré le relatif échec du film. Cette rumeur signifierait également un changement de casting, finie la cape pour Brandon Routh.
David Cronenberg est en pourparlers avec Tom Cruise pour le diriger dans l'adaptation de The Matareses Circle, un roman de Robert Ludlum, le créateur de Jason Bourne.
On parlait d'Emily Blunt, mais son engagement sur les Voyages de Gulliver pourrait compromettre sa participation dans Iron Man 2 dans le rôle de la Veuve Noire. Les studios pensent déjà à un remplacement en la plantureuse personne de Scarlett Johansson.
Après Massacre à la Tronçonneuse et Vendredi 13, Michael Bay a lancé la production d'un remake du film d'horreur Les Griffes de la Nuit. Le nouveau Freddy Kruger devrait être incarné par Jackie Earl Haley, que nous verrons à l'écran dans la peau de Rorschach dans Watchmen.
Avant, on l'espère, de tourner une suite à The Dark Knight, Chris Nolan réaliserait un thriller de science-fiction baptisé Inception pour le compte de la Warner.

La bande-annonce de la semaine : Transformers, la Revanche


Autres trailers: Le nouveau trailer de Monstres contre Aliens: cliquez iciInglourious Basterds, le dernier Tarantino s'annonce sanglant. Les nazis vont morfler! cliquez ici Le 11ème webisode Watchmen est en ligne, il est consacré au masque de Rorshach: cliquez ici

Les images de la semaine :
De gauche à droite:  John Travolta et Denzel Washington s'affrontent dans Pelham 123, l'Ultime Station Zac Efron en tête d'affiche de 17 Again Vin Diesel, Paul Walker et Michelle Rodriguez sont tous de retour pour le 4ème opus de la saga Fast & Furious L'affiche de l'exploitation Imax de Monstres contre Aliens

Les sorties de la semaine :
Le poids lourd de la semaine est sans conteste Mickey Rourke dans The Wrestler, le dernier film de Darren Aronofski. L'acteur ne cesse de recevoir les récompenses pour sa prestation. Autre sortie, plus légère cette fois-ci, avec la suite des aventures de l'inspecteur Clouseau dans la Panthère Rose 2. Côté film français, le casting royal du Code a Changé est un atout fort pour le dernier film de Danièle Thompson.

Repost 0
Published by Kinoo - dans Brèves
commenter cet article
17 février 2009 2 17 /02 /février /2009 00:09

Qu’on se le dise tout de suite, la franchise de la Panthère Rose version années 2000 n’égale pas le génie comique de celle de Blake Edwards et de Peter Sellers. Mais pourquoi bouder son plaisir par pure nostalgie, Steve Martin s’en tire bien sous le costume de l’Inspecteur Clouseau et se paie le luxe d’offrir un second opus supérieur au premier épisode. Dans cette nouvelle enquête, le pire inspecteur de France doit retrouver la trace d’un malfaiteur narguant le monde en lui dérobant ses plus belles œuvres d’art. Pour cela, il fera équipe avec la Dream Team, qui réunit les enquêteurs les plus doués des pays concernés, parmi qui il fait forcément un peu tâche.


Pour apprécier cette seconde incursion dans le monde absurde de La Panthère Rose, le spectateur doit laisser tout à priori à l’entrée du cinéma et se laisser prendre par le burlesque et le non sens d’un humour résolument régressif. Faisant la part belle au talent de comédie de Steve Martin, les gags tapent généralement dans le mille, à l’image de l’hilarante inspection du manoir du suspect en Italie où les méfaits de Clouseau sont retransmis par les caméras de surveillances ou encore l’ingénieuse scène de jonglage avec des bouteilles de grand cru dans un restaurant napolitain. Les bonnes idées fusent mais sur la durée, il est inévitable que certains gags tombent à plat. Néanmoins, le film bénéficie d’un casting en grande forme à défaut d’avoir un scénario original. Jean Reno est infatigable dans le rôle du faire-valoir de Clouseau tandis qu’Andy Garcia joue les italiens stéréotypés avec humour. Jeremy Irons, Alfred Molina et John Cleese sont également de la partie. Notre Johnny Halliday national y fait même un caméo. La Pantère Rose 2, résolument pas aussi géniale que les versions des années 60, s’avère être tout de même une honnête réussite tant l’énergie du casting et les gags burlesques font souvent mouche. A réserver à un public averti donc !
Sortie en Salles le 18.O2.O9

Repost 0
Published by Kinoo - dans Cinéma
commenter cet article
16 février 2009 1 16 /02 /février /2009 11:00

Je suis de retour de Berlin, où nous avons vu avec des amis le spectacle des Umbilical Brothers. Ce nom ne vous dit peut-être rien, lecteurs français et pourtant il s’agit là d’un des shows les plus originaux que j’ai vu sur scène. Les Umbilical Brothers, ce sont deux artistes australiens, spécialistes en expression corporelle, très connus chez eux à la télévision et qui se sont fait connaître à travers le monde grâce à leurs vidéos sur Youtube. Le concept de base est très simple, l’un d’eux possède le micro et effectue les sons (voix, bruits…) à la bouche tandis que l’autre s’occupe des gestes. Puisant leurs influences dans le mime, la marionnette, l’imitation, ce duo comique propose un show complet et très vivant. Alternant sketchs, moments d’improvisation et d’interaction avec le public et des délires qui surgissent soudainement, Don’t Explain (leur deuxième spectacle sur scène) est une réussite et un succès. On ne s’ennuie pas une seconde et les eux comédiens instaurent une proximité avec le public dès le début.  Très doués, ils parviennent à recréer un véritable univers par les gestes et la voix, alors que la scène est totalement vide. Les sketchs sont pour la majorité vraiment hilarants, on a parfois l’impression de se retrouver devant un cartoon tellement ça bouge dans tous les sens. Pour vous en faire une idée, voici une vidéo d'un de leurs plus célèbres sketchs, Battery:


The Umbilical Brothers - Battery

En plus d’être très doués, Shane et Dave sont également très sympas. Après le spectacle, ils ont passé du temps avec le public au bar, pour parler, signer des autographes et prendre des photos. A propos d’un éventuel passage par la France, ils nous confient que les producteurs doutent que le public français soient réceptifs à ce genre de spectacle, d’autant plus qu’ils parlent anglais. Quand je vois que ces derniers se massent et applaudissent le Cléopâtre de Ouali, je comprends un peu leur crainte à proposer une confiture originale et de qualité à ces cochons.
Repost 0
Published by Kinoo - dans Entertainment
commenter cet article
12 février 2009 4 12 /02 /février /2009 22:50

Pour la promotion de Doute, le film de John Patrick Shanley, je me suis entretenu un tête à tête avec la délicieuse Amy Adams. Depuis Enchanted où elle était parfaite dans le rôle de la princesse Gisèle (à la fois resplendissante, naïve et drôle), j’ai suivi sa carrière de très près, limite amoureux, quitte à remonter le temps pour voir Junebug, Ricky Bobby Roi du Circuit ou encore Arrête-Moi si tu Peux. Depuis on l’a vue dans La Guerre Selon Charlie Wilson avec Tom Hanks ou encore Miss Pettigrew avec Frances McDormand. On la retrouvera dans la suite de La Nuit au Musée avec Ben Stiller et Alain Chabat. Inutile de vous dire que j’avais la pression à l’idée de la rencontrer. Je franchis la porte de la suite d’une chambre du Plaza Athénée, et elle est là debout en train de boire un Coca que son attachée de presse lui a apporté. Elle s’excuse : « Sorry I need my Coke break » en souriant. Je lui répond que je suis aussi accro au soda et elle rigole. Je me présente et m’installe en lui disant qu’elle est sublime et que j’adore ce qu’elle a fait de sa carrière jusqu’alors. Elle porte une robe jaune et un petit haut noir qui lui vont à ravir et a les cheveux longs, lâchés sur ses épaules, et je ne vois que ces yeux bleus hypnotiseurs. J’ai un temps de latence avant de poser ma première question tellement j’étais subjugué.

Les rôles d'Amy Adams: Avec Leonardo DiCaprio dans Arrête-moi si tu peux - Entre Tom Hanks & Julia Roberts dans La Guerre Selon Charlie Wilson - Princesse Disney dans Il Etait Une Fois (Enchanted) - Dans la peau de l'aviatrice Amelia Eckheart dans La Nuit au Musée 2

L’interview se passe très bien, elle répond souriante aux questions, avec ce sourire craquant. Je parviens à la faire rire en évoquant la scène où son personnage, une nonne institutrice, parvient à regarder derrière elle en installant un cadre sur son tableau de la salle de classe. Je lui dis que grâce à elle, j’ai percé le secret de mon professeur de maths au collège. Je termine l’interview avec une question sur Enchanted, je lui demande si les enfants la reconnaissent dans la rue et lui demande des autographes. A quoi elle me dit que sans maquillage et sans robe, elle ne ressemble pas tant que ça à Gisèle. C’est vrai mais elle n’en est pas moins très jolie et je lui demande une photo. Elle accepte même de poser avec moi et se lève pour se mettre à mes côtés. Au moment où le petit oiseau allait sortir je sors le fameux « Gisèle !!! » du Prince Edward et elle éclate de rire (d’où la petite grimace sur la photo). Un super moment !

Pas eu le temps de dégainer mon appareil pendant le tapis rouge, vous devrez vous contenter des photos officielles :)

Le soir je la retrouve sur le tapis rouge où elle me reconnaît. Elle est encore plus belle en robe de soirée noire et coiffée d’un grand chignon. Mais ma présence à cet événement était pour décrocher quelques mots à la grande Meryl Streep. La pression est à son comble, c’est peut-être l’actrice la plus douée de sa génération et a incarné des rôles cultes. En plus son personnage dans Doute est carrément odieux donc ça ne fait qu’ajouter à mon stress. Ca y est, elle arrive à mon niveau. Elle porte une robe aux couleurs du drapeau américain, nous sommes à la veille de la journée d’investiture de Barrack Obama à la Maison Blanche. Je la salue en lui disant que c’est un incroyable honneur de la rencontrer, ce à quoi elle rigole et me tient le bras en répondant :  « Mais c’est un honneur pour moi aussi ! ». Gentille et professionnelle, elle m’a mis à l’aise en toute simplicité. Un peu déconcerté, je bafouille deux secondes avant de lui demander son secret pour passer d’un rôle où elle chante, danse en sautant sur des lits dans Mamma Mia à un personnage aussi froid dans Doute. Elle me dit en souriant qu’elle n’en a aucun. Après trois questions, elle doit déjà partir non sans nous saluer ma collègue et moi de façon polie et agréable. Avoir un tel monstre du cinéma devant soi c’était vraiment un moment qui me restera marqué pour longtemps.

Photos Meryl Streep © Disney
Repost 0
Published by Kinoo - dans Rencontres
commenter cet article
12 février 2009 4 12 /02 /février /2009 17:00

Nos amis les rongeurs ont été une source d’inspiration fructueuse pour les studios d’animation. Mickey Mouse en bon pionnier a ouvert la voie, Bernard et Bianca, Basile Détective Privée et enfin Rémy dans le Ratatouille de Pixar l’ont suivie. Et ce n’est pas prêt de s’arrêter puisque Universal présente La Légende de Despereaux, une petite souris qui a les oreilles aussi grandes que ses rêves de devenir un grand chevalier. Ses ambitions démesurés parviendront à réconcilier le Royaume des humains et celui des rongeurs, séparés depuis un tragique accident de soupe. Le synopsis paraît un brin improbable présenté comme ça, mais tout coule de source une fois devant le film. D’ailleurs dès que les lumières s’éteignent, on se retrouve devant un film d’animation étonnamment soigné et joli pour le budget limité comparé aux autres blockbusters animés de Dreamworks ou Pixar.

L’atmosphère médiévale et fantaisiste est parfaitement retranscrite grâce à un design très réussi rappelant les illustrations de contes pour enfants. L’animation est de qualité ce qui ne rend les personnages que plus attachants. Le petit héros du film a une bouille adorable et on parie que les scientifiques planchent déjà à modifier l’ADN des souris pour leur donner d’aussi grandes oreilles. De très bonnes idées émanent tout le long du film, à l’image du génie de la cuisine inspiré par les célèbres œuvres potagères de Giuseppe Arcimboldo. Autre atout du film, un sacré casting vocal en V.O qui rassemble entre autre Matthew Broderick, Emma Watson, Dustin Hoffman et Sigourney Weaver en narratrice (en version française ce sera André Dussolier, moins sexy tout de suite hein!). Le parti pris de la narration et du découpage inspiré du conte entraîne un rythme un peu lent et des longueurs se font ressentir dans le troisième acte. Un manque d’audace dans le scénario empêche Despereaux de devenir un classique instantané, mais demeure néanmoins un excellent moment d’animation à partager en famille.


Repost 0
Published by Kinoo - dans Cinéma
commenter cet article
11 février 2009 3 11 /02 /février /2009 00:05
Les news de la semaine :
On savait que Sienna Miller avait été virée du tournage de Nottingham, les nouvelles aventures de Robin des Bois réalisées par Ridley Scott. D'après le comédien Mark Strong, une remplaçante a été trouvée, ce serait Cate Blanchett qui incarnerait Lady Marianne face à Russel Crowe qui joue le Sheriff de Nottingham. Le tournage devrait commencer dans les prochains mois.
Gros dossier: Daniel Day Lewis et Benicio Del Toro viennent de signer pour apparaître au casting du prochain film de Martin Scorcese, baptisé Silence.
C'est la folie des biopics à Hollywood! Après Ian Flemming (l'auteur de la saga James Bond) et Ernest Hemmingway, les studios Weinstein viennent d'acquérir les droits de la biographie de Judy Garland, l'actrice mythique du Magicien d'Oz.
Ben Stiller, Robert Downey Jr et l'humoriste Tina Fey du Saturday Night Live viennent de signer avec Dreamworks pour prêter leurx voix aux héros du futur film d'animation Master Minds, l'histoire d'un supervilain qui tombe en pleine dépression après qu'il ait finalement réussi à tuer son pendant héroïque.
Emily Blunt (Le Diable s'Habille en Prada) et Jason Segel (How I Met Your Mother) sont en négociations pour accompagner Jack Black dans une nouvelle version des Voyages de Gulliver que prépare la Fox.

Les bandes-annonces à voir :
Premier teaser pour Transformers:Revenge of the Fallen: cliquez ici La Tour Eiffel détruite, c'est dans le teaser de G.I Joe: cliquez ici Astroboy revient mais en 3D: cliquez ici Le phénomène Watchmen continue online avec cette vidéo de propagande pour le Keene Act, décret qui interdit aux superhéros d'exercer: cliquez ici

Les images de la semaine :
De gauche à droite:  Wolverine sort les griffes sur cette première affiche préventive Harry Potter toujours plus sombre sur ce teaser poster du Prince de Sang Mêlé 2 nouvelles affiches pour Watchmen, dont une pour l'exploitation du film en IMAX

Les sorties de la semaine :
Semaine chargée pour les cinéphiles: Si vous cherchez un film à partager pour la Saint Valentin, jetez votre dévolu sur Ce Que Pensent les Hommes et son casting en or, ou sur Meilleures Ennemies pour voir Anne Hathaway et Kate Hudson se crêper le chignon. Côté grandes performances, c'est sans aucun doute du côté de Doute qu'il faut se tourner, Meryl Streep affronte Philip Seymour Hoffman dans un face à face intense, avec également Amy Adams. Pour les enfants, La Légende Despereaux est un film d'animation craquant et pour les plus grands friands d'hémoglobine, le remake de Vendredi 13 est taillé pour vous. (En parlant de ce dernier, vous pouvez personnaliser une vidéo webcam dans le thème du film ici)

Le DVD de la semaine:
L'attente est terminée pour ceux qui n'ont pas comme moi, craqué pour le zone 1, The Dark Knight sort le 13 février en DVD et Blu-Ray dans les bacs français. Le contenu est riche mais néanmoins un peu chiche, on aurait aimé un commentaire audio de Nolan et plus d'images sur le travail d'Heath Ledger. Mais on ne boude pas son plaisir à voir et revoir à sa guise, l'un des meilleurs films de 2008.
Repost 0
Published by Kinoo - dans Brèves
commenter cet article