Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 avril 2008 3 23 /04 /avril /2008 17:15

Vous avez sûrement eu l’occasion de passer devant une affiche du film Ca$h avec Jean Dujardin, sorti hier dans les salles. Vous avez peut-être eu une légère impression de déjà-vu en passant devant d’ailleurs, et ce serait tout à fait normal. En effet, cette affiche est une copie quasi conforme de celle d’Ocean’s Eleven, sorti en 2001. On remplace Clooney par Dujardin, qui portera aussi un nœud papillon dénoué. Jean Reno portera le même costard clair que Brad Pitt (avec moins de classe forcément) et Alice Taglioni sera la Julia Roberts frenchie. Le tout dans les mêmes tons et couleurs, bien sûr. Je n’irais sûrement pas voir le film, qui m’a l’air aussi inspiré que l’affiche, concernant le synopsis. Mais bon, ce n’est pas la première fois que les distributeurs français s’inspirent des affiches américaines pour vendre leurs films. Le plus scandaleux restera quand même le plagiat de l’affiche de Closer, le film de Mike Nichols avec Jude Law et Julia Roberts, par celle du film de Téchiné, Les Témoins. Les images étant plus parlantes que les écrits, je vous laisse admirer. Flagrant non ?

Image9

Et puis quand les français veulent faire un blockbuster comme les yankees, avec Jacquou le Croquant, pourquoi ne pas reprendre les codes US pour l’affiche aussi ? Ainsi, on retrouve Gaspard Uliel et ses partenaires dans une affiche reprenant allègrement celle de Pirates des Caraïbes. Les grosses têtes de vedettes se taillent le haut de l’affiche épique, tandis que le bas représente les scènes marquantes du film. On retrouve même un personnage qui court vers le premier plan dans les deux affiches.

Image18

Et puis il y a eu le cas Hell, un film français faussement avant-gardiste avec Sarah Forestier. Son affiche s’est voulu aussi dévergondée que son héroïne en la montrant avec une photo de plein pied, mais avec le visage tronquée. Une fausse bonne idée puisqu’il s’agit simplement d’une reprise du concept utilisé pour le lancement de Matrix Reloaded en 2003. Désolant ce manque d’imagination non ? Et les autres exemples ne manquent pas : L'illustre pompage de Mr & Mrs Smith par Désaccord Parfait,  Le Huitième Jour qui reprend l'affiche de Rain Man, Danny the Dog qui reprend les codes couleurs de Kill Bill, Nos Amis les Terriens reprenant l'affiche teaser de La Guerre des Mondes de Spielberg... Vous avez d'autres exemples ?

Image7

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Wilyrah 05/05/2008 19:43

Il est vrai que les ressemblances sont flagrantes...

BiBi 01/05/2008 12:00

José Hernandez a fait les affiches de films de Bunuel.Extrait d'un article de BiBi sur son site (www.pensezbibi.com): " De pied ferme, de coeur anxieux : les travaux de José Hernandez qui expose en ce moment à Paris)."Lorsque je regarde les peintures, les dessins, les aquarelles de José Hernandez, je prends peur. Pas de celle qui fait fuir mais plutôt de cette peur qui vous immobilise et vous pétrifie. Puis lentement, le regard commence à s’habituer. Enfin, je crois que mes yeux s’habituent. En réalité, non.C’est mon regard qui change : on est dans le dantesque, on vire au vertige. Rien ne sera plus comme avant. La contagion gagne, les peaux sont à rude, très rude épreuve. Les muscles se tétanisent. Les pensées battent la campagne. Les insectes laissent des trainées, ils vous attaquent. Les chrysalides sont vénéneuses. Toutes les figures ont un visage abîmé. A votre tour de tomber en abîme. Les murs de José Hernandez ne soutiennent que votre peur du Vide. Ses portes sont des bouches d’ombre : vous vous demandez sur quel univers elles s’ouvrent. D’ailleurs, il n’y a pas de portes : ce sont des trous béants, des troublants trous noirs.José Hernandez dit qu’il est un Optimiste désespéré. BiBi est moins catégorique dans sa vie, disant à qui veut l’entendre dans le Désert du Sens que, lui, est un Optimiste de plus en plus inquiet."José Hernandez a créé toutes les affiches des films de Luis Bunuel. Celui-là même qui m’arracha un sourire (plutôt un rictus) lorsqu’il disait mi-sérieux, mi-moqueur qu’il « aimait la Solitude…à condition de pouvoir en parler à quelqu’un ». Le drame, c’est qu’il n’y a pas d’échos, de feed-back. Parfois. Les travaux de José Hernandez nous disent ce Silence.(...)"Les œuvres de José Hernandez, exposées jusqu’au 3 mai 2008 à la Galerie Broutta, 31 Rue des Bergers à Paris, vous attendent de pied ferme et de cœur anxieux.BiBi ( www.pensezbibi.com)

Audrey 27/04/2008 10:12

Celle là aussi ça marche pour Jacquou :http://www.lets-jam.com/images/cinema/jacquou-of-the-rings.jpg

Vincy 26/04/2008 11:30

En attendant...les témoins et Hell...c'était excellent...comme quoi...!!!Vincy

Brice 25/04/2008 13:18

Pas mal du tout cet article ;)