Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mai 2008 3 21 /05 /mai /2008 09:00

indyheader

Des années qu’on attendait son retour, dix neufs ans depuis sa Dernière Croisade que l’homme au chapeau n’avait pas foulé le grand écran. Après des mois et de mois de spéculations et de patience, le jour est enfin arrivé : Indiana Jones est de retour. C’est à la première séance de minuit au Max Linder Panorama sur les Grands Boulevards, dans une salle blindée de fans surexcités que j’ai découvert ce Royaume du Crâne de Cristal, avec une image et un son numériques irréprochables. Le verdict ?

Et bien, il est heureux de constater que la patte Indy n’est pas perdue. Spielberg organise des retrouvailles très réussies avec le personnage. Dès l’apparition du logo de Lucasfilm ainsi que celui de la Paramount, nous sommes en terrain connu. La grande scène d’introduction, dans un lieu pas méconnu des fans de l’Arche Perdue, ouvre le film dans la grande tradition de la saga originale. On prend un pied énorme à l’apparition d’Indiana Jones, remettant son chapeau Fedora comme à la bonne époque. Et ce pied énorme on le prend encore pendant les scènes de bravoure, parfaitement maîtrisée par le cinéaste Spielberg. Le maître assure des scènes d’action spectaculaires, de ce côté, il n’a indéniablement pas perdu la patte. La  course-poursuite haletante en véhicules militaires dans la jungle en est une démonstration probante. Les effets spéciaux sont ébouriffants, mais ne dénotent pas de l’atmosphère particulière d’Indy. Tout comme on retrouve les touches familières qui ont fait la saga : les vols en avion avec sur fond de carte géographique,  les décors en studio etc…
indybanner
Le bonheur est aussi dans les clins d’œil  aux précédents films que l’œil averti ne manquera pas d’apercevoir. Du côté des personnages, hormis Harrisson Ford qui se réapproprie la tenue d’archéologue avec panache malgré l’âge (sujet à gentilles moqueries), le film introduit Mutt incarné par Shia LaBeouf. Attendu au tournant, ce dernier s’avère plus que convaincant et sa relation avec Indiana Jones est intéressante. Adorables et émouvantes, les retrouvailles entre Jones et Marion, son premier amour de l’Arche Perdue. L’alchimie entre les deux acteurs reprend tout de suite et c’est un réel plaisir de les revoir ensemble. Cate Blanchett est divinement froide dans le rôle du vilain, maniant parfaitement l’accent russe. Malheureusement, les autres seconds rôles sont survolés. John Hurt n’a pour ainsi dire aucun intérêt et Ray Winstone aurait gagné en développement. Bref, jusque-là, Indiana Jones réussit son retour avec brio. Dans son aventure à la recherche du Crâne de Cristal, affrontant les Russes, il nous embarque et l’on accepte sans rechigner l’invitation. Comme dans les films originaux, on a des bestioles pas ragoûtantes qui donneront de jolis frissons, de l’action improbable à laquelle on adhère pourtant, et la musique du toujours en forme John Williams. Jusqu’au fatidique dernier acte, où comme si Spielberg avait lâché sa caméra à Georges Lucas, qui part dans tous les sens. De l’aventurier Indy, on a l’impression de se retrouver devant une mauvaise série B de science fiction. Le climax tire en longueur inutilement, les scènes terrifiantes des visages qui fondent ou du vieillissement accéléré ne trouvent aucun digne héritier dans le Royaume du Crâne de Cristal. Les effets spéciaux impressionnants ne rattrapent pas le tout.

Au final, on retrouve avec grand plaisir les personnages et l’univers d’Indiana Jones. Le Royaume du Crâne de Cristal livre de très belles scènes, mais se perd à vouloir trop en mettre plein la vue, quitte à en perdre l’identité de la saga. Un retour réussi mais qui s’achève sur un ton franchement décevant. L’expérience dans son ensemble est tout de même, ne boudons pas notre plaisir, des plus agréables, et mérite un petit détour par la salle de projection.

25310410

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Aéléa 28/05/2008 19:19

Eclaires moi Dash.Parce que non j'ai donc pas du comprendre ! MAIS D'OÙ VIENNENT T'ILS ! J'attends une réponse immédiate, brebis.

Dash 25/05/2008 01:44

Aéléa WoOd a dit : "Ah oui tiens les répliques concernant les E.T m'ont laissé pantoise ! J'aurai préféré "ils vont dans l'espace. point." Là on se demande bien pourquoi ils ont sorti ça >_

Vesper 25/05/2008 00:02

Bon je l'ai vu, comme pas mal de monde, j'avoue avoir été un peu déçu à la fin du film, je m'attendais à tout sauf à me retrouver dans du SF, limite Mars attack, j'ai eu peur a une plus grosse dérive ... ouf, sinon dans l'enssemble ça reste un bon film, il ne mérite pas la note de 10 ni de 9 c'est vrai ...

Kinoo 22/05/2008 20:23

@GM: Franchement, c'est peut-être HS ou pas du tout dans le ton Indy, mais on ne peut pas dire que le décollage de la soucoupe à la fin soit raté CGI parlant, ni même le champignon nucléaire qui m'a cloué sur place. En tout cas, en projection numérique, c'était quelque chose aouch!

grandmath 22/05/2008 20:18

Je ne sais pas comment tu as pu trouver les effets spéciaux ébouriffants, franchement ils sont trop laids! (pas tous bien sûr, mais toute la 3D)