Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 novembre 2008 1 17 /11 /novembre /2008 20:43

Pour le plaisir des yeux, voici les clichés issus du photoshoot d' Amy Adams pour le magazine Vanity Fair. La carrière de la comédienne américaine explose en ce moment. Depuis son irrésistible performance dans la peau de la Princesse Gisèle dans Enchanted (Il Etait Une Fois) des studios Disney, les portes d'Hollywood lui sont ouvertes et les pontes des studios n'ont de yeux que pour elle. Nommée à l'Oscar en 2005 pour son rôle dans Junebug, Amy Adams croule maintenant sous les projets. Elle sera à l’affiche le mois prochain aux Etats-Unis de Doubt, qu’elle partagera avec deux monstres de cinéma, Meryl Streep et Philip Seymour Hoffman. Elle a également commencé le tournage d’Une Nuit Au Musée 2 avec Ben Stiller, dans lequel elle jouera l’aviatrice Amelia Earhart, ou du moins sa version de cire.


Les photos sont de Mert Alas et Marcus Piggot et subliment la beauté de l’actrice, plus glamour que jamais. Personnellement, je suis resté dix bonnes minutes à les feuilleter dans le Relay de la gare de Chessy.  Ce regard sur la photo de la couverture... WAHOU! Retrouvez-les dans l'interview très intéressante de Michael Shnayerson, dans lequel Amy Adams se confie sur sa carrière qui a failli ne pas décoller du tout, le soutien de son fiancé d'acteur et sur ses anecdotes de tournages. A lire ici.
Repost 0
Published by Kinoo - dans Entertainment
commenter cet article
17 novembre 2008 1 17 /11 /novembre /2008 00:01

Après le très réussi Kung Fu Panda, les studios d’animation Dreamworks se reposent un peu sur leurs lauriers en nous livrant une suite peu inspiré mais toujours très drôle de Madagascar. Dans le premier opus, nous suivions les aventures hautes en couleurs de quatre animaux échappés du zoo de New York et qui, après un long périple, se sont retrouvés sur l’île de Madagascar (aaah ! d’où le titre !). Dans la suite, ils tentent tant bien que mal de s’adapter au continent africain, après une tentative de retour à New York avortée. Comme dans chaque Dreamworks, on retrouve un casting vocal digne des plus grands blockbusters.


En VO, Ben Stiller rugit dans la peau d’Alex, le lion dansant qui retrouve ici son père, avec qui il va développer une relation à la Billy Elliott. Chris Rock est Marty le zèbre qui commence à en avoir marre de voir le monde en noir et blanc. Jada Pinkett Smith (oui, la femme de Will) donne sa voix à Gloria qui se ferait bien un hippo, au grand dam de David Schwimmer, la girafe hypocondriaque. Le must restera Sacha Baron Cohen (Borat), survolté et hilarant sous les poils du lémurien Julian. L’humour restant le point fort de cette franchise, et bonne nouvelle, il le reste dans ce Madagascar 2. Que ce soit les facéties irrévérencieuses de la bande de pingouins, toujours aussi géniaux, les répliques finement écrites ou les gags visuels bien trouvés, on rigole beaucoup pendant le film. Le design original des personnages et les décors saturés sont plutôt réussis, mais à côté de tout ça, l’animation reste sommaire (passer après WALL-E n’est pas facile hein !) et le scénario reste assez léger. L’ennui s’installe en milieu de parcours, faute de rythme. Mais au final, Madagascar 2 demeure un divertissement très drôle qui invite les spectateurs à un safari de l’humour abouti. Dommage que derrière les rires, on n’ait pas plus concret à se mettre sous la dent. Sortie le 03 Décembre - En avant-première au Grand Rex de Paris du 19 Novembre au 03 Décembre

Repost 0
Published by Kinoo - dans Cinéma
commenter cet article
14 novembre 2008 5 14 /11 /novembre /2008 09:00

Mélanie était trop gentille, tout le monde profitait d’elle puisqu’elle ne savait pas dire non. Puis un jour, c’en était trop, Mélanie en avait marre d’être trop bonne et trop conne. Elle décida donc de se venger de ceux qui l’ont oppressé pendant trop longtemps, l’occasion pour le spectateur d’assister à un florilège de scènes plus ou moins drôles. Pour les réalisateurs, dont Vilaine est le premier film, le but était de faire l’anti-Amélie Poulain. C’est tout à leur honneur mais quel dommage de ne pas être aller jusqu’au bout du délire. Alors oui, on rigole car il y a des scènes qui restent ma foi très amusantes, notamment celles qui font appel à Pef (grimé en acteur porno des années 70). La réalisation est trop proprette et le montage manque cruellement d’originalité. Les sketchs s’enchaînent et survolent les personnages dont on ne se soucie guère (l’immigré black joué par le mec du Jamel Comedy Club par exemple). En fin de compte, Vilaine reste un divertissement honnête qui a le mérite de sortir un peu des sentiers battus de la comédie française, mais qui aurait gagné à être saupoudré de plus de grains de folie à la manière d’un Etienne Chatillez par exemple (dont on attend impatiemment le prochain film avec Valérie Lemercier ! ).
Repost 0
Published by Kinoo - dans Cinéma
commenter cet article
13 novembre 2008 4 13 /11 /novembre /2008 17:00

Repost 0
Published by Kinoo - dans Fun!
commenter cet article
12 novembre 2008 3 12 /11 /novembre /2008 00:05
La sortie de Max Payne dans nos salles est l’occasion parfaite de revenir sur le mariage le moins heureux dans le show-business : cinéma et jeux vidéo. En effet, l’industrie vidéo ludique est devenue plus puissante que jamais avec des jeux qui rivalisent sans problèmes avec les plus grands blockbusters d’Hollywood. Il n’y a qu’à jeter un œil sur les récents Metal Gear Solid, Gears of War ou encore Cold Planet. Et comme les studios et les producteurs de films trouvent l’inspiration où le public est, il n’a pas fallu attendre longtemps avant de voir les adaptations cinématographiques envahir les salles obscures. Hélas, les films issus de l’univers des jeux vidéos vont du passable au très médiocre.

Et tout a commencé en 1993 avec Super Mario Bros. Les aventures du plombier phare de Nintendo ont fait l’objet d’un film définitivement raté. Que ce soit les choix artistiques douteux allant à l’inverse totale de l’univers crée dans les jeux, le scénario tiré par les cheveux ou la réalisation catastrophique, rien n’est à sauver. Même les acteurs principaux, Bob Hoskins (Roger Rabbit) et John Leguizamo, ont avoué avoir fait la plus grosse erreur de le leur carrière en tournant Super Mario Bros. Ce n’est pas allé en s’améliorant au contraire, le jeu de combat culte Street Fighter s’est vu affublé d’un film ridicule dont les performances de Jean-Claude Van Damme et de Kylie Minogue sont devenues tout aussi cultes tant elles sont mauvaises. Et puis un film sur Street Fighter qui met de côté les héros du jeu Ryu et Ken ne peut être réussi. D’ailleurs, c’était tellement raté qu’Hollywood est en train de préparer un nouveau film avec Kristin Kreuk dans le rôle de Chun-Li, hélas vu les premières images, ça n’a pas l’air mieux. Pour une adaptation fidèle et aboutie, tournez-vous vers le manga animé réalisé par Gisaburō Sugii.


Autre jeu de combat, autre bide : Mortal Kombat. Si l’ensemble était quand même plus réussi, le film souffre d’une réalisation vraiment calamiteuse, et surtout d’un Christopher Lambert pas du tout crédible dans le rôle principal, surtout avec cet accoutrement ridicule. Passons sur la suite qui est encore pire pour arriver à Tomb Raider. Même avec Angelina Jolie en mini short, on ne peut éviter l’ennui devant un tel film d’aventure raté qui emprunte à beaucoup de références sans jamais arriver à tirer son épingle du jeu. La suite est aussi mauvaise et a enterré la franchise au cinéma depuis. On arrive au cas Final Fantasy : The Spirits Within. Le pourquoi du comment ils ont décidé de réaliser un film de science fiction en images de synthèses photoréalistes, alors que la saga des jeux jusqu’alors étaient des références en matière d’héroïc fantasy restera pour moi un mystère. Le résultat est déroutant et le scénario est volontairement compliqué pour masquer son vide. L’erreur qu’a été ce film a depuis été réparée avec Final Fantasy VII : Advent Children, beaucoup plus réussi et fidèle à l'esprit du jeu. On arrive ensuite à la saga Resident Evil, avec en tête d’affiche Milla Jovovitch, qui a depuis épousé le réalisateur. Artistiquement parlant, c’est pauvre : des nanas habillées légèrement tirent sur des zombies, mais au moins ça respecte un tantinet le matériel d’origine. Les producteurs ont été plutôt ravis des chiffres au box-office puisque deux suites ont vues le jour. Le genre du survival horror a d’ailleurs beaucoup inspiré Hollywood, puisqu’on peut encore ajouter Silent Hill, House of the Dead, ou encore Alone in the Dark.


Les studios de cinéma sont même allé jusqu’à adapter un jeu de beach volley avec Dead Or Alive. Sûrement attirés par les bénéfices qu’un film d’1h30 mettant en valeur des bimbos en bikini jouer au ballon sur le sable chaud de la plage. A tort puisque ce fût un bide retentissant. . Le jeu culte des PC, Doom, a aussi eu droit à un film, avec Dwayne Johnson, qui avait le mérite d’offrir une scène d’action avec une vue à la première personne, comme dans le jeu. A part ça, le film est un navet. Enfin, Hitman avait un casting engageant (Timothy Olyphant dans le rôle titre) mais manque de maîtrise et d’énergie pour en faire un film d’action convaincant. Comme vous pouvez le voir, le bilan n’est pas glorieux, surtout que Max Payne n’est pas terrible. Mais ne nous avançons pas trop pour le futur, puisque Disney & Bruckheimmer préparent déjà l’adaptation de Prince of Persia avec des moyens considérables et Jake Gyllenhaal dans le rôle principal. Sans parler du projet Halo avec Peter Jackson, pour le moment arrêté, ou de Metal Gear Solid ! Moi perso, j'attends avec impatience le jour où ils auront enfin la bonne idée d'adapater les aventures d'Abe le Mudokon d'Oddworld (Abe's Odyssey). Les Lapins Crétins, ça peut être sympa aussi en film d'animation! A vos manettes!
Repost 0
Published by Kinoo - dans Cinéma
commenter cet article
12 novembre 2008 3 12 /11 /novembre /2008 00:01
Les héros trouvent leurs papas : On a appris il y a quelques semaines que Kenneth Branagh réalisera Thor, le superhéros celtique, pour la Marvel. Il est aujourd’hui officiel que l’autre superhéros de la maison, Captain America, sera lui sous la tutelle de Joe Johnston. Ce dernier a à son actif Jumanji, Jurassic Park 3, The Rocketeer ou encore Wolfman qui sortira l’an prochain au cinéma. On vous rappelle que Captain America est un héros de la Seconde Guerre Mondiale, issu d'une expérience génétique gouvernementale qui lui a donné sa force surhumaine. Prisonnier de la glace, il se réveillera dans notre monde contemporrain pour défendre la veuve et l'orphelin aux côtés des Vengeurs (Iron Man, Hulk, Thor etc...). Du côté de Conan le Barbare, un remake est définitivement sur les rails et le réalisateur aux commandes n’est autre que Brett Ratner, créateur de la trilogie Rush Hour. On ne sait pas si on doit s’en réjouir en fin de compte. Pour le casting de ces trois films, rien n’a encore filtré. Patience !

Wonder Beyoncé ?
Les rumeurs se suivent et ne se ressemblent pas concernant l’arlésienne qu’est Wonder Woman. Après Megan Fox, c’est au tour de la chanteuse et comédienne Beyoncé Knowless d’être sous les projecteurs. L’artiste serait en intenses discussions avec les pontes de la Warner pour interpréter la super héroïne amazone des studios DC. Elle aurait déclaré : « J’ai toujours voulu faire un film de superhéros, et qui rêver de mieux que Wonder Woman ? Et je pense que c’est le moment idéal pour faire un choix aussi osé qu’une Wonder Woman black ! ».


La sortie de la semaine : Sans hésitation possible, il faut aller voir L’Echange de Clint Eastwood, qui offre à Angelina Jolie son plus beau rôle. Intense, déchirant et prenant, le film est une grande réussite. Vous pouvez lire ma critique ici. Pour les amateurs de films en costumes, vous pouvez aller admirer Keira Knightley (c’est moi ou depuis Pirates des Caraïbes, elle n’a fait QUE des films d’époques ?) dans The Duchess. Par contre, vous pouvez aisémment attendre la sortie DVD pour Max Payne, qui est plus que moyen. Comme d'habitude avec les adaptations de jeux vidéos d'ailleurs...
Repost 0
Published by Kinoo - dans Brèves
commenter cet article
10 novembre 2008 1 10 /11 /novembre /2008 21:15

Ce sera sans aucun doute l’un des évènements cinématographiques majeurs de l’année 2009, spécialement pour les amateurs de comédies musicales. Le réalisateur de Chicago s’attaque à un autre classique de Broadway en adaptant Nine. La pièce raconte la crise de quarantaine d’un metteur en scène qui pendant la création d’un film, se retrouve hanté par les femmes de sa vie (sa défunte mère, sa femme, sa maîtresse…). Une production avait été montée en 2003 sur Broadway avec Antonio Banderas dans le rôle principal, et avait remporté plusieurs récompenses aux Tony Awards. Dans le film de 2009, c’est le multi oscarisé Daniel Day Lewis (There Will Be Blood) qui incarne Guido et le moins que l’on puisse dire c’est qu’il sera bien entouré. Le casting féminin du film relevant presque du fantasme, comme vous pouvez le voir sur la première photo de tournage ci-dessus. De gauche à droite : Judi Dench, Penelope Cruz, Marion Cotillard, Sophia Loren, Fergie, Nicole Kidman, et Kate Hudson. La sortie est prévue pour décembre 2009 aux Etats-Unis.
Repost 0
Published by Kinoo - dans Cinéma
commenter cet article
7 novembre 2008 5 07 /11 /novembre /2008 21:00

C’est par une journée froide et grise que je me dirige vers l’hôtel Georges V, non loin des Champs Elysées. Une météo maussade qui me remet dans l’ambiance du film Max Payne, et ça tombe plutôt bien puisque c’est Mark Wahlberg que je vais rencontrer, lors d’une conférence de presse assez intimiste. Bon, le comédien a un peu une réputation de bad boy et de dur à cuire. Ce n’est pas son dernier rôle qui changera cette image. Et dire qu’il a commencé comme chanteur dans un boys band (New Kids On the Block) et qu’il a été mannequin pour Calvin Klein. Mais ne faisons pas trop les malins, Mark Wahlberg a quand même travaillé avec les plus grands et dans des films vraiment bons. Pêle-mêle : Boogie Nights de Paul Thomas Anderson, Les Infiltrés de Martin Scorcese ou encore The Yards et La Nuit Nous Appartient de James Gray. Il a également joué dans le film de David O Russel que j’adore, I Heart Huckabees (je vous le conseille vivement, il y a aussi Jude Law, Naomi Watt et Adam Goldberg au casting). Et dois-je préciser qu’il vient de boucler le tournage de The Lovely Bones, le dernier film de Peter Jackson, dans lequel il joue un père dont la fille assassinée observe la vie du paradis.

De gauche à droite: Boogie Nights; Les Infiltrés; La Nuit Nous Appartient; une photo de tournage de the Lovely Bones.

Revenons donc à la conférence de presse, où j’arrive en bon deuxième pour m’installer au premier rang. Le temps de brancher la caméra sur l’installation sonore de la salle, et je suis fin prêt. On annonce son arrivée, décontracté, Mark Wahlberg franchit la porte. Classe, cintré dans un costume noir et chemise blanche, cravate rayée, il en impose. Ce qui frappe tout de suite, c’est qu’il est au naturel. Pas de fausseté dans son discours, dans ses gestes, pas de superficialité promotionnelle. Il répond aux questions sans langues de bois, souriant et très sympathique. Bref, à l’opposé de son image de mauvais garçon. Un journaliste pose une question ridicule en dessinant des parallèles entre le film (qui est un film d’action je le rappelle) et la fascination des Américains pour les armes à feu, la politique de la vengeance plus proche de celle de McCain que d’Obama. Moi et ma voisine ne pouvons nous empêcher de soupirer et de rire jaune face à ce lot d’inepties, surtout que Wahlberg a soutenu Obama pendant la campagne. L’acteur nous voir et nous lance un regard complice, amusé.


Quant à moi, je profite de sa présence pour aborder le fait que son ami Joaquin Phoenix a annoncé la fin de sa carrière d’acteur pour se consacrer à la musique, et lui demande si, premièrement c’était sérieux et si l’idée ne lui avait pas aussi effleuré l’esprit à un moment de sa carrière. Il me répondra que Joaquin est quelqu’un de passionné et que si il décide de se lancer dans la musique, il le soutiendra. Toutefois, il ajoute que « les médias accordent peut-être un peu trop d’importance à des déclarations recueillies à la volée et que Joaquin est peut-être en train de bien rigoler. Mais on ne sait jamais. » La séance touche à sa fin, et il nous salue avant de partir continuer sa tournée de promotion, en nous disant de boire du Bordeaux pour lui. Mouais, c’est la crise Mr. Wahlberg tout de même !

Les photos en taille réelle, comme d'habitude, sur ma galerie FlickR: cliquez ici
Repost 0
Published by Kinoo - dans Rencontres
commenter cet article
7 novembre 2008 5 07 /11 /novembre /2008 18:30
Max Payne pour ceux qui ne connaissent pas, c’est à la base un personnage de jeux vidéo, et Dieu sait que les jeux vidéo et le cinéma c’est pas le grand amour. Les flops ne se comptent même plus quand on parle d’adaptation vidéo ludique sur grand écran (Street Fighter, Mario Bros…). Et malheureusement, ce n’est pas ce film, même avec Mark Wahlberg qui va lever la malédiction. Visuellement très réussi (inspiration Sin City très marquée) et béénficiant d'ambiances "film noir" bien retranscrites, le film a aussi importé de bonnes idées provenant du jeu vidéo pour ajouter du peps à l’action (vue subjective, ralentis appuyés). Mais voilà, le comble tout de même pour un film qui se vend avec des affiches prônant gunfights et actions en tout genre, c’est de devoir patienter plus d’une heure avant de voir la dite action. Et l’heure à subir est assez douloureuse : Un scénario bateau, décousu et mal équilibré, mène le spectateur dans une enquête où il ne se passe rien. Les acteurs sont inexistants faute d’une direction digne de ce nom. Mark Wahlberg, toujours très charismatique, semble s’ennuyer vu les limites du rôle. A noter qu'Olga Kyrulenko figure au casting, et que le film a du se tourner avant James Bond, puisque son rôle est ridiculement minable. Et le pire dans tout ça, c’est que contrairement au jeu vidéo, on ne peut même pas prendre la manette pour pimenter le tout. Dommage, car le jeu avait quand même un gros potentiel.  Sortie le 12 Novembre

Repost 0
Published by Kinoo - dans Cinéma
commenter cet article
7 novembre 2008 5 07 /11 /novembre /2008 00:01
Alors que beaucoup de musicals ont fermé ou s’apprêtent à fermer sur Broadway, Wicked a fêté la semaine dernière ses cinq années de représentation. Et comme à New York ils ne font pas les choses à moitié, ils ont mis les petits plats dans les grands !

Le 27 octobre dernier, le sommet de l’Empire State Building s’est illuminé de vert en l’honneur d’Elphaba, et le cultissime magazine Playbill (distribué à l’entrée de chaque spectacle à Broadway) a vu sa couverture recolorée en vert (une première dans l’histoire de la publication qui a toujours été jaune). Une édition spéciale de la bande originale est sortie pour l’occasion, incluant des chansons inédites qui avaient été coupées lors des répétitions finales.

Mais la cerise sur le gâteau pour les fans était la lecture sur scène exceptionnelle d’une version inédite du spectacle, baptisée "Yellow Brick Road Not Taken", dont les revenus ont été reversées à une association caritative. Le show a réunit plusieurs Elphaba et Glinda de l’histoire de Wicked (Shoshana Bean, Stephanie J. Block, Kerry Ellis…) et d'autres célébrités (Ashanti, le frère d'Ugly Betty qui joue Boq) et a offert aux spectateurs des versions inédites des chansons composées par Stephen Schwartz, dans une ambiance très décontractée. 5 ans, et on espère que le sorcière de l’Ouest n’est pas prête d’arrêter de « défier la gravité ! »
Repost 0
Published by Kinoo - dans Musicals
commenter cet article