Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 novembre 2008 2 04 /11 /novembre /2008 23:22
Après deux ans de campagne intense, c’est ce soir que tout se joue. Obama sera-t-il oui ou non le nouveau président des Etats-Unis d’Amérique ? Signe de renouveau, d’espoir et de changement, même si il ne devient (par la plus grande des surprises ! ! !) président cette nuit, Hollywood a déjà de quoi se mettre sous la dent pour au moins 4 films. D’ailleurs ,Obama avait déclaré lui-même que si un film devait se faire sur sa vie, il choisirait Will Smith pour l’incarner.

L’acteur de I Am Legend en grand favori donc, nul doute qu’il accepterait le rôle sans hésiter. Mais personnellement, je ne trouve pas que Smith est un si grand acteur que ça. A part quelques rôles notables (Ali…), sa filmographie n’offre guère de rôles marquants ou admirables (Wild Wild West, Men in Black, Hitch…). Je pense que le président à cité Will Smith car ce dernier est l’uns des acteurs les plus côtés en ce moment. Alors quel acteur noir américain je casterai pour incarner Obama sur le grand écran ?

Alors déjà, Chris Tucker et Martin Lawrence sont out. Le premier n’est bon qu’à être le faire-valoir de Jackie Chan et le second ne peut plus faire de films sans se noyer sous des kilos de latex (Big Mamma). Morgan Freeman et Danny Glover sont très bons mais un peu trop vieux à l’heure actuelle. Quant à Samuel L. Jackson, très bon aussi, mais un peu trop bourrin pour le rôle peut-être. On raye aussi Michael Clarke Duncan, Forest Whitacker et Laurence Fishburne, qui n’ont clairement pas le physique de l’emploi. Et je ne prends même pas la peine de citer Eddie Murphy dont la carrière est au point mort depuis Dreamgirls (Comment? Il prêtera sa voix à nouveau à l'Âne dans Shrek IV? Ca me fait une belle jambe!).


Non, l’idéal pour moi serait le grand Denzel Washington dont le talent n’est résolument à prouver. Il a la classe (American Gangster), a déjà incarné un personnage historique (Malcolm X) et physiquement il est très proche d’Obama. Il y a aussi Don Cheadle (Hotel Rwanda, Ocean’s Eleven) qui est un excellent acteur et qui offrirait je pense, une grande prestation. Ah et j’allais oublié, Robert Downey Jr aussi. Il est bien devenu black dans Tropic Thunder non ? (:D) Et pour interpréter Michelle Obama, je verrai bien Halle Berry, Anika Noni Rose (vue dans Dreamgirls) ou Rosario Dawson. And you ? Bon, allez, en attendant le film, on croise les doigts et on attend avec impatience les résultats !

Edit: Ca y est, c'est fait. Obama est Président ! Congrats !!!
Repost 0
Published by Kinoo - dans Cinéma
commenter cet article
3 novembre 2008 1 03 /11 /novembre /2008 20:30

Cette année, je me suis rendu à la soirée Halloween du parc Disneyland grimé en Joker, version Heath Ledger dans The Dark Knight. Je n'étais pas seul puisque j'étais accompagné d'une tripotée de Batman's Villains: L'Epouvantail, Harvey Dent/ Two Face, Harley Quinn, The Riddler et The Pinguin. Quel bonheur de terroriser les gamins et les adolescentes anglaises, mention à celle qui a fait au moins 500 mètres avec trois Vilains à ses trousses. Bref, l'heure de maquillage et les 30 minutes nécessaires au coifface et à la colorisation de ma perruque en valaient la peine. Rendez-vous next year !

Quand il s'agit de fêter Halloween, nos amis les stars sont aussi très inspirés, jugez-en par vous même:
De gauche à droite: Heidi Klum en déesse indienne, Mariah Carey en pompeuse euh.. pompier pardon, Katy Perry en Freddie Mercury, Teri Hatcher en Reine de Coeur et John Legend en pirate.
Repost 0
Published by Kinoo - dans Fun!
commenter cet article
2 novembre 2008 7 02 /11 /novembre /2008 22:54
Ridley Scott ne se lasse pas de faire tourner Russel Crowe, le cinéaste retrouve l'acteur australien (après Gladiator, Une Grande Année et American Gangster) et pique DiCaprio à Scorcese le temps d'un film viscéral dans les coulisses des services secrets américains sur fond de guerre contre le terrorisme. Roger Ferris (Léonardo DiCaprio) est recruté par la CIA pour débusquer un leader terroriste en Jordanie. Dans sa mission, il est guidé par Ed Hoffman (Russel Crowe) qui dirige les opérations depuis les Etats-Unis. Ce nouveau film de Ridley Scott possède plusieurs points forts indéniables, le premier d'entres eux étant le scénario. Ce dernier est admirablement bien écrit et distille les éléments au compte-goutte ce qui rend la traque de l'information du héros encore plus prenante. La mise en scène du cinéaste, nerveuse et efficace, plonge le spectateur dans le feu de l'action. Les "reconstitutions" d'attentats sont vraiment flippantes et font ressurgir la peur qui est enfouie en chacun de nous depuis le 11 septembre. Le casting est impeccable. DiCaprio incarne l'homme sur le terrain, impliqué dans sa mission et attaché au pays dont il foule la terre. A son inverse, Russel Crowe offre une prestation délicieuse du marionnettiste qui téléguide les opérations loin de la réalité. La scène où il gère la situation par oreillettes Bluetooth interposées, alors qu'il conduit son fils à l'école, fait rire jaune. Offrant une réflexion intéressante sur la confiance et le mensonge, on reprochera au film un rythme assez inégal par moment et le fait d'être un brin trop consensuel sur un tel sujet. Après un American Gangster très réussi, Ridley Scott confirme son retour en grande forme avec ces Mensonges d'Etat, thriller géopolitique efficace et diablement mis en scène. Sans mentir!
Repost 0
Published by Kinoo - dans Cinéma
commenter cet article
30 octobre 2008 4 30 /10 /octobre /2008 01:23
Cette année encore, je passerai Halloween à Disneyland où mes amis et moi seront évidemment costumés comme la tradition le veut. En attendant le trip report de la soirée et les photos de nos costumes, voici ceux des années précédentes:

2005: Willy Wonka - 2006: Scooby Gang - 2007: Hairspray

Et vous, vous faites quoi pour Halloween ?
Repost 0
Published by Kinoo - dans Fun!
commenter cet article
29 octobre 2008 3 29 /10 /octobre /2008 00:15

Daniel Craig avait fait taire les mauvaises langues en s’imposant dans Casino Royale comme un James Bond brut de décoffrage et plus ancré dans la réalité. Il confirme tout ça dans Quantum Of Solace où cette fois, on ne perd plus de temps pour les présentations et on plonge le spectateur directement dans le feu de l’action. Toujours affecté par la mort de Vesper Lynd, Bond va tenter de déjouer les plans d’une mystérieuse organisation terroriste dont l’un des leaders Dominic Greene (Amalric), menace de contrôler les dernières réserves d’eaux de Bolivie. 007 fera équipe avec Camille, une jeune femme torturée par le désir de vengeance. Débutant littéralement une demi-heure après la fin de Casino Royale, ce 22ème opus de la saga 007 démarre sur les chapeaux de roues avec une course poursuite sur les routes italiennes des plus impressionnantes. On pouvait douter des capacités du nouveau réalisateur Marc Forster plus habitué aux mélodrames (Neverland, Les Cerfs-Volants de Kaboul), à filmer l’action. Force est de constater que sur ce point, il nous prouve tout le contraire. Courses poursuites à pieds, en voitures, bateaux et même dans les airs, il n’a pas lésiné sur les moyens et c’est spectaculaire. Le montage est furieux et diablement efficace et le rythme est effréné. Dommage que le tout et surtout les scènes de combat (usage d’objets pour se battre, poursuite sur les toits…) rappellent beaucoup trop Jason Bourne - en même temps c’est la même équipe de cascadeurs -.


Abordant les thèmes de la vengeance et même écolos, le film aurait gagné à les approfondir pour gagner en substance. Côté casting, Craig n’a plus rien à prouver et incarne l’espion avec allure, nuancé ici par un air désabusé qui lui va plutôt bien. Olga Kyrulenko (vue il y a tout juste un an dans Hitman) campe une James Bond Girl étoffée et loin des standards. Quant à Mathieu Almaric, son interprétation du méchant « monsieur tout le monde » est délicieuse (il se serait inspiré de Nicolas Sarkozy !). Notons également que les placements de produits horripilants de Casino Royale sont ici plus discrets, ce qui est appréciable. Ce Quantum of Solace est une suite réussie et dans la continuité du Casino. Ceux qui avaient détesté ce dernier car trop éloigné des codes d’un James Bond camperont sur leurs positions alors que les autres prendront leur pied. On aurait juste aimé un peu plus de substance sous les scènes d’action spectaculaires.

Repost 0
Published by Kinoo - dans Cinéma
commenter cet article
29 octobre 2008 3 29 /10 /octobre /2008 00:01
Cléopâtre musical en 3D: Le réalisateur de la trilogie Ocean’s et du diptyque sur le Che (en salles en 2009) vient d’annoncer son prochain projet, et pas des moindres : une comédie musicale rock et en 3D sur le règne de Cléopâtre. Produit par Casey Silver, le film comptera au casting la sublime Catherine Zeta Jones dans le rôle-titre. Cette dernière n’a plus rien à prouver niveau musical depuis Chicago. Dans le rôle de Marc-Antoine, on retrouvera Hugh Jackman qui lui non plus n’est pas totalement étranger au monde de la comédie musicale, puisqu’il est monté sur les planches de Broadway pendant de longues semaines dans «The Boy From Oz ». La musique sera composé par le groupe Guided By Voice. Le tournage de ce projet pharaonique n’a pas encore commencé, mais on peut déjà dire que ça a plus de gueule que le Cléopâtre de Kamel Ouali. :D


Zac Efron dans Footloose: Aidés par les records battus au box-office par High School Musical 3, Zac Efron et Kenny Ortega (le réalisateur) ont vu leur projet de remake de Footloose accéléré. La Paramount qui distribuera a décidé de surfer sur la vague tant qu’il en est encore temps et a offert à Efron un chèque à sept chiffres pour le film. Le jeune comédien aura même son mot à dire sur le script. Kenny Ortega précise quant à lui que le film sera orienté vers un public plus mature que la saga HSM. Le film reprendra bien sûr les plus gros tubes de l’original, accompagnés par de nouvelles compositions. La production commencera au printemps.

Les sorties de la semaine: A ne pas manquer ce mercredi, le retour de Hellboy dans Les Légions d’Or Maudites et le biopic de W. par Oliver Stone. Deux films très réussis dans leur domaine. Mais n’oubliez pas non plus que Quantum Of Solace sortira exceptionnellement sur nos écrans vendredi 31 octobre (au lieu du 5 novembre) et dont vous pouvez d’ores et déjà lire la critique sur IBWK. Le nouveau 007 est une belle réussite. En attendant vendredi, vous pouvez toujours écouter la chanson du générique interprétée par Alicia Keys et Jack White en cliquant ici. Le titre fait débat mais moi j'aime beaucoup.
Repost 0
Published by Kinoo - dans Brèves
commenter cet article
28 octobre 2008 2 28 /10 /octobre /2008 01:00
Hier soir au théâtre du Châtelet, l'ambiance était résolument swing et jazzy. Jamie Cullum donnait un concert et le public était au rendez-vous, et moi aussi! Comme le chanteur l'a dit lui-même, il s'est fait plutôt discret cette année et ne s'est donné que par deux fois sur scène. La première fois étant pour Clint Eastwood, rien que ça (le chanteur a d'ailleurs écrit et composé la chanson du film Gran Torino qui sortira prochainement dans nos salles).

On m'avait vanté les mérites de son talent scènique et il n'a pas déçu. Dès qu'il est apparu, le jeune crooner pop habite la scène et l'alchimie avec le public se fait naturellement. Simple, drôle et surtout très doué, il nous a offert un spectacle haut de gamme. Rien que le meilleur concert de l'année pour ma part. Il a commencé par nous offrir "I've Got You Under My Skin" avant de vanter le public français et le bon vin. Puis, sûrement inspiré par la météo dégueulasse de la journée a repris "Singin' in the Rain" qu'il a remixé avec le "Umbrella" de Rihanna. Etonnant mais le résultat est génial. Les temps forts se sont succéder tout le long de la soirée. La chanteuse française Camille est venue reprendre son tube "Je prends ta douleur" avec Jamie qui assurait les percussions avec ses mains et le piano (incroyable!).


Puis les deux sont descendus de la scène pour interprèter une chanson au milieu du public. Un grand moment. Il a également repris ses plus grands tubes, "Get your Ways", "Twenty Something", "Photograph", avec une énergie débordante et communicative. Je ne pouvais pas m'empêcher de battre la mesure. Les musiciens étaient aussi très doués et l'ambiance était conviviale. Ils n'hésitaient pas à partir dans des solos vraiment kiffants. On avait pas l'impression d'assister à un énième concert formaté avec une tracklist pré-établie, mais plus à un boeuf entres potes. Un moment magique et unique en somme, à l'image de ce final magnifique sur "High & Dry" avec Camille qui assurait les choeurs. Les rappels en fin de spectacle parlent d'eux-mêmes. Même avec la lumière rallumée et les techniciens venus démonter la scène, le public du théâtre du Châtelet (dont le cadre est déjà magnifique) en redemandait encore. Magique ce Jamie je vous dis!

Bon, mes photos sont dégueulasses mais il est assez difficile à prendre le Jamie, toujours à bondir partout ^^
Repost 0
Published by Kinoo - dans Musique
commenter cet article
26 octobre 2008 7 26 /10 /octobre /2008 23:00
Repost 0
Published by Kinoo - dans Fun!
commenter cet article
26 octobre 2008 7 26 /10 /octobre /2008 10:00

Très attendu et en plein dans l’actu (élections américaines obligent), ce portrait de l’actuel président des Etats-Unis par Oliver Stone se dévoile enfin. Comme il l’avait fait à l’époque pour Nixon, le cinéaste réalise ici un travail admirable de recherche en évitant de tomber dans la facilité. Il aurait été bien aisé de diaboliser le personnage et le rendre plus ridicule qu’il ne l’est déjà. Non, Oliver Stone est au dessus de tout ça et dresse le portrait de Georges W. Bush en présentant toutes les facettes de l’homme, ce qu’il est avant tout. Sa démarche est soutenue par l’interprétation de Josh Brolin, absolument méconnaissable, soulignons d’ailleurs le travail remarquable des maquilleurs. Loin de toute caricature et imitation, il incarne le président à travers les époques, tout en subtilité et candeur. Le montage qui préfère mettre en parallèle les faits marquants de son passé et ses actes en tant que leader du monde libre, plutôt que de suivre une quelconque chronologie, nous permet de découvrir un homme résolument humain. Cherchant constamment la reconnaissance de son père qu’il ne trouvera jamais, et rongé par ses vieux démons (l’alcool entre autre), on se surprend à avoir de l’empathie pour ce personnage tant controversé, sans pour autant lui pardonner. On comprends aussi comment des décisions telles que la Guerre en Irak ont été prises, à travers des scènes percutantes et affligeantes.


Hormis l’omniprésent Josh Brolin, le reste du casting est de qualité variable. Si Elizabeth Banks est parfaite en Laura Bush et Jeffrey Wright fait un Colin Powell torturé, Thandie Newton cède à l’imitation dans le rôle de Condoleezza Rice. La mise en scène du réalisateur est toujours très inspirée et nous offre des plans aux mouvements de caméras très efficaces (on pense notamment à la scène où W., rentrant chez lui éméché, affronte son père devant sa mère.  Flirtant entre humour, cynisme et un ton résolument plus sérieux qui devrait ouvrir les yeux de pas mal d’électeurs, le film tire parfois en longueur et le montage pourrait déconcerter. Le « The End » s’affichant à la fin du film marque ainsi la fin du mandat douloureux d’un président dont Oliver Stone a tenté avec brio de dressé le portrait objectif et pertinent.

Repost 0
Published by Kinoo - dans Cinéma
commenter cet article
24 octobre 2008 5 24 /10 /octobre /2008 21:30

Repost 0
Published by Kinoo - dans Fun!
commenter cet article