Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 juillet 2012 2 24 /07 /juillet /2012 10:57

RockForever.png

 

Après avoir brillamment adapté la comédie musicale Hairspray, Adam Shankman remet le couvert en s’appropriant le hit de Broadway Rock of Ages et invite un parterre de stars dans sa joyeuse célébration du rock. Le scénario est somme toute convenu et suit une jeune blondinette fraîchement débarquée à Los Angeles et qui rêve de gloire, d’amour et d’eau fraîche (ou plutôt du gin). Elle y rencontre un jeune serveur qui partage son rêve, se fait embauché comme serveuse dans un célèbre club d’Hollywood où elle côtoie un rockeur superstar, Stacey Jaxx.

 

RockForever2.png

 

Ce dernier est interprété par Tom Cruise, assurément la raison pour laquelle il faut se déplacer pour voir Rock Forever. Cassant son image de beau gosse action star, le comédien ne recule devant aucune excentricité pour faire vivre son personnage de diva rock, dont la vie est rythmé par l’alcool, la scène et le sexe. Une performance ! Du coup, le duo de jeunes premiers (Julianne Hough et Pablo Boneta) ont bien du mal à exister et livrent des prestations fades et sans saveur. Et ils ne sont pas aidés par un scénario qui les flanquent d’une amourette de bas étage ennuyeuse au possible.

 

RockForever3.png

 

Heureusement, les seconds rôles de luxe sont savoureux: le duo que composent Russell Brand et Alec Baldwin est irrésistible, Catherine Zeta-Jones en chienne de garde est un bonheur d’autodérision tandis que Paul Giamatti est étonnant. Les numéros musicaux (versions remaniées des hits de Journey, Bon Jovi, Poison ou encore Def Leppard) sont bien maîtrisés et chorégraphiés, la palme revient au numéro de Mary J. Blige « Anyway You Want It », très sexy. Certains crieront que l’esprit rock est très aseptisé, c’est vrai qu’on lorgne plus du côté de Glee que d’un concert des Rolling Stones, mais le plaisir est là et la bonne humeur contagieuse. Un divertissement rafraîchissant. Alors ne boudons pas notre plaisir !

 

Critique: Jonathan Rabeute

7-copie-1.gif

Actuellement en salles

Partager cet article

Repost 0
Published by Kinoo - dans Critique
commenter cet article

commentaires