Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 avril 2007 1 16 /04 /avril /2007 20:56

Wii3

Bon à l'origine je voulais faire un jeu de mot avec le nom Wii, mais tous les médias l'ont fait bien avant moi avec plus ou moins de talent, donc je passe mon tour pour cette fois. Samedi dernier donc, après une journée de dure labeur, j'ai eu l'opportunité enfin de tester la dernière machine dont tout le monde parle: la Wii. En effet, lors d'une soirée chez LaRouquine, notre hôte nous a fait tester la bête. Une première pour moi et pour un collègue du monde magique de Mickey, Stéphane. Il a fallu donc apprendre à manier et à maîtriser la fameuse Wiimote... et ce fût quasiment immédiat. La prise en main est instinctive et on se sent tout de suite à l'aise. Tellement que si comme moi, vous vous prenez beaucoup au jeu, vous vous retrouverez à faire de grands mouvement théâtraux en mimant les cris des tennismen alors que vous jouez à Wii Sports. La Wii est une vraie console fun! Une partie de tennis à 4 est jouissive, on s'y croit! mariokart7Et la pauvreté graphique n'enlève aucunement de plaisir. Bref un pari risque de la part de Nintendo que de priviligier le fun au tape à l'oeil. Puis on a ressorti deux titres phares de la Gamecube: Smash Bros Melee et le cultissime Mario Kart. Plus de cinq ans après, ces jeux procurent encore son lot d'amusement! Ca renforce encore plus mon attachement au monde de Nintendo depuis des lustres. De la Super Nes sur laquelle j'ai passé des centaines d'heures sur Yoshi's Island, à distribuer des raclées sur Super Street Fighter II (Ayuken!) ou encore la Game Boy premier du nom et les premières briques de Tetris. Jusqu'à la DS lite qui fait le bonheur de mes trajets en RER aujourd'hui. Ah que de souvenirs!!! Si vous aussi vous avez des souvenirs liés à Nintendo et à ses personnages mythiques, je suis tout wii*.

*aaah j'ai pas pu résisté à l'appel du jeu de mot facile! Grillé!

Repost 0
30 janvier 2007 2 30 /01 /janvier /2007 22:34

longwayParlons un peu littérature! Vous ne connaissez peut-être pas Nick Hornby, et bien il y a quelques mois de ça moi non plus. Je suis arrivé à me documenter sur l'auteur quand j'ai lu que le livre de chevet du moment de Johnny Depp était "A Long Way Down" du monsieur. Ni une, ni moins, après un rapide coup d'oeil au résumé sur Amazon, je l'achète en VO à la Fnac. Déjà l'anglais Hornby n'en est pas à son coup d'essai, il a à son actif les romans "About a Boy" ou encore "High Fidelity", qui se sont tous les deux retrouvés adaptés au cinéma (avec notamment Hugh Grant pour le premier et John Cusak pour le second). Je me suis plongé dans la lecture du roman qui se lit très facilement même en anglais, le style d'écriture est fluide et on bute rarement sur des expressions compliquées ou autres figures de style pompeuses. "A Long Way Down" raconte donc l'histoire de quatre individus qui ont pour point commun de vouloir en finir avec la vie et qui se retrouvent par hasard tous au sommet d'un building lors de la réveillon de la Saint Sylvestre. Un présentateur télé ringard et impliqué dans une sale affaire de pédophilie, une jeune ado rebelle au langage particulier, une mère désespérée et un jeune livreur de pizza désillusionné vont tous raconter leur histoire et leurs péripéties durant le roman de leur propre point de vue. Dépourvue de chapitres, la construction originale du récit permet de développer le caractère et les points de vue personnels de chaque protagonistes au fil du récit. Bref, une écriture vivante, des thèmes sérieux abordés avec un humour délicat et frais et des personnages intéressants font de ce roman un petit bijou du genre qui confirme le succès de son auteur qui a le vent en poupe.

Pour info le roman a été traduit en français sous le titre "Vous Descendez". Et notons que la société de Johnny Depp, Infinitum Nihil, a semble-t-il acquis les droits en vue d'en faire un film. Quand je vous disais qu'il avait aimé!

notes9

Repost 0
5 mai 2006 5 05 /05 /mai /2006 01:28

On a tous nos idoles, ces personnes pour qui on voût un culte infini, des modèles sur qui on prend l'inspiration pour notre vie de tous les jours on aimerait avoir leur talent, leurs charismes, on voudrait s'habiller comme eux et dégager autant de classe, bref que ce soit dans le milieu de la musique ou du cinéma ou par ailleurs, on a tous nos idoles. Voici les miennes.

idoles

Côté musique, il y a Frank Sinatra et son Rat Pack. Il est the Voice qui a chanté des chansons qui sont devenues des standards qui aujourd'hui encore ne vieillissent pas. Il incarne l'âge d'or des crooners, un temps où les chanteurs savaient mélanger talent, performance et classe. Quand on écoute Fly me to the moon ou The Lady is a Tramp on est tout de suite transporté dans l'ambiance casino de Las Vegas, avec Frank entouré de Dean Martin et Sammy Davis Jr. chantant à une salle en train de fumer des bons cigares en sirotant du whisky accompagnée de jolies femmes bien habillées reluquant avec envie le trio sur scène. Je suis nostalgique de cette époque que je n'ai pourtant pas connue, mais grâce à la musique on peut y replonger instantanément le temps d'un Mack the Knife ou d'un Me and my Shadow.
Un autre grand nom dont les chansons m'inspirent énormément, c'est Ray Charles. De la vie dramatique qu'il a connu, il en a tiré l'envie et la hargne de réussir, ce qui a résulté en un panel de tubes planétaires qui ont marqué leurs époques, de Mess Around à Hit the Road Jack en passant par Georgia on my Mind qui est devenu l'hymne de l'état de Géorgie, l'invention d'un nouveau genre musical et une place au panthéon des légendes de la musique. Le surpassement de soi dont il a fait preuve, surmonter son handicap et persister à faire ce dont il était prédestiné à accomplir, est une ligne de conduite que je m'éfforce de suivre dans ma vie.
Puis il y a Robbie Williams que j'ai déjà évoqué sur ce blog. Rob est un des rares talents aujourd'hui qui peut se targuer de l'appellation d'entertainer, il chante en live à tous ces concerts et promotions sur les plateaux télé, sur scène il se lâche et devient un feu que les spectacteurs attisent à chaque prestations. Il allie provocation et classe à l'ancienne (étant lui aussi un fan des crooners) et possède à son palmarès des tubes qui ont marqué les esprits, de la ballade Angels qui est devenue une des chansons les plus jouées lors de mariages, au provocant Rock DJ et à son clip d'anthologie en passant par Feel ou encore Millenium. J'adore son style vestimentaire, sa manière de voir les choses et d'aborder la vie, bref un vrai modèle sur qui je m'identifie souvent.

idoles2

Du côté du 7ème art, j'ai été époustouflé par Gene Kelly. Lors de ma première vision de Singin' in the Rain, je ne suis pas revenu de la prestation qu'il offre, mêlant comèdie, danse et chant de façon magistrale. Les images des numéros de claquettes resteront gravées longtemps dans ma mémoire. De plus il dégage un charisme inégalé. Lui aussi représente une époque, une époque glamour de l'âge d'or Hollywoodien, des stars à paillettes défilant sur le tapis rouges des premières flamboyantes, souriant aux milliers de flash crépitants dans leur direction, l'époque où se sont fait les films qui sont devenus des légendes cultes aujourd'hui.
Plus proche dans le temps de nous, deux acteurs m'interpellent de par leurs carrières. Le premier, Johnny Depp, il est ce qui se fait de mieux aujourd'hui dans le milieu. C'est un acteur au sens premier du terme. Il s'implique à 100% dans ses rôles, façonnant de toutes pièces ses personnages, en fignolant les moindres gestes et tics du rôle et livre des performances scèniques inoubliables. Fort d'une filmographie parfaite, il a travaillé avec les plus grands, de Tim Burton à Terry Gilliam, il a marqué les esprits de ses personnages comme Edward aux Mains d'Argents ou encore Ed Wood sans oublier ses rôles dans Las Vegas Parano ou Dead Man. Et même quand il vient à céder aux grossesproductions hollywoodiennes, hors de question de choisir la facilité, il prépare tout aussi minutieusement ses rôles si bien qu'il vole la vedette à ses colègues comme l'ont démontré le phénomène Captain Jack Sparrow. Malgré le succès qu'il a remporté et le phénomène qu'il représente, Johnny Depp a su garder toute sa simplicité et modestie, et préservé sa vie privée au mieux.
Découvert avec le Talentueux Mr. Ripley, Jude Law a par la suite entamé une carrière des plus belles. Armé d'un physique très avantageux et d'un flegme typiquement britannique, il a enchaîné les rôles osés où il surprend, comme dans la Sagesse des Crocodiles ou dans Gattaca. Il incarne vraiment un style auquel j'essaie de me rapprocher un maximum, bien habillé, coiffé en toute circonstance, il n'hésite malgrè tout pas à prendre des risques de ternir son image dans sa carrière.

Tous ces noms ont accompagné ma vie et vont continuer à m'inspirer pour la suite de celle-ci, d'autres vont certainement se rajouter et m'emmener vers de nouvelles voies, de nouvelles découvertes, des nouveaux sens...

Repost 0