Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 octobre 2007 6 06 /10 /octobre /2007 02:22

Emo_snailA cause de mon rhume qui s’est amplifié ces deux derniers jours, j’ai dû resté cloîtré chez moi et plus particulièrement dans ma chambre. Face à cette situation, il y a deux cas, ceux qui pèteraient un câble de devoir rester enfermés, et ceux qui adorent car ils sont plutôt casaniers. Et bien moi je me situe entre les deux. D’un côté, j’aime bien me retrouver dans l’espace cosy de ma chambre, pour lire un bouquin sur mon lit, ou alors me mettre des épisodes de F.r.i.e.n.d.s dans mon lecteur DVD en mangeant des fraises tagada. Aah oui le grignotage ça y va quand on sait pas quoi faire, et on aligne les tartines de riz soufflé au Nutella et autres bêtises chocolatées ! Surfer une heure ou deux sur le net, bloguer un brin et aller sur MSN (un miracle ! Je n’y suis d’habitude jamais). Et puis ça permet d’en profiter pour faire quelques rangements qu’on remet toujours au lendemain en temps normal. D’un autre côté, il y a une part de moi qui me dit que de rester chez soi toute la journée c’est une telle perte de temps ! Le fait de ne pas mettre un pied dehors m’irrite un peu et je me dis que je perds ma journée à ne rien faire. J’ai besoin de bouger un minimum, que ce soit aller à Paris pour se faire une toile ou faire les magasins, ou encore voir si il y a pas d’expo qui serait susceptible de m’intéresser (faut que je me trouve un moment pour aller voir la nippone du Bon Marché !) ou faire un peu de Velib’. J'aime pas ne rien faire (ou alors oui mais pas trop longtemps), c'est pourquoi ma situation actuelle (l'attente d'une satanée date de départ pour la Floride) m'ennuie. Mais j'ai peut-être trouvé quelque chose qui m'occupera jusque-là, mais j'en parle pas tant que c'est pas fait. Bon, j’espère être guéri de ce maudit rhume demain matin et reprendre mon train-train quotidien, en commençant par aller faire la fête pour les anniversaires de Vaness, Marylou et Chouch’. Et vous, plutôt casanier ou du genre à ne rentrer chez vous que pour dormir ?
pinup

Repost 0
6 octobre 2007 6 06 /10 /octobre /2007 00:30

PS: Quelques problèmes de son dans la vidéo, montez un peu le volume lors des interventions des comédiens.

42_roilion149Le Roi Lion rugit officiellement au théâtre Mogador depuis jeudi dernier, où il a reçu une standing ovation exceptionnelle de la part du public, composé en majorité de la profession et des invités VIP. Le jeudi 3 octobre, j’ai eu la chance d’être convié à la journée de lancement réservée à la presse afin de rencontrer l’équipe du spectacle, d’assister à la captation exclusive de quatre scènes du spectacle ainsi que d’avoir l’immense privilège de voir le musical le soir même, où la troupe a donné le meilleur d’elle-même. Dans un Mogador totalement rénové pour accueillir la Terre des Lions, nous avons eu la chance de rencontrer Stéphane Huard, le président de Stage Entertainment France qui nous a reçu dans le foyer principal. Dans l’après-midi, après un déjeuner dans un des sublimes foyers du théâtre où je me suis empiffré de canapés en tout genre, nous étions donc conviés à assister à quatre scènes du spectacle, que les caméras des grandes chaînes et médias français ont eu l’autorisation de filmer à volonté afin d’illustrer leurs futurs reportages.

IMG_7201 roilion_kinoo01 IMG_7206
Jérémy Fontanet (Simba) et Zama  Maguludea (Rafiki) se prêtent au jeu des interviews sur la scène du Roi Lion.

Image18Ensuite, une partie de la troupe s’est tenue à disposition pour un marathon d’interviews et a accepté de répondre à quelques-unes de nos questions, le tout sur la scène et dans la salle de spectacle. J'ai dû même prêté main forte à une caméragirl de Direct8 qui était seule en lui tenant le micro, ce qui me donnait une petite crédibilité en plus mdr. Hélas, le planning de la troupe était chargé, Tim Rice et Lebo M ont décommandé au dernier moment et Thomas Schumacher n'était pas disponible, quant à Julie Taymor, elle était débordée de tous les côtés (j'ai juste eu le temps de prendre une photo volée ci-contre). J'ai donc pû interroger Zama Magugulea (Rafiki), Leah Vincent (Nala) et Olivier Breitman (Scar), qui ont été tous les trois d'une grande gentillesse. J’en profite pour les remercier encore une fois pour leur disponibilité et leur humilité. Découvrez-le tout cela en vidéo dans la vidéo ci-dessus (oui j'ai l'air un peu shooté dessus :D, le rhume qui se faisait sentir déjà!). Et parmi vous ? Vous avez prévu d' y aller et quand ?

roilion_kinoosmall2
Kinoo se la joue journaliste pour Direct8 ! ^^
Les photos sont d'Alexandre Rosa, sauf celle de Julie Taymor. Vidéo traitée par Ellywoods.

Repost 0
5 octobre 2007 5 05 /10 /octobre /2007 13:55

bannerCRITIQUE
En 1997, lorsque le musical de The Lion King fît ses débuts à New York, un critique a décrit le spectacle avec les mots suivants : " Broadway n’a jamais rien vu de tel auparavant ! ". Et bien, je pense ne pas prendre trop de risque en transposant ses mêmes mots en remplaçant Broadway par Paris, car Le Roi Lion offre un spectacle rugissant des plus complets et qui sort assurément des sentiers battus des planches de la capitale. Le public présent à la représentation du 3 octobre ne s’y est d’ailleurs pas trompé et a réservé une standing ovation triomphale à la troupe. Ayant vu la version londonienne deux fois auparavant, j’attendais de pied ferme que Le Roi Lion débarque à Paris, mais ce n’était pas sans quelques craintes je dois l’avouer.

roilion_scarmufasa IMG_7162 IMG_7112
La confrontation Scar/Mufasa, Simba dans "Il vit en toi", Nala dans "Terres d'Ombre".

Et puis ça y est, enfin, dix ans après Broadway, Le Roi Lion arrive en France et investit le théâtre Mogador fraîchement rénové et qui est resplendissant. Quel est le verdict ? Et bien la version française tient toutes ses promesses. La mise en scène virtuose de Julie Taymor est respectée à la lettre, ainsi que les sublimes costumes, masques et marionnettes qui émerveillent sans peine les plus réticents. Les décors époustouflants (Le Rocher des Lions, la scènes des gnous) sont bien sûr au rendez-vous et on se prend à imaginer le travail colossal qu’il a fallu pour les intégrer dans le théâtre. Qu’il est bon d’écouter les percussions s’emballer en direct, les mélodies enivrantes jouées en live par l’orchestre et les chants africains résonner dans la salle. Les chorégraphies sont toujours aussi hypnotiques ( les lionnes en chasse est l’une de mes favorites). Et oui, mes poils se sont hérissés pendant " Le Cercle de la Vie ".

IMG_7171 IMG_7073 IMG_7147 IMG_7088
Jérémy Fontanet, Olivier Breitman, Leah Vincent et Jee-L.

La troupe est dans l’ensemble, de très grande qualité. La pleine d’énergie Zama Magudulea, d’origine sud-africaine, campe la chaman Rafiki et délivre une performance vocale et scénique absolument splendide, à noter qu’elle a dû apprendre la langue française en un temps record, ce qui ne fait que lui rajouter plus de mérite. Olivier Breitman interprète avec brio et second degré un Scar qu’on aime à détester et joue parfaitement avec son masque. Son rival, Mufasa est joué par Jee-L, aperçu à la Star Ac 5, et est plutôt crédible dans ce rôle paternel plein de sagesse. Leah Vincent fait ses premiers pas sur scène de façon remarquable dans le rôle de Nala, quant à Jérémy Fontannet, il faut un Simba convaincant, plus dans les chansons que dans son jeu encore perfectible. Les rôles de Zazu (délirant), Timon et Pumbaa assurent le côté humoristique avec talent.
lioness
Alors, en bref, Le Roi Lion est un divertissement haut de gamme qui aurait pû être parfait, si il n’y avait pas quelques grosses fautes de goûts concernant l’adaptation des textes. Si l’on peut comprendre que la chanson d’ouverture a du être réécrite par rapport au film d’animation, pour y intégrer la notion de " Cercle de al Vie " chère à Julie Taymor, je suis moins enthousiaste quand aux autres chansons bien connues que le public connaît quasiment par cœur. " Je Voudrais déjà Être Roi " dans le film, devient ici " Je veux super vite être roi ", douteux non ? Si " Quand Soudain l’Amour est là " passe plutôt bien en remplacement de " L’Amour Brille sous les Etoiles ", les nouvelles paroles de " Hakuna Matata " sont bien moins entraînantes. Heureusement, les autres chansons du spectacle sont mieux traduites, notamment la complainte de Nala, " Terres d’Ombre ". On regrettera aussi une certaine familiarité pas forcément dans le ton de l’histoire, dans les dialogues. Mais, en laissant de côté ces quelques points négatifs mineurs, Le Roi Lion reste un spectacle rugissant et haut en couleurs, de très grande qualité qui éblouira le public, de 7 à 77 ans. N'hésitez pas, le Roi Lion vous fera frémir, frissoner ou encore rester bouche bée devant tant de splendeur. A ne pas manquer. photos par Alexandre Rosa
notes9

Repost 0
2 octobre 2007 2 02 /10 /octobre /2007 15:15

foodfightY a des soirs comme ça, où portés par l’euphorie (ou peut-être les substances absorbées), on retombe en enfance l’espace d’un moment et on fait les pires bêtises sans se soucier du regard des gens alentours. Hier soir par exemple, je dînais avec des collègues au Annette’s Dinner, un restaurant très sympa du Disney Village proposant des spécialités US style burgers et dogs dans un cadre greasesque. Laura, toujours pleine d’entrain, s’empare de la bouteille de ketchup qu’elle croyait fermée et s’exclame en la gigotant :  " Ce serait drôle si on pouvait se lâch… ". Seulement la bouteille n’était pas fermée et, avant qu'elle n'ait pu terminé sa phrase, le pauvre Cédric en face en reçut une giclée en plein front, sans parler de la banquette qui arborait maintenant une ligne rouge du plus bel effet. Ma veste n’a pas été épargnée non plus. S’en suit un fou rire général avant que les représailles ne commencent. Le verre d’eau et les pailles deviennent armes et munitions. La première salve s’acheva, jusqu’au dessert, où cette chère Laura trouva que sa coupe était vraiment trop pleine de chantilly " pour cacher le fait qu’il n’y ait pas grand chose à manger finalement ". Il ne tarda pas beaucoup avant que cet excédent se retrouve éclaté en pleine face du David. Bref, en l’espace d’une dizaine de secondes, nos visages (et vêtements) étaient recouverts de crème blanche, comme si l’on se faisait un masque chez l’esthéticienne, les rondelles de concombre en moins. Les quelques clients qui dînaient alentours nous regardaient avec dédain, mais on en rigolaient que plus. Des moments de délires comme ça, c’est tellement rare aujourd’hui où les gens se font la gueule partout. Au restaurant, chez le boulanger, ou même à Disneyland où je travaille, il y a des gens qui payent pour venir tirer une de ces tronches, dans un tel endroit quand même ! On s’amuserait quand même plus si il n’y avait pas ce blocage du " regard des autres ". Bref, en fin de compte on s’est bien marré (bon ok on a culpabilisé de jouer avec la nourriture, mais bon, il fallait voir la chantilly hein !), les serveurs aussi et on a bien (trop) mangé. Bonne soirée donc, et puis ça m'a donné envie d'organiser une bataille géante de tarte à la crême, un peu comme celle de Laurel et Hardy. Qui est partant ? ^^ 
laurelhardy

Repost 0
1 octobre 2007 1 01 /10 /octobre /2007 01:52

2008movies
La saison des blockbusters de l’été 2007 à peine terminer, les films de l’an prochain commencent déjà à bien faire parler d’eux. Entres les suites très attendues et les projets originaux très excitant, 2008 risque d’être palpitant dans les salles. Alors quels films m’émoustillent déjà ? En premier lieux, The Dark Knight, la suite de Batman Begins, qui a été au héros ce que Casino Royale a été pour James Bond. Un revival plus que réussi et la suite laisse présager le meilleur : Heath Ledger qui campera un Joker menaçant et plus réaliste, Katie Holmes ne sera pas dans le film (yeah !) et le film promet d’être sombre à souhait. J’ai hâte ! Ensuite, je nommerais Sweeney Todd, le nouveau film du réalisateur culte d’Edouard aux Mains d’Argent. Tim Burton + Johnny Depp + comédie musicale + ambiance glauque = Impatience ! L’équation de rêve pour le fan de Burton et de comédie musicale que je suis. Le film sortira à Noël aux USA mais début 2008 en France. Autre événement, le nouveau film de Peter Jackson qui après les grosses productions à effets spéciaux revient au film plus intimiste avec The Lovely Bones. Adapté d’un roman d’Alice Sebold (dont j’entame la lecture cette semaine), le film racontera l’histoire d’une petite fille assassinée qui regarde la vie continuer sans elle du paradis. Rachel Weisz, Susan Sarandon et Ryan Gosling compose le casting de ce film que j’attends avec la plus grande impatience. Dans le reste, je cite IRON MAN, un nouveau super-héros vêtu d’une armure métallique campé par un Robert Downey Jr qu’on dit au sommet de sa forme et dont les effets spéciaux semblent déjà ahurissants. Le nouveau PIXAR, qui est toujours un événement, baptisé WALL-E. Cette fois les génies de l’animation s’attaquent à la science-fiction et ça risque de dépoter pas mal. Il y a aussi le prochain Sam Mendes, Revolutionary Road, qui réunit 10 ans plus tard le couple de Titanic, Kate Winslet & Leonardo Di Caprio. Sans oublier Indiana Jones IV même si je suis curieux et ai un peu peur du résultat, Valkyrie le nouveau Bryan Singer avec Tom Cruise en chasseur de nazis et je suis sûr que j’en oublie pas mal. En espérant que les suites tiendront leurs promesses et seront moins décevantes que l’été dernier (Shrek 3, Spider-Man 3…). Et vous, quels films attendez-vous de pied ferme l’an prochain ?

Repost 0
29 septembre 2007 6 29 /09 /septembre /2007 01:14

jonathanlambert

Jonathan Lambert, c’est le mec qui m’avait fait rire jusqu’aux larmes du temps où il faisait des sketchs dans La Grosse Emission sur Comédie (Damien Bayzé, Michoun Gribouille c’était lui !). Aujourd’hui, il intervient dans des chroniques hilarantes dans l’émission de Ruquier le samedi soir, dont je suis fan. Bref, il fallait que je le découvre en live à l’occasion de son one man show à la Comédie de Paris, intitulé " L’homme qui ne dort jamais ". C’est donc avec Vaness, Marylou et Flo que je suis allé voir de quoi il en retournait sur les planches. Et bien le constat en sortant, c’est que l’on avait tous mal aux abdos à force de rire non stop. Le ton décalé et la folie tordue qui le caractérisent sont restés intactes et sont plus drôles que jamais. On se demande parfois où il va chercher ses idées tellement il pond des trucs tordus et totalement barré à la seconde. Dans le scénario, Jonathan Lambert est un mec qui ne dort jamais et donc, accumules les jobs divers et variés, prétextes à des situations pas banales. D’alarme de parking (le plus gros fou rire de la soirée) à pute à mafioso en passant par dame pop dans un bar gothique, il fait la totale ! En plus on a droit à un caméo de Damien Bayser, royal ! Je pense que tout le monde n’adhérera facilement à cet humour con sans queue ni tête qui me fait tant marrer, donc pour tester votre niveau, regardez les vidéos suivantes : Caméra cachée d’André Merle et Damien Bayzé . Si vous êtes morts de rire en les visionnant, alors n’attendez plus et allez-le voir sur scène à la Comédie de Paris, vous passerez un super moment.
PS :  " Je te remplis le cul de fromage et j'organise une fondue savoyarde avec tous tes amis ! "

Repost 0
28 septembre 2007 5 28 /09 /septembre /2007 13:33

yoda1" Que la Force soit avec toi " (Yoda), " Je suis ton père " (Dark Vador), " HîiiNwouuugnouik " (Chewbacca). Que de répliques cultes sorties tout droit de la galaxie Star Wars. Ce mois-ci, la saga fête déjà ses 30 ans. Ce qui avait commencé comme un film fantasme de geek a fini par devenir l’une des franchises les plus rentables de l’histoire du divertissement et a donné le la pour les fresques cinématographiques épiques. Personnellement, je n’ai pas eu la chance de vivre la naissance du mythe en 1977, de pouvoir voir le phénomène prendre de l’ampleur etc… (comme notre génération a pu le faire pour Le Seigneur des Anneaux par exemple). J’ai donc découvert Star Wars pour la première fois en cassette VHS, un vieil exemplaire de la Guerre des Etoiles qui traînait dans la vidéothèque du paternel. Avec mon frère on se la matait souvent et on adorait le mélange de batailles spatiales et d’aventures sur les planètes comme Tatooïne. Ce qui me marquait c’était l’espèce de design des décors et de l’univers en général, qui faisait science-fiction réalisée avec de la récup, par exemple le mobilier de la maison de l’oncle de Luke Skywalker, ou le Faucon Millenium. On a ensuite découvert les deux autres films via une diffusion sur France 2 qu’on avait enregistré. L’Empire Contre-Attaque, qui doit être mon préféré, accumule de super scènes comme la bataille sur la planète de glace ou encore le twist final culte avec Dark Vador et Luke. A Noël, on demandait les miniatures des vaisseaux super stylés des héros et les figurines articulés, ainsi on s’amusait durant des jours avec. Aujourd’hui, on ne peut pas dire que je suis un fan invétéré, surtout après la nouvelle prélogie décevante. Mais je suis tout de même attaché à l’univers qui me rappelle une période de mon enfance et de bons souvenirs. Et je suis plus qu’admiratif de l’empire que s’est bâti Georges Lucas à partir d’un défi de jeune geek, même si l’on peut critiquer le côté mercantile de la chose, on ne peut pas nier l’impact qu’a eu Star Wars sur la culture pop. Et vous, comment avez-vous découvert la saga et en êtes-vous mordus ou sans plus ?
starwars
PS : A l’occasion des 30 ans de la saga, une grande convention Star Wars Reunion aura lieu au Grand Rex le week-end du 27 et 28 octobre. Cliquez ici pour plus d'infos.

Repost 0
28 septembre 2007 5 28 /09 /septembre /2007 00:45

TheLionKing_250x250Vous le savez tous maintenant, le musical du Roi Lion débarque enfin à Paris au théâtre Mogador le 4 octobre prochain. C'est un évènement énorme pour les amateurs de Broadway et de West End, et croyez-moi on aura l'occasion d'en reparler la semaine prochaine. Au passage, que pensez-vous de la nouvelle bannière crée pour l'occasion? (actualisez si elle ne s'affiche pas automatiquement). En attendant jeudi prochain, voici une vidéo de la 52ème édition de la Cérémonie des Tony Awards, qui s'est déroulé à New York l'année où The Lion King a fait ses débuts à Broadway. C'est une de mes vidéos favorites, on ressent bien la puissance émotionnelle du spectacle à travers cet aperçu. Ca bouge partout, Rafiki est au summum. Et puis la standing ovation à la fin et le visage ému de Julie Taymor, metteur en scène, me donnent à chaque fois des frissons. En tout cas, j'ai plus que jamais hâte de revoir le spectacle et suis curieux de voir la version française à Mogador, pas vous ?

vidéo envoyé par Jess

Repost 0
27 septembre 2007 4 27 /09 /septembre /2007 00:14

2daysinparis
Ok le film est sorti depuis deux bons mois, mais il n’est jamais trop tard pour apprécier des petites perles comme celle-là. L’image que j’avais de Julie Delpy, c’était celle, un peu nunuche, que me renvoyait son rôle dans Cinémagique, une attraction du parc Walt Disney Studios sur laquelle je travaille. Avec 2 Days In Paris, la comédienne française passe pour la première fois derrière la caméra et livre un film frais et très très drôle. Déjà nommée aux Oscars pour ses talents d’écriture sur Before Sunset, la frenchy s’attaque avec brio au registre de la comédie et importe l’humour new-yorkais dans les rues de Paris. Derrière la caméra, elle emprunte un style décontracté qui se suit sans peine et avec plaisir. Devant, avec son partenaire Adam Goldberg (très bon), elle livre une performance emprunte de naturel et d’humour. La confrontation avec la vie parisienne donne lieux à des situations cocasses et amusantes (les chauffeurs de taxi en prennent pour leur grade), sans oublier les problèmes de couple traités de manière intelligente. Le tout est formidablement bien écrit, les dialogues sont savoureux. On retient aussi les vrais parents de Julie Delpy dans leurs propres rôles, totalement délurés. Notons aussi que le troisième acte tend à trop durer en longueur et certaines scènes sont peut-être " too much ". Pour une première incursion dans la réalisation, c’est une réussite, toutefois pas parfaite, mais dont Julie Delpy peut en être fière. Si le film joue encore près de chez vous, foncez !
notes7

Repost 0
26 septembre 2007 3 26 /09 /septembre /2007 23:31

masksDans un mois c’est Halloween, et comme tous les ans, la quête pour trouver les éléments du costume qui nous habillera pour la nuit du 31 octobre, bat son plein. Personnellement, j’adore cette période. Aimant me costumer et jouer, l’espace d’une soirée, un personnage fantaisiste ou/et déluré, est un pied que j’aime prendre. Mais les préparatifs sont tout aussi amusants. A commencer les expéditions dans le quartier de Strasbourg Saint Denis pour dénicher LA perruque idéale de chacun. Mais attention, point de perruque farce et attrapes en fil de fer quasiment (j’exagère ok), non, nous il nous faut des perruques avec des vrais cheveux pour un effet total ! Ensuite direction Barbès pour écumer les échoppes de tissus sans oublier de passer par TATI, afin de trouver les parfaits habits du personnage en question. Enfin, il faudra dénicher les doigts de fée d’un ami ou d’un membre de la famille, qui aurait des dons de couturière, afin d’assembler le tout. Une fois le costume fini, l’heure de l’essayage est particulièrement jouissif, avant la grande soirée bien sûr, où tout le monde se parera de ses meilleurs atours. Cette année, ce sera la quatrième fois que je fêterai Halloween à Disneyland Resort Paris, à l’occasion de la soirée privée dans le parc où les déguisements sont permis et même vivement conseillés. Et puis je serais à nouveau avec la joyeuse troupe de DCP, donc l’ambiance sera forcément au rendez-vous. Surtout que cette année, après le Capitaine Jack Sparrow en 2004, Willy Wonka en 2005, Freddy du Scooby Gang l’an passé, je serais Link LarKIN du film de l’été (que j’ai vu 6 fois et demi ! :D), j’ai nommé Hairspray ! Je serais bien sûr accompagné de ma Tracy interprétée par Marylou et les autres personnages du film. On va en juguler du rythme ! ^^ Et vous, quel costume pour Halloween ?
mascarades

Repost 0